Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Boko Haram tue plusieurs civils dans l'attaque d'un marché dans le Nord du Nigeria

    En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Mondial de volley : la France battue par le Brésil en demi-finales

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Afrique

Al-Qaïda au Maghreb islamique revendique l'enlèvement d'un Français

Texte par Dépêche

Dernière modification : 26/07/2010

Selon la chaîne Al-Jazira, l'enlèvement d'un Français de 78 ans dans le nord du Niger au mois d'avril a été revendiqué par AQMI. Le groupe terroriste demanderait "la libération de ses détenus" en échange de la remise en liberté de l'otage.

AFP - Le groupe Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a revendiqué le rapt d'un Français dans le nord du Niger en avril, a indiqué la chaîne de télévision Al-Jazira du Qatar jeudi.

Al-Jazira, citant un communiqué de l'Aqmi publié sur un site islamiste, ajoute que le groupe a demandé à "la France et à ses alliés dans la région la libération de ses détenus" en contrepartie de celle du ressortissant français.

Le 19 avril, ce dernier, âgé de 78 ans et à l'identité non communiquée par les autorités françaises, avait été enlevé avec un Algérien qui a été libéré fin avril.

Interrogé lors d'un point-presse sur cette revendication et les exigences des ravisseurs, le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères, Bernard Valero, s'est limité à déclarer que la "mobilisation" de la France "restait totale afin de parvenir à sa libération".

"Je vous rappelle que cette affaire doit être traitée avec discrétion, dans un souci d'efficacité de notre action et de sécurité de notre compatriote", a-t-il souligné.

Le 29 avril, des sources sécuritaires nigériennes avaient affirmé que l'otage français était "dans le désert côté malien" avec ses ravisseurs.

Les enlèvements d'Occidentaux sont courants dans la vaste zone désertique à cheval entre le Niger, le Mali et l'Algérie, territoire où opère Aqmi.

Première publication : 06/05/2010

COMMENTAIRE(S)