Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ouganda : Dominic Ongwen comparaît devant la CPI

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La Shoah racontée dans le cinéma et la littérature

En savoir plus

SUR LE NET

La beauté noire à l'heure du web 2.0

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"En arrivant à Auschwitz, les Soviétiques ont trouvé un immense cimetière"

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence de Paris sur le climat : une opportunité pour les entreprises ? (partie 2)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Colombie : le président convaincu "que les Farc veulent la paix"

En savoir plus

DÉBAT

Victoire de Tsipras en Grèce, la naissance d'une nouvelle Europe ? (partie 2)

En savoir plus

Dernière mise à jour le 12/05/2010

La tragédie grecque

Au mois d'octobre 2009, la Grèce affiche un déficit public impressionnant de 12,7 % de son PIB. Sa cote sur les marchés financiers entame alors une longue dégringolade, qui se répercute à toute l’Europe et menace sa stabilité économique. Après plusieurs mois de valse-hésitation, les pays de la zone euro et le Fonds monétaire international finissent par se mettre d'accord pour lui accorder un plan d’aide d'un montant de 110 milliards d'euros, au mois de mai. Mais la cure d'austérité qu'ils exigent en contrepartie est sévère...

Aller plus loin
La zone euro active un plan d'aide de 110 milliards d'euros

En savoir plus

"La situation de l'Espagne est très différente de celle de la Grèce"

En savoir plus

"Ces mesures difficiles sont la seule alternative", assure José Manuel Barroso

En savoir plus

Angela Merkel, victime collatérale de la crise grecque ?

En savoir plus

Le montant de l'aide est "sans précédent au niveau mondial" selon Papandréou

En savoir plus

"Il ne faut pas être complaisant avec la Grèce", affirme Christine Lagarde

En savoir plus

COMMENTAIRE(S)