Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

La France va-t-elle rendre à Alger les crânes d’Algériens du XIXème siècle ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Les 7 mercenaires", il était une deuxième fois dans l’Ouest

En savoir plus

FACE À FACE

Les révélations de Buisson, nouveau coup dur pour Sarkozy ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Opep : le bras de fer entre l'Arabie saoudite et l'Iran continue

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Shimon Peres, ou la bataille "domquichottesque" pour la paix"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Nicolas Sarkozy, ses amis, ses affaires, ses emmerdes"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Débat Trump vs Clinton : les réactions sur la Toile

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Débat Juncker - Schulz : "Quel avenir pour l'Europe ?"

En savoir plus

LE DÉBAT

Débat Clinton - Trump : qui a gagné le premier round ?

En savoir plus

Economie

Mohamed Al-Fayed vend Harrods à la famille royale du Qatar

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/05/2010

La famille royale du Qatar, représentée par Qatar Holding, a racheté les magasins de luxe londoniens Harrods au milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed. La transaction aurait coûté au Qatar 1,5 milliard de livres (1,7 milliard d'euros).

AFP - Le milliardaire égyptien Mohamed Al Fayed a vendu les magasins Harrods, célèbre enseigne de luxe du centre de Londres, à Qatar Holding, représentant les intérêts de l'émir du Qatar, a annoncé samedi la banque agissant pour le compte de M. Al-Fayed.

"La société de gestion de la famille Al-Fayed, propriétaire de Harrods, annonce qu'elle a vendu aujourd'hui (samedi) le groupe Harrods à Qatar Holding", a déclaré à l'AFP la banque Lazard International, agissant pour le compte de M. Al-Fayed.

La banque n'a pas divulgué les conditions financières de l'accord. Selon la BBC et la chaîne d'informations Sky News, la vente a été conclue pour 1,5 milliard de livres (1,7 milliard d'euros).

"Après 25 ans en tant que président de Harrods, Mohamed Al-Fayed a décidé de prendre sa retraite et de passer plus de temps avec ses enfants et grands-enfants", a précisé Ken Costa, président de Lazard International, dans un communiqué transmis à l'AFP.

"Il a souhaité faire en sorte que son héritage et les traditions qu'il a bâtis à Harrods se poursuivent et que l'équipe qu'il a construite soit encouragée à développer les fondations qu'il a posées", a-t-il ajouté.

Qatar Holding, société d'investissements de l'émir du Qatar, "a été choisi spécifiquement pour sa vision et ses capacités financières à soutenir la croissance à long terme de Harrods", a-t-il expliqué.

M. Al-Fayed, qui est également propriétaire du club de football anglais de Fulham, avait acquis les prestigieux magasins Harrods en 1985 pour 615 millions de livres (714 millions d'euros) après une longue bataille avec l'ancien propriétaire.

Le magasin, situé au coeur de Londres dans un édifice à l'architecture remarquable, a une surface de vente de 90.000 m2 répartis dans 330 départements. Son slogan est: "Omnia Omnibus Ubique" ("Tout pour tout le monde, partout").

Fondé en 1851, Harrods attire chaque année 15 millions de personnes.

Mohamed Al-Fayed est également connu en liaison avec sa longue quête pour prouver, en vain, que son fils Dodi et la princesse Diana, tués dans un accident de voiture à Paris en 1997, ont en fait été assassinés.
 

Première publication : 08/05/2010

COMMENTAIRE(S)