Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

Tempête au Parti socialiste : "PS, cela ne veut pas dire PlayStation"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Attaque d'Ottawa : Stephen Harper caché dans un placard

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : quelle place pour l'enseignement religieux?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

UE : la tension monte sur les budgets

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Législatives en Tunisie, la désillusion?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ottawa: histoire d'une photo

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Toumani Diabaté, le maître de la kora, invité du Journal de l’Afrique

En savoir plus

UNE COMÉDIE FRANCAISE

François Hollande : une déception pour la gauche ?

En savoir plus

Economie

Contre toute attente, l'Allemagne affiche une petite croissance économique

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/05/2010

Contrairement aux prévisions, l'Allemagne, qui a publié ses chiffres ce mercredi, affiche une croissance économique de 0.2 % pour le premier trimestre 2010 ainsi qu'au quatrième trimestre 2009 qui a été revu à la hausse.

AFP - L'économie allemande a affiché contre toute attente une petite croissance au premier trimestre, de 0,2%, un taux qui place le pays dans le peloton de tête des Européens dont beaucoup ont également publié leurs chiffres mercredi.

Les économistes interrogés par Dow Jones Newswires tablaient sur une stagnation en Allemagne par rapport au quatrième trimestre 2009.

Autre bonne surprise, le quatrième trimestre s'est inscrit lui aussi en croissance, de l'ordre de 0,2%, a indiqué l'Office fédéral des statistiques, révisant à la hausse le chiffre publié initialement, qui faisait état d'une croissance nulle.

La croissance allemande entre janvier et mars est donc plus modérée qu'en milieu d'année dernière, où la reprise s'était amorcée à un rythme soutenu après la dégringolade des mois de crise, mais elle a le mérite d'exister. Et même mieux, elle permet à l'Allemagne, première économie européenne, de faire bonne figure par rapport à ses partenaires.

La journée de mercredi a vu une déferlante de statistiques sur la croissance en Europe, et parmi elles, "l'Allemagne et l'Italie ont positivement surpris", relève Fabienne Riefer de Postbank. L'Italie a annoncé une croissance de 0,5% de son PIB au premier trimestre.

Mais, contrairement à l'Allemagne, "l'Italie n'a pas souffert de conditions météorologiques sévères au début de l'année", note Marco Valli, d'Unicredit. En relation, la performance allemande est donc d'autant plus remarquable.

Dans les autres grands pays de la zone euro -- en France (+0,1%), en Espagne (+0,1%) --le rythme de croissance est plus faible encore. La Grèce, enfant à problèmes de la zone, était encore en récession (-0,8%) sur le trimestre.

"Il semble que l'économie allemande soit bien partie pour faire mieux que la zone euro, et ce dans une plus ample mesure qu'anticipé", commentait Martin Lück, d'UBS.

En Allemagne, le premier trimestre a pourtant souffert d'un hiver particulièrement rude, avec des températures négatives des semaines durant, ce qui a paralysé notamment le secteur très important du BTP. Sans cet effet, la croissance aurait atteint 0,6% sur le trimestre, estime Jörg Krämer de Commerzbank.

Mais les exportations et les investissements en biens d'équipement ont tiré l'activité industrielle, explique l'Office de statistiques dans son communiqué, de même que les investissements publics. Les détails de l'évolution du PIB par poste seront publiés le 21 mai.

Les derniers chiffres de commandes et de production industrielle disponibles pour le mois de mars montraient déjà un net redressement de l'activité dans ce secteur clef de l'économie. Et la tendance devrait se poursuivre, avec un effet de rattrapage dans le BTP, prédisent les économistes.

Pour cette année, Berlin mise sur un taux de croissance de 1,4%.

Première publication : 12/05/2010

  • MARCHÉS

    L'euphorie s'estompe sur les places boursières internationales

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Le plan de stabilisation de l’euro à la loupe

    En savoir plus

  • UNION EUROPÉENNE

    Les Vingt-Sept s'accordent sur un plan de 750 milliards pour stabiliser l'euro

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)