Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Todd Shepard, spécialiste de l'Algérie

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Ligue des Champions : deux clubs madrilènes en lice

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

L'Afrique du sud, 20 ans après les premières élections démocratiques

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Peintures millénaires tagués en Libye et les États-Unis à tous prix pour les ados latinos

En savoir plus

PROFILS

Justine Dupont, surfeuse

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Génocide rwandais : le défi de la réconciliation

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

PSA à la conquête de la Chine

En savoir plus

  • Mort d'ouvriers au Qatar : "Pas à cause du football", selon Blatter

    En savoir plus

  • L'ex-otage Didier François témoigne : "J'ai subi des simulacres d'exécutions"

    En savoir plus

  • Fusillade de Sloviansk : l’identité des assaillants, enjeu entre Moscou et Kiev

    En savoir plus

  • Vidéos : retour sur la vie de Hurricane Carter, symbole des méfaits du racisme

    En savoir plus

  • Corée du Sud : la présidente incrimine l’équipage du ferry naufragé

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : Abdullah et Ghani se dirigent vers un second tour

    En savoir plus

  • Paris s'inquiète du sort de l'otage français Gilberto Rodriguez Leal au Mali

    En savoir plus

  • Sécurité maximale et participation record au marathon de Boston

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad dans la ville chrétienne de Maaloula pour Pâques

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

EUROPE

L'Espagne et le Portugal s'engagent à réduire davantage leur déficit

©

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2010

Lisbonne et Madrid ont promis de poursuivre les mesures d'économies pour réduire leur déficit en 2010 et en 2011 - mesures que les deux pays présenteront en détail lors de la prochaine réunion des ministres européens des Finances, le 18 mai.

AFP - Le gouvernement socialiste espagnol qui s'est engagé dimanche à prendre de nouvelles mesures d'économies pour réduire le déficit public, va économiser 15 milliards d'euros en deux ans, surtout en retardant des investissements, selon le journal Publico de lundi.

Le quotidien, proche des socialistes, cite des sources de l'exécutif espagnol, qui n'a pas encore dévoilé de manière officielle le détail de ces mesures.

L'Espagne s'est engagée dimanche à prendre des "mesures supplémentaires d'assainissement budgétaire en 2010 et en 2011", a déclaré la ministre espagnole de l'Economie lors d'une réunion des ministres européen des Finances à Bruxelles.

Cette réunion a débouché sur un accord historique prévoyant un plan de secours allant jusqu'à 750 milliards d'euros pour aider les pays de la zone euro, et endiguer une crise financière qui menace de gagner toute la planète.

Cette enveloppe sans précédent dans l'histoire récente pour un programme de soutien financier, inclut des prêts et garanties des pays de la zone euro, ainsi que des prêts du Fonds monétaire international.

L'Espagne est, avec le Portugal, un des pays de la zone euro sous la pression des marchés à cause de la dégradation de ses finances publiques. Le déficit public de l'Espagne s'est élevé à 11,2% du PIB en 2009 et le gouvernement a déjà annoncé un plan d'austérité de 50 milliards d'euros pour le ramener à 3% en 2013.

Les mesures additionnelles de dimanche ont pour but d'économiser un demi point de PIB de déficit supplémentaire en 2010 et un point en 2011.

Ainsi, elles permettraient de ramener le déficit public 2010 à 9,3% du PIB contre 9,8% prévus auparavant, et celui de 2011 à 6,5% du PIB contre 7,5% auparavant.

Le journal El Pais, également proche du gouvernement socialiste, affirme que l'exécutif réduira aussi les dépenses de l'Etat, en plus du fait de décaler les investissements.

Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, doit s'adresser mercredi aux parlementaires et devrait donner plus d'informations sur ces mesures.

Première publication : 10/05/2010

  • UNION EUROPÉENNE

    Les Banques centrales commencent à acheter de la dette publique de la zone euro

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)