Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • Les Brésiliens, supporters malgré eux, de leurs bourreaux allemands

    En savoir plus

  • Gaza : des frappes israéliennes "sans précédent" depuis le début du conflit

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Alejandro Sabella, un "Mister Nobody" au sommet du foot argentin

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : le Français Blel Kadri remporte la 8e étape

    En savoir plus

  • Décès de Tommy Ramone, le dernier survivant des Ramones

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Economie

Contre toute attente, l'Allemagne affiche une petite croissance économique

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/05/2010

Contrairement aux prévisions, l'Allemagne, qui a publié ses chiffres ce mercredi, affiche une croissance économique de 0.2 % pour le premier trimestre 2010 ainsi qu'au quatrième trimestre 2009 qui a été revu à la hausse.

AFP - L'économie allemande a affiché contre toute attente une petite croissance au premier trimestre, de 0,2%, un taux qui place le pays dans le peloton de tête des Européens dont beaucoup ont également publié leurs chiffres mercredi.

Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient sur une stagnation en Allemagne par rapport au quatrième trimestre 2009.

Autre bonne surprise, le quatrième trimestre s'est inscrit lui aussi en croissance, de l'ordre de 0,2%, a indiqué l'Office fédéral des statistiques, révisant à la hausse le chiffre publié initialement, qui faisait état d'une croissance nulle.

La croissance allemande entre janvier et mars est donc plus modérée qu'en milieu d'année dernière, où la reprise s'était amorcée à un rythme soutenu après la dégringolade des mois de crise, mais elle a le mérite d'exister. Et même mieux, elle permet à l'Allemagne, première économie européenne, de faire bonne figure par rapport à ses partenaires.

La journée de mercredi a vu une déferlante de statistiques sur la croissance en Europe, et parmi elles, "l'Allemagne et l'Italie ont positivement surpris", relève Fabienne Riefer de Postbank. L'Italie a annoncé une croissance de 0,5% de son PIB au premier trimestre.

Mais, contrairement à l'Allemagne, "l'Italie n'a pas souffert de conditions météorologiques sévères au début de l'année", note Marco Valli, d'Unicredit. En relation, la performance allemande est donc d'autant plus remarquable.

Dans les autres grands pays de la zone euro -- en France (+0,1%), en Espagne (+0,1%) --le rythme de croissance est plus faible encore. La Grèce, enfant à problèmes de la zone, était encore en récession (-0,8%) sur le trimestre.

"Il semble que l'économie allemande soit bien partie pour faire mieux que la zone euro, et ce dans une plus ample mesure qu'anticipé", commentait Martin Lück, d'UBS.

En Allemagne, le premier trimestre a pourtant souffert d'un hiver particulièrement rude, avec des températures négatives des semaines durant, ce qui a paralysé notamment le secteur très important du BTP. Sans cet effet, la croissance aurait atteint 0,6% sur le trimestre, estime Jörg Krämer de Commerzbank.

Mais les exportations et les investissements en biens d'équipement ont tiré l'activité industrielle, explique l'Office de statistiques dans son communiqué, de même que les investissements publics. Les détails de l'évolution du PIB par poste seront publiés le 21 mai.

Les derniers chiffres de commandes et de production industrielle disponibles pour le mois de mars montraient déjà un net redressement de l'activité dans ce secteur clef de l'économie. Et la tendance devrait se poursuivre, avec un effet de rattrapage dans le BTP, prédisent les économistes.

Pour cette année, Berlin mise sur un taux de croissance de 1,4%.

Première publication : 12/05/2010

  • MARCHÉS

    L'euphorie s'estompe sur les places boursières internationales

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Le plan de stabilisation de l’euro à la loupe

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Les Vingt-Sept s'accordent sur un plan de 750 milliards pour stabiliser l'euro

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)