Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

8ème Jeux de la Francophonie: quelque 4000 athlètes réunis à Abidjan

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Claude Rich, un comédien unique

En savoir plus

À L’AFFICHE !

50 Cent, rencontre avec un rappeur hors norme

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Le bistrot, une tradition française qui se perd

En savoir plus

FOCUS

Irak : à Mossoul, le long chemin de la reconstruction

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Le mépris de Donald Trump envers l'État de droit"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La BCE poursuit sa politique monétaire accommodante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron : la fin de l'état de grâce ?"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Football : la Coupe d'Afrique des nations fait sa révolution

En savoir plus

EUROPE

Au Daguestan, huit ouvriers tués par une explosion

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/05/2010

Le convoi, escorté par des policiers, a été victime d'engins explosifs déclenchés lors de leur passage. Après l'explosion, une fusillade a éclaté entre la police et des assaillants. La région du Caucase russe est en proie à une rébellion islamiste.

AFP - Huit ouvriers ont été tués jeudi dans une attaque au Daguestan, une république du Caucase russe minée par une rébellion, a indiqué le comité d'enquête du parquet russe dans un communiqué.

"Vers 10H30 (06H30 GMT), un engin explosif a explosé au passage d'un véhicule avec à son bord des ouvriers", a indiqué le comité. "A la suite de l'explosion, huit personnes sont mortes et quatre officiers de police escortant les ouvriers ont été blessés", selon le communiqué.

Un porte-parole des services de sécurité du Daguestan (FSB) avait indiqué auparavant que les ouvriers étaient en route pour réparer une tour de retransmission de télévision dans le district daguestanais de Sergokalinsk.

Il a aussi indiqué qu'après l'explosion, une fusillade avait éclaté entre les policiers et des assaillants.

La chaîne de télévision russe NTV a pour sa part rapporté que le véhicule des victimes était sans doute tombé dans une embuscade et qu'il était passé sur sur une mine.

Plusieurs républiques du Caucase russe sont en proie à une violente rébellion islamiste. Les attaques et les attentats y interviennent presque tous les jours, mais elles visent généralement les représentants des forces de l'ordre.

La rébellion islamiste milite pour l'instauration d'un Emirat dans l'ensemble du Caucase russe et trouve son origine dans les deux sanglantes guerres de Tchétchénie. Ces rebelles ont revendiqué le double attentat suicide dans le métro de Moscou qui a fait quarante morts le 29 mars.

Le Daguestan, d'où étaient originaires les deux kamikazes du métro moscovite, est l'une des républiques du Caucase les plus instables. Des attentats suicide y ont fait douze morts le 31 mars.

Les ONG de défense des droits de l'homme soulignent que les exactions commises par les forces russes alimentent l'insurrection dans le Caucase, en particulier les arrestations illégales, les enlèvements et les exécutions extrajudiciaires.

Première publication : 13/05/2010

  • CAUCASE

    Tentative d'attentat près d'une base militaire russe au Daguestan

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)