Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Hong Kong : les manifestants soutenus à l'étranger

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

France : un budget 2015 sur des œufs

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Himalayesque"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Une série télé irakienne se moque de l'organisation de l'État islamique

En savoir plus

DÉBAT

Hong Kong se révolte : le pouvoir de Pékin face au défi démocratique

En savoir plus

FOCUS

Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Début des audiences de Charles Blé Goudé devant la CPI

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacques Weber, un colosse du théâtre français

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Papa Wemba, invité du Journal de l'Afrique !

En savoir plus

  • Ebola : le premier cas hors d’Afrique localisé aux États-Unis

    En savoir plus

  • Hong Kong : les manifestants veulent court-circuiter la fête nationale chinoise

    En savoir plus

  • Ligue des champions : "On a montré que Paris peut être une grande équipe"

    En savoir plus

  • Londres a mené ses premières frappes aériennes contre l’EI en Irak

    En savoir plus

  • Commission européenne : un oral difficile pour certains candidats

    En savoir plus

  • Des ravisseurs d'Hervé Gourdel, décapité en Algérie, ont été identifiés

    En savoir plus

  • Barack Obama salue un accord de sécurité "historique" avec Kaboul

    En savoir plus

  • Ebola : l'expérience "désespérée" d'un médecin libérien

    En savoir plus

  • Hervé Gaymard : "Il n'y aura pas de guerre des chefs à l'UMP"

    En savoir plus

  • Terrorisme : pour Marine Le Pen, les Français musulmans sont "pris au piège"

    En savoir plus

  • Ello, le réseau social qui se la joue anti-Facebook

    En savoir plus

  • Fonds "vautours" : l’Argentine défie les États-Unis sur sa dette

    En savoir plus

  • Quinze ans de prison requis contre le leader de Sharia4Belgium

    En savoir plus

  • Irak : quand la téléréalité confronte des jihadistes de l’EI à leurs victimes

    En savoir plus

  • À Montpellier, des pluies diluviennes créent la pagaille

    En savoir plus

EUROPE

L'Espagne et le Portugal s'engagent à réduire davantage leur déficit

Vidéo par Julien FANCIULLI

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2010

Lisbonne et Madrid ont promis de poursuivre les mesures d'économies pour réduire leur déficit en 2010 et en 2011 - mesures que les deux pays présenteront en détail lors de la prochaine réunion des ministres européens des Finances, le 18 mai.

AFP - Le gouvernement socialiste espagnol qui s'est engagé dimanche à prendre de nouvelles mesures d'économies pour réduire le déficit public, va économiser 15 milliards d'euros en deux ans, surtout en retardant des investissements, selon le journal Publico de lundi.

Le quotidien, proche des socialistes, cite des sources de l'exécutif espagnol, qui n'a pas encore dévoilé de manière officielle le détail de ces mesures.

L'Espagne s'est engagée dimanche à prendre des "mesures supplémentaires d'assainissement budgétaire en 2010 et en 2011", a déclaré la ministre espagnole de l'Economie lors d'une réunion des ministres européen des Finances à Bruxelles.

Cette réunion a débouché sur un accord historique prévoyant un plan de secours allant jusqu'à 750 milliards d'euros pour aider les pays de la zone euro, et endiguer une crise financière qui menace de gagner toute la planète.

Cette enveloppe sans précédent dans l'histoire récente pour un programme de soutien financier, inclut des prêts et garanties des pays de la zone euro, ainsi que des prêts du Fonds monétaire international.

L'Espagne est, avec le Portugal, un des pays de la zone euro sous la pression des marchés à cause de la dégradation de ses finances publiques. Le déficit public de l'Espagne s'est élevé à 11,2% du PIB en 2009 et le gouvernement a déjà annoncé un plan d'austérité de 50 milliards d'euros pour le ramener à 3% en 2013.

Les mesures additionnelles de dimanche ont pour but d'économiser un demi point de PIB de déficit supplémentaire en 2010 et un point en 2011.

Ainsi, elles permettraient de ramener le déficit public 2010 à 9,3% du PIB contre 9,8% prévus auparavant, et celui de 2011 à 6,5% du PIB contre 7,5% auparavant.

Le journal El Pais, également proche du gouvernement socialiste, affirme que l'exécutif réduira aussi les dépenses de l'Etat, en plus du fait de décaler les investissements.

Le chef du gouvernement espagnol, José Luis Rodriguez Zapatero, doit s'adresser mercredi aux parlementaires et devrait donner plus d'informations sur ces mesures.

Première publication : 10/05/2010

  • UNION EUROPÉENNE

    Les Banques centrales commencent à acheter de la dette publique de la zone euro

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)