Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : les indépendantistes n'ont pas tout perdu

    En savoir plus

  • Sarkozy revient-il pour "tout changer" ou "se sauver" ?

    En savoir plus

  • Visé par une enquête, Zidane pourrait être privé de banc de touche

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Les bataillons "bénévoles" de Kiev : une force imprévisible

    En savoir plus

  • Irak : combattants kurdes recherchent armes lourdes désespérément

    En savoir plus

  • Barack Obama salue la France, "un partenaire solide contre le terrorisme"

    En savoir plus

Economie

Pour la première fois, Google dépasse Apple sur le marché des smartphones

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 11/05/2010

Pour la première fois, les ventes de smartphones équipés du système d’exploitation Android de Google ont été supérieures à celles de l’iPhone d'Apple aux États-Unis. Un épisode qui va, à coup sûr, relancer la guerre que se livrent les deux firmes.

L’iPhone n’a-t-il plus le monopole des cœurs aux États-Unis ? Selon une enquête publiée lundi par le cabinet d’étude américain NPD, le téléphone star d’Apple s’est fait chiper la deuxième place des ventes de smartphones, en termes de parts de marché, par les mobiles équipés du système d’exploitation Android de Google, au premier trimestre 2010. Une bonne nouvelle pour le géant de Moutain View dans la guerre sans merci qu'il mène à son adversaire de Cupertino.

Le secteur reste toutefois dominé par la classe affaires des téléphones multifonctions, les BlackBerry, avec 36 % des parts de marché. Mais, depuis le début de l’année, et pour la première fois aux États-Unis, Google devance son grand rival avec 28 % de parts de marché, contre 21 % pour Apple. Dans un contexte de concurrence de plus en plus exarcerbé entre les deux groupes, la nouvelle a été interprétée comme une confirmation du bien-fondé de la stratégie de Google sur le marché des mobiles.

Armada

Le géant de l’Internet a, en effet, lancé une véritable armada de téléphones à l’assaut de la forteresse Apple depuis son arrivée sur le marché des mobiles, à la fin 2008. Google a mis à disposition de tous les constructeurs de téléphones son système d’exploitation Android si bien que, aujourd’hui, plus de 30 smartphones différents l’utilisent. En face, Apple ne peut aligner que deux modèles utilisant sa propre technologie, l’iPhone 3G et le 3Gs. Comme le souligne le blog technologique Technolizer, ce n’était effectivement qu’une question de temps avant que Google ne passe devant Apple...

D’autres raisons sont également invoquées pour expliquer l'irrésistible ascension de la firme de Mountain View. La multiplication des smartphones utilisant Android d'abord, qui permet à Google d’avoir une gamme de prix beaucoup plus souple qu’Apple, avec des tarifs qui débutent à 59 dollars. L'accord d’exclusivité passé par Apple avec AT&T pour la ventes des iPhones aux Etats-Unis ensuite, qui court jusqu'en 2012... Hier considéré comme un atout, il s'apparente de plus en plus à un inconvénient pour Apple, Google ayant fait le choix de mettre en vente ses téléphones chez tous les opérateurs et disposant donc d’un réseau de distribution beaucoup plus vaste.

Reste que la progression des parts de marché de Google pourrait avoir un impact sur ce que certains considèrent comme le nerf de la guerre : les applications téléchargeables. En dépassant pour la première fois les iPhone, les smartphones Android pourraient en effet devenir de plus en plus attractifs pour leurs développeurs... qui pourraient du coup être tentés de proposer leurs applications sur les terminaux Google en priorité.

Crédit photo: nrkbeta

Première publication : 11/05/2010

COMMENTAIRE(S)