Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée : Alpha Condé s'exprime sur le retour avorté de Dadis Camara a Conakry

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise des migrants, l'Europe peine à trouver des solutions viables

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentat déjoué du Thalys, la sécurité dans les transports au coeur du débat

En savoir plus

TECH 24

Eau High-tech

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

L'Assemblée Nationale, cœur de la démocratie française

En savoir plus

#ActuElles

L'organisation de l'État islamique et sa "théologie du viol"

En savoir plus

FOCUS

Nouvelle-Orléans : dix ans après le cyclone Katrina, le traumatisme demeure

En savoir plus

REPORTERS

Avec les soldats de l'opération Barkhane, au cœur de la lutte anti-terroriste au Sahel

En savoir plus

BILLET RETOUR

Proche-Orient : Jénine, la renaissance fragile

En savoir plus

Asie - pacifique

Nouvelle attaque au couteau dans une école, au moins sept morts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/05/2010

Agressés à l'arme blanche, six enfants et un instituteur ont été tués dans une école maternelle du Shaanxi, dans le nord de la Chine. Il s'agit de la cinquième attaque de ce type en un mois et demi.

AFP - Six enfants et un instituteur ont été tués mercredi et au moins 20 personnes ont été blessées dans une maternelle du nord de la Chine, au cours de la cinquième attaque visant un établissement scolaire en moins de deux mois, a annoncé l'agence Chine Nouvelle.

"Le meurtrier s'est donné la mort", a indiqué l'agence officielle citant un porte-parole de la communication du district de Nanzheng, dans la municipalité de Hanzhong (province du Shaanxi), où l'attaque s'est produite vers 08H00 (00H00 GMT).

L'agence officielle avait précédemment affirmé que sept enfants avaient été tués à l'arme blanche et au moins 20 autres avaient été blessés "dans une violente attaque dans une maternelle de la province septentrionale du Shaanxi mercredi matin".

"Il ne s'agit que d'un bilan préliminaire", a indiqué à l'AFP un porte-parole de Nanzheng, sans donner plus de détails dans un premier temps, ni confirmer que les 20 blessés étaient bien des enfants.

Depuis le 23 mars, trois attaques au couteau et une autre au marteau, perpétrées par des forcenés se disant frustrés dans leur vie professionnelle ou affective, avaient déjà visé des écoliers ou des enfants de maternelle, faisant huit morts et des dizaines de blessés.

Trois de ces attaques sont survenues en l'espace de quelques jours, dans la dernière semaine d'avril, provoquant le renforcement des mesures de sécurité au sein des établissements scolaires, de même qu'une inquiétude croissante chez les parents.

La presse a même révélé qu'une municipalité, celle de Chongqing, métropole du sud-ouest de la Chine comptant plus de 30 millions d'habitants, avait donné l'ordre à sa police de tirer à vue sur quiconque tenterait de s'en prendre à des écoliers.

La société chinoise a assisté ces dernières années à une hausse de la criminalité et parallèlement, selon diverses études, des troubles mentaux.

Selon une étude de l'an dernier, 173 millions d'adultes souffriraient de problèmes mentaux, dont 91% n'ont jamais reçu aucune aide adéquate.

Un des agresseurs de la fin avril était ainsi un enseignant, en congé maladie pour des problèmes psychiques.

Un autre, un chômeur marié de 46 ans, qui avait blessé 29 enfants et trois adultes, a expliqué avoir voulu "se venger de la société".

Le troisième s'est immolé par le feu après avoir blessé cinq enfants et un enseignant.

Première publication : 12/05/2010

COMMENTAIRE(S)