Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Donald Trump : 6 mois à la Maison Blanche

En savoir plus

LE DÉBAT

Grève générale contre Maduro : où va le Venezuela ? (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Grève générale contre Maduro : où va le Venezuela ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

"Le budget de l'armée a connu une érosion constante"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Les expositions incontournables de l'été 2017

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le premier grand test pour Macron vient de sa propre armée"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Emmanuel Macron, "l'adjudant de la République"

En savoir plus

EUROPE

Miliband prêt à prendre la succession de Gordon Brown à la tête du Labour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/05/2010

David Miliband a annoncé qu'il était candidat à la direction du Parti travailliste. L'ancien ministre des Affaires étrangères brigue le poste de Gordon Brown qui a démissioné après la défaite du Labour aux élections générales du 6 mai.

AFP - L'ancien ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, a annoncé mercredi qu'il était candidat à la direction du Labour après la démission de Gordon Brown, battu aux législatives.

"Je serai candidat à l'élection" du prochain dirigeant du parti travailliste, qui doit avoir lieu d'ici le congrès annuel du Labour fin septembre, a annoncé M. Miliband à la presse, après avoir rendu un hommage appuyé au Premier ministre sortant.

"Je le serai avec une grande humilité face aux responsabilités liées à ce poste mais aussi avec une véritable passion pour les valeurs et les principes qui m'ont amené au Labour il y a vingt-sept ans", a-t-il ajouté.

M. Miliband est le premier candidat à se déclarer officiellement depuis l'annonce de la démission de M. Brown lundi soir.

Première publication : 12/05/2010

COMMENTAIRE(S)