Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

James Bond : Daniel Craig rempile pour un dernier épisode

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Donald Trump démantèle ses deux conseils économiques

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

L'Europe face au défi des "revenants"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Les présidents Trump et Macron font polémique, mais pas pour la même chose...

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Kenya : Raila Odinga va saisir la Cour suprême

En savoir plus

LE DÉBAT

États-Unis : l'ambiguïté de Trump vis-à-vis de l'extrême droite

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Donald Trump : il y a des bonnes personnes des deux côtés"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Contrats de travail : vers plus de flexibilité ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Violences gynécologiques, la lutte prend corps"

En savoir plus

EUROPE

Le plan de stabilisation de l’euro à la loupe

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/05/2010

Pour éviter une propagation de la crise grecque à d'autres pays de l'Union européenne, les Vingt-Sept ont adopté un plan historique de stabilisation de l'euro s'élevant à 750 milliards d'euros. Décryptage.

Les membres de l’Union européenne se sont accordés sur un plan sans précédent de stabilisation de la monnaie unique, dont le montant s’élève à 750 milliards d’euros.
Il s’articule en plusieurs volets.

  • Un fonds communautaire de 60 milliards d'euros

Les 27 membres de l’Union européenne ont décidé de créer un fonds de 60 milliards d’euros qui octroiera des prêts conditionnés, similaires à ceux du Fonds monétaire international (FMI). Géré par la Commission européenne, il servira à aider les pays de la zone euro en difficultés. En échange, ceux-ci devront prendre des mesures strictes pour faire des économies.

  • Une garantie de 440 milliards d’euros

Une garantie de prêts d'un montant de 440 milliards d’euros a également été décidée par les pays de la zone euro, ainsi que par certains membres de l'UE qui n'ont pas adopté la monnaie unique européenne. Le Royaume-Uni a refusé de participer à ce mécanisme.

  • Un engagement du FMI à hauteur de 250 milliards d'euros

Le Fonds monétaire international s'est engagé à accompagner l'effort des pays européens et de débloquer, en cas de besoin,  des prêts à hauteur de 250 milliards d'euros.

  •  La BCE rachète la dette des États

La BCE a, en outre, annoncé des "interventions" sur les marchés obligataires de la zone euro, sous formes de rachat d’obligations, ce qui reviendra à prêter de l'argent aux Etats.

Première publication : 10/05/2010

  • GRÈCE

    Le FMI débloque un prêt de 30 milliards d'euros pour aider Athènes

    En savoir plus

  • CRISE FINANCIÈRE

    Les pays de la zone euro s'accordent sur un mécanisme de gestion de crise ‎

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)