Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Déception pour les équipes africaines au Mondial de football

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Polémique autour des dépenses de l'Elysée

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Mondial de football : la Russie lance sa Coupe du Monde

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Attractivité de la France : Paris profite-t-elle d'un effet Brexit ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Politique sociale : vers une réduction des aides ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Quelle place pour la communauté juive en France ?

En savoir plus

VOUS ÊTES ICI

De Bayonne à Hasparren, le patrimoine chanté du Pays basque

En savoir plus

TECH 24

Foot et tech : on refait le match !

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La réalité virtuelle comme avenir du film d'animation

En savoir plus

Culture

La grande voix du jazz Lena Horne s'est éteinte à 92 ans

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2010

Elle fut la première femme noire à percer dans l'industrie du cinéma à Hollywood. La chanteuse Lena Horne, connue mondialement pour son interprétation de "Stormy weather" en 1943, est décédée dimanche soir.

AFP - La chanteuse de jazz Lena Horne, qui fut la première noire américaine à signer un contrat à long terme avec un grand studio hollywoodien, est morte dimanche soir à l'âge de 92 ans, rapporte lundi le New York Times.

Le quotidien indique que l'artiste, célèbre pour son interprétation de "Stormy weather" mais aussi pour avoir contribué à ouvrir les portes d'Hollywood aux artistes noirs, est morte dans un hôpital new yorkais.

Son premier film pour les studios MGM était "Panama Hattie" (1942). Elle y interprétait une chanson de Cole Porter "Just One of Those Things".

Elle a ensuite participé à de nombreuses comédies musicales dont Thousands Cheer" (1943), "Broadway Rhythm" (1944), "Two Girls and a Sailor" (1944), "Ziegfeld Follies" (1946) ou encore "Words and Music" (1948).

La chanteuse, née à Brooklyn en 1917, avait entamé sa carrière au célèbre Cotton Club dès l'âge de 16 ans.

Hollywood l'a toutefois cantonnée à des rôles secondaires à cause de sa couleur de peau. Le journal rapporte ainsi que les studios limitaient son intervention à une chanson, qui pouvait être facilement coupée lors des projections dans le sud du pays, où la simple idée de faire chanter une femme noire était incongrue dans les années 1940.

Elle a aussi participé à deux comédies musicales destinées au public noir américain, toutes deux en 1943, selon le New York Times. Elle y interprétait notamment "Stormy weather", devenue l'une de ses chansons phares.


Elle s'était mariée en catimini en France en 1947 avec Lennie Hayton, un arrangeur et pianiste de la MGM. Ce mariage interracial avait été tenu secret pendant trois ans et avait nui à sa carrière, rapporte le New York Times.

Première publication : 10/05/2010

COMMENTAIRE(S)