Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Référendum en Italie : un scrutin à risque pour Matteo Renzi

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Présidentielle 2017 : la nouvelle donne.

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

PIB : la richesse se fait tirer le portrait

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

François Fillon est-il le "Thatcher français" ?

En savoir plus

LE PARIS DES ARTS

Le Paris des Arts de Pascal Elbé

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Le renoncement de François Hollande est-il un aveu d'échec ?

En savoir plus

FOCUS

Autriche : qui est Norbert Hofer, le nouveau visage du parti d'extrême droite ?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Hommage à Ousmane Sow, l'artiste des ethnies

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dix ans de France 24 : dans les coulisses de la chaîne

En savoir plus

EUROPE

L'Union européenne porte plainte à l'OMC contre la Chine

Texte par Dépêche

Dernière modification : 10/05/2010

L'Union européenne a déposé une plainte contre la Chine auprès de l'Organisation mondiale du commerce (OMC). En cause : le système de calcul de taxes antidumping imposées par la Chine aux importations de fixations en acier européennes.

AFP - "Nous avons lancé une demande de consultations avec la Chine concernant des mesures provisoires antidumping sur des fixations en acier", a indiqué à l'AFP la mission de l'UE auprès de l'OMC.

Cette décision de Bruxelles fait écho à une plainte chinoise déposée auprès de l'OMC en juillet 2009 contre l'UE sur le même sujet.

La plainte de l'UE qui a été déposée vendredi soir, selon une autre source proche de l'OMC, ouvre la voix à soixante jours de consultations entre les deux parties.

Le différend porte sur la façon dont la Chine calcule le dumping européen sur ces produits (vis, boulons, écrous) et le montant du préjudice encouru, a-t-elle précisé. Les règles de l'OMC permettent à ses 153 pays membres de mettre en place des taxes anti-dumping sur des importations faisant l'objet de dumping par un pays producteur. Le dumping consiste à vendre un produit à l'exportation à un prix inférieur au coût normal du marché intérieur.

La Chine avait justifié son dépôt de plainte en juillet par la décision européenne de janvier 2009 d'imposer des taxes antidumping allant de 26,5% à 85% sur certains éléments de fixation importés de Chine, en fer ou en acier, jugeant ces mesures contraires aux règles du commerce international.

Bruxelles s'était défendue en assurant avoir mis en place ces taxes pour une période de 5 ans afin de lutter contre le "commerce déloyal" pratiqué par Pékin.

Le dossier est d'autant plus sensible que la Chine est le premier producteur mondial de vis, boulons et joints en acier et que l'UE constitue son premier marché (575 millions d'euros), selon l'Association des producteurs chinois de producteurs d'éléments de fixation en fer ou en acier Jiaxing.

Bruxelles affirme disposer de "preuves claires" démontrant que les Chinois pratiquent le dumping dans la branche des éléments de fixation en fer ou en acier, nuisant ainsi à l'industrie européenne.

L'Organe de règlement des différends (ORD) de l'OMC étudie actuellement la plainte de Pékin et sera amené à trancher également sur la plainte de Bruxelles en cas d'échec des consultations qui s'ouvrent entre les deux pays.

La Chine, entrée à l'OMC fin 2001, et l'UE n'en sont pas à leur premier conflit commercial. L'organisation mondiale a été saisie d'un dossier sur les mesures européennes anti-dumping sur les exportations chinoises de chaussures ou encore sur les restrictions chinoises à l'exportation de certaines matières premières stratégiques.
 

Première publication : 10/05/2010

COMMENTAIRE(S)