Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Valls prêt à lâcher du lest

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Gilberto Rodrigues Léal : le MUJAO annonce la mort du français enlevé au Mali

En savoir plus

DÉBAT

Fatah / Hamas : Peut-on croire à la réconciliation ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

José Bové et Guy Verhofstadt, candidats à la présidence de la Commission européenne

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Elio Di Rupo, Premier ministre belge

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Otages en Syrie : les coulisses d'une libération

En savoir plus

FOCUS

Dans la ville natale de Jean Paul II, la "papamania" est au beau fixe

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires taguées en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

RDC : la ferme des anciens combattants

En savoir plus

  • En images : scènes de guerre urbaine à Copacabana

    En savoir plus

  • Gilberto Rodrigues Leal, un retraité passionné de voyages

    En savoir plus

  • L'État appelé à intervenir pour aider les réfugiés syriens près de Paris

    En savoir plus

  • Ligue des champions : à Madrid, Chelsea neutralise l'Atlético

    En savoir plus

  • Kiev va reprendre son "opération antiterroriste" dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Booba-Rohff : ces artistes qui desservent le rap "par leur bêtise"

    En savoir plus

  • Djihadistes français en Syrie : le plan de lutte de Paris

    En savoir plus

  • Le retour "hautement politique" d'Abdoulaye Wade à Dakar

    En savoir plus

  • "24 jours" : le film choc d'Arcady sur le meurtre antisémite d'Ilan Halimi

    En savoir plus

  • France : le prix de la pierre, un boulet pour la croissance ?

    En savoir plus

  • Les islamistes du Mujao annoncent la mort de l'otage français Gilberto Rodrigues Leal

    En savoir plus

  • Le Fatah et le Hamas retournent à la table des négociations à Gaza

    En savoir plus

  • Cette saison, les guides népalais ne graviront pas l'Everest

    En savoir plus

  • Fin de l’incendie de Valparaiso : près de mille hectares détruits

    En savoir plus

  • L'opposant russe Alexeï Navalny reconnu coupable de "diffamation"

    En savoir plus

  • Ryan Giggs joue les entraîneurs pour Manchester United

    En savoir plus

  • Washington lie la Russie aux séparatistes ukrainiens, photos à l’appui

    En savoir plus

EUROPE

L'Espagne et le Portugal s'engagent à réduire davantage leur déficit

©

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2010

Lisbonne et Madrid ont promis de poursuivre les mesures d'économies pour réduire leur déficit en 2010 et en 2011 - mesures que les deux pays présenteront en détail lors de la prochaine réunion des ministres européens des Finances, le 18 mai.

AFP - Le gouvernement socialiste espagnol qui s'est engagé dimanche à prendre de nouvelles mesures d'économies pour réduire le déficit public, va économiser 15 milliards d'euros en deux ans, surtout en retardant des investissements, selon le journal Publico de lundi.

Le quotidien, proche des socialistes, cite des sources de l'exécutif espagnol, qui n'a pas encore dévoilé de manière officielle le détail de ces mesures.

L'Espagne s'est engagée dimanche à prendre des "mesures supplémentaires d'assainissement budgétaire en 2010 et en 2011", a déclaré la ministre espagnole de l'Economie lors d'une réunion des ministres européen des Finances à Bruxelles.

Cette réunion a débouché sur un accord historique prévoyant un plan de secours allant jusqu'à 750 milliards d'euros pour aider les pays de la zone euro, et endiguer une crise financière qui menace de gagner toute la planète.

Cette enveloppe sans précédent dans l'histoire récente pour un programme de soutien financier, inclut des prêts et garanties des pays de la zone euro, ainsi que des prêts du Fonds monétaire international.

L'Espagne est, avec le Portugal, un des pays de la zone euro sous la pression des marchés à cause de la dégradation de ses finances publiques. Le déficit public de l'Espagne s'est élevé à 11,2% du PIB en 2009 et le gouvernement a déjà annoncé un plan d'austérité de 50 milliards d'euros pour le ramener à 3% en 2013.

Les mesures additionnelles de dimanche ont pour but d'économiser un demi point de PIB de déficit supplémentaire en 2010 et un point en 2011.

Ainsi, elles permettraient de ramener le déficit public 2010 à 9,3% du PIB contre 9,8% prévus auparavant, et celui de 2011 à 6,5% du PIB contre 7,5% auparavant.

Le journal El Pais, également proche du gouvernement socialiste, affirme que l'exécutif réduira aussi les dépenses de l'Etat, en plus du fait de décaler les investissements.

Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, doit s'adresser mercredi aux parlementaires et devrait donner plus d'informations sur ces mesures.

Première publication : 10/05/2010

  • UNION EUROPÉENNE

    Les Banques centrales commencent à acheter de la dette publique de la zone euro

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)