Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Economie

Mohamed Al-Fayed vend Harrods à la famille royale du Qatar

Texte par Dépêche

Dernière modification : 08/05/2010

La famille royale du Qatar, représentée par Qatar Holding, a racheté les magasins de luxe londoniens Harrods au milliardaire égyptien Mohamed Al-Fayed. La transaction aurait coûté au Qatar 1,5 milliard de livres (1,7 milliard d'euros).

AFP - Le milliardaire égyptien Mohamed Al Fayed a vendu les magasins Harrods, célèbre enseigne de luxe du centre de Londres, à Qatar Holding, représentant les intérêts de l'émir du Qatar, a annoncé samedi la banque agissant pour le compte de M. Al-Fayed.

"La société de gestion de la famille Al-Fayed, propriétaire de Harrods, annonce qu'elle a vendu aujourd'hui (samedi) le groupe Harrods à Qatar Holding", a déclaré à l'AFP la banque Lazard International, agissant pour le compte de M. Al-Fayed.

La banque n'a pas divulgué les conditions financières de l'accord. Selon la BBC et la chaîne d'informations Sky News, la vente a été conclue pour 1,5 milliard de livres (1,7 milliard d'euros).

"Après 25 ans en tant que président de Harrods, Mohamed Al-Fayed a décidé de prendre sa retraite et de passer plus de temps avec ses enfants et grands-enfants", a précisé Ken Costa, président de Lazard International, dans un communiqué transmis à l'AFP.

"Il a souhaité faire en sorte que son héritage et les traditions qu'il a bâtis à Harrods se poursuivent et que l'équipe qu'il a construite soit encouragée à développer les fondations qu'il a posées", a-t-il ajouté.

Qatar Holding, société d'investissements de l'émir du Qatar, "a été choisi spécifiquement pour sa vision et ses capacités financières à soutenir la croissance à long terme de Harrods", a-t-il expliqué.

M. Al-Fayed, qui est également propriétaire du club de football anglais de Fulham, avait acquis les prestigieux magasins Harrods en 1985 pour 615 millions de livres (714 millions d'euros) après une longue bataille avec l'ancien propriétaire.

Le magasin, situé au coeur de Londres dans un édifice à l'architecture remarquable, a une surface de vente de 90.000 m2 répartis dans 330 départements. Son slogan est: "Omnia Omnibus Ubique" ("Tout pour tout le monde, partout").

Fondé en 1851, Harrods attire chaque année 15 millions de personnes.

Mohamed Al-Fayed est également connu en liaison avec sa longue quête pour prouver, en vain, que son fils Dodi et la princesse Diana, tués dans un accident de voiture à Paris en 1997, ont en fait été assassinés.
 

Première publication : 08/05/2010

COMMENTAIRE(S)