Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Attaques en Allemagne : menace islamique et politique migratoire en toile de fond (Partie 1)

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Hillary Clinton, à contrecœur"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La folie terroriste"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Au Nigeria, les crimes contre des chrétiens se multiplient

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Lady Liberty" : emblème de l'Amérique et symbole de liberté

En savoir plus

À L’AFFICHE !

La saison des tubes de l'été est lancée !

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : au Canada, les critères d'accueil des réfugiés jugés discriminatoires envers les musulmans

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"L'important, c'est de participer"

En savoir plus

EUROPE

Le plan de stabilisation de l’euro à la loupe

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 10/05/2010

Pour éviter une propagation de la crise grecque à d'autres pays de l'Union européenne, les Vingt-Sept ont adopté un plan historique de stabilisation de l'euro s'élevant à 750 milliards d'euros. Décryptage.

Les membres de l’Union européenne se sont accordés sur un plan sans précédent de stabilisation de la monnaie unique, dont le montant s’élève à 750 milliards d’euros.
Il s’articule en plusieurs volets.

  • Un fonds communautaire de 60 milliards d'euros

Les 27 membres de l’Union européenne ont décidé de créer un fonds de 60 milliards d’euros qui octroiera des prêts conditionnés, similaires à ceux du Fonds monétaire international (FMI). Géré par la Commission européenne, il servira à aider les pays de la zone euro en difficultés. En échange, ceux-ci devront prendre des mesures strictes pour faire des économies.

  • Une garantie de 440 milliards d’euros

Une garantie de prêts d'un montant de 440 milliards d’euros a également été décidée par les pays de la zone euro, ainsi que par certains membres de l'UE qui n'ont pas adopté la monnaie unique européenne. Le Royaume-Uni a refusé de participer à ce mécanisme.

  • Un engagement du FMI à hauteur de 250 milliards d'euros

Le Fonds monétaire international s'est engagé à accompagner l'effort des pays européens et de débloquer, en cas de besoin,  des prêts à hauteur de 250 milliards d'euros.

  •  La BCE rachète la dette des États

La BCE a, en outre, annoncé des "interventions" sur les marchés obligataires de la zone euro, sous formes de rachat d’obligations, ce qui reviendra à prêter de l'argent aux Etats.

Première publication : 10/05/2010

  • GRÈCE

    Le FMI débloque un prêt de 30 milliards d'euros pour aider Athènes

    En savoir plus

  • CRISE FINANCIÈRE

    Les pays de la zone euro s'accordent sur un mécanisme de gestion de crise ‎

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)