Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

EUROPE

Les conservateurs en tête mais sans majorité absolue, selon les premiers résultats

©

Vidéo par Karim YAHIAOUI

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 07/05/2010

Les conservateurs de David Cameron sont assurés d'obtenir le plus grand nombre de députés, mais sans majorité absolue. Le Royaume-Uni entre ainsi dans une période d'incertitudes et de tractations entre partis pour diriger le pays.

Les conservateurs menés par David Cameron se dirigent vers une victoire aux législatives britanniques. Si cette tendance est confirmée, il s'agirait de la première victoire électorale des conservateurs depuis 1992. Mais les Tories ne sont pas en mesure d’obtenir la majorité absolue à la chambre des Communes, ce qui permettrait peut-être aux travaillistes de se maintenir au pouvoir.

Pour l’heure, David Cameron estime que les travaillistes doivent quitter le 10 Downing Street. "Nous devons attendre les résultats complets pour nous prononcer mais je crois qu'il est déjà clair que le gouvernement Labour n'a plus l'autorité pour gouverner notre pays", a déclaré David Cameron vendredi matin. De son côté, l’actuel Premier ministre, Gordon Brown, à la tête des travaillistes, a refusé de se déclarer vaincu. Il dit être prêt à "jouer [son] rôle pour que la Grande-Bretagne ait un gouvernement fort et stable".

Résultats complets en fin d'après-midi

 

Les résultats définitifs ne portent pour l’instant que sur un peu plus de 600 des 650 sièges de la chambre des Communes (voir la boîte de résultats ci-contre). Les autorités électorales ont toutefois déclaré vendredi matin que le parti conservateur est assuré d’occuper le plus grand nombre de sièges.

 

Selon un sondage à la sortie des urnes diffusé par les chaînes BBC, Sky News et ITV vers 21h (heure de Londres) hier soir, les Tories seraient en mesure d’obtenir au total 305 sièges - la majorité absolue qui permet de former un gouvernement est fixée à 326 députés. Selon ces mêmes projections, le Labour du Premier ministre Gordon Brown remporterait 255 sièges.

Les membres du Labour s’apprêtent donc à essuyer leur plus cuisante défaite depuis 1983. Dans la chambre sortante, ils disposaient de 345 sièges. Pourtant, tout n’est pas perdu pour eux. Ils ont clairement affiché l’ambition durant la campagne de faire alliance avec les libéraux-démocrates.

Mais le nombre de votes engrangés par le parti de Nick Clegg n’est pas aussi spectaculaire que ce que laissait entrevoir l’engouement suscité par les débats télévisés durant la campagne. Selon le sondage établi à 21h, les libéraux-démocrates n'obtiendraient que 61 députés. "Ça a été de toute évidence une nuit décevante pour les libéraux-démocrates. Nous n'avons simplement pas accompli ce que nous espérions", a déclaré Nick Clegg vendredi matin.

"Hung parliament"

Ils n'en demeurent pas moins des faiseurs de roi susceptibles de soutenir les Tories ou le Labour, au gré des prochaines tractations. Plusieurs ministres travaillistes ont d’ores et déjà laissé entendre qu'ils étaient prêts à discuter avec les lib-dems. "Evidemment, nous serions prêts à considérer cela", a déclaré Peter Mandelson, numéro deux du gouvernement.

L'absence de majorité absolue donnera naissance au premier "hung parliament" (littéralement "Parlement suspendu") depuis 1974. Les conventions qui régissent la marche des institutions - en l'absence de Constitution écrite – prévoient que le Premier ministre sortant, en l'occurrence Gordon Brown, tente en premier de former un gouvernement. Il peut cependant y renoncer et démissionner.

Le scrutin a connu une forte participation (65,1% selon des résultats encore partiels). Mais des centaines d'électeurs n'ont pu voter en raison de longues files d'attente. La commission électorale a annoncé qu'elle allait mener une "enquête approfondie".

 

Première publication : 07/05/2010

  • ROYAUME-UNI

    L'incertitude politique fait plonger la livre

    En savoir plus

  • LÉGISLATIVES BRITANNIQUES

    L'absence de majorité absolue plane sur le scrutin

    En savoir plus

  • ROYAUME-UNI

    Carnets de campagne

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)