Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gambie : Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir d'après Barrow

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "On ne doit pas jouer à se faire peur", tempère Maurice Lévy

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Davos 2017 : "Trump est un nouveau Madoff", estime Jacques Attali

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Paul Polman : "Les fruits de la globalisation doivent être distribués de façon plus juste"

En savoir plus

FOCUS

Aux États-Unis, le désarroi et la colère des opposants à Donald Trump

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Enseigner autrement : de nouvelles méthodes pour réinventer l'école

En savoir plus

#ActuElles

Russie : les violences domestiques bientôt dépénalisées ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Sabrina Ouazani, le cinéma avec le sourire

En savoir plus

BILLET RETOUR

Au Zimbabwe, le spectre de la crise économique plane toujours

En savoir plus

Amériques

À Washington, Hamid Karzaï tente d'apaiser ses relations avec les États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 11/05/2010

Après plusieurs mois de tensions avec les États-Unis, le président afghan effectue une visite de quatre jours à Washington. Il doit s'entretenir avec la secrétaire d'État Hillary Clinton ce mardi, avant de rencontrer Barack Obama mercredi.

REUTERS - Le président afghan Hamid Karzaï est arrivé lundi à Washington pour une visite de quatre jours destinée à effacer les tensions de ces derniers mois entre le gouvernement de Kaboul et les Etats-Unis.

Mercredi, Hamid Karzaï donnera une conférence de presse avec son homologue américain Barack Obama dans la roseraie de la Maison blanche, un privilège rare.

L'issue de cette visite pourrait avoir des conséquences sur la stratégie afghane d'Obama, une stratégie en deux temps avec un renforcement de la présence militaire américaine en Afghanistan censé stabiliser le pays avant de permettre ensuite de commencer à rapatrier les soldats américains à la mi-2011.

Barack Obama s'est rendu fin mars en Afghanistan pour y faire la leçon à Karzaï dans le domaine de la lutte contre la corruption. Cette visite à Kaboul, la première depuis l'investiture du président américain, avait été suivie de vifs échanges entre responsables américains et afghans.

Hamid Karzaï, qui est arrivé tôt dans la matinée à la base aérienne d'Andrews, a été accueilli par Richard Holbrooke, émissaire spécial d'Obama au Pakistan et en Afghanistan.

Il participera lundi soir à un banquet officiel avec la secrétaire d'Etat Hillary Clinton à Blair House et aura mardi des entretiens au département d'Etat. Près de la moitié des membres de son gouvernement l'accompagnent.
 

Première publication : 10/05/2010

COMMENTAIRE(S)