Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le copilote de la Germanwings était-il dépressif ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Offensive militaire au Yémen - Elections départementales en France

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crash de l'A320 de Germanwings - Les élections au Nigeria

En savoir plus

REPORTERS

San Cristóbal, le chaudron vénézuélien

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Chômage, au-delà de la courbe

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Tunisie : la fête nationale endeuillée par l'attentat du Bardo

En savoir plus

MODE

Alaïa, Jarrar et Kayrouz marient l'ascèse à la sensualité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle au Nigeria : les 2 principaux rivaux signent un accord de paix

En savoir plus

#ActuElles

Les super héroïnes débarquent dans la BD

En savoir plus

EUROPE

Miliband prêt à prendre la succession de Gordon Brown à la tête du Labour

Texte par Dépêche

Dernière modification : 12/05/2010

David Miliband a annoncé qu'il était candidat à la direction du Parti travailliste. L'ancien ministre des Affaires étrangères brigue le poste de Gordon Brown qui a démissioné après la défaite du Labour aux élections générales du 6 mai.

AFP - L'ancien ministre britannique des Affaires étrangères, David Miliband, a annoncé mercredi qu'il était candidat à la direction du Labour après la démission de Gordon Brown, battu aux législatives.

"Je serai candidat à l'élection" du prochain dirigeant du parti travailliste, qui doit avoir lieu d'ici le congrès annuel du Labour fin septembre, a annoncé M. Miliband à la presse, après avoir rendu un hommage appuyé au Premier ministre sortant.

"Je le serai avec une grande humilité face aux responsabilités liées à ce poste mais aussi avec une véritable passion pour les valeurs et les principes qui m'ont amené au Labour il y a vingt-sept ans", a-t-il ajouté.

M. Miliband est le premier candidat à se déclarer officiellement depuis l'annonce de la démission de M. Brown lundi soir.

Première publication : 12/05/2010

COMMENTAIRE(S)