Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Christine Salem, la voix du Maloya

En savoir plus

FOCUS

Dans les coulisses du spectacle chorégraphique du 14 juillet

En savoir plus

SUR LE NET

Israël : des selfies dans les abris anti-bombes

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

Une mini tournée africaine pour François Hollande

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

14 juillet : célébrations nationales et centenaire de la Grande Guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lamberto Zannier, secrétaire général de l'OSCE

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Santé : l'Europe perturbée par des substances toxiques

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Raid Fahmi, ex-ministre irakien des Sciences et Technologies

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • François Hollande promet des réformes urgentes et des baisses d'impôts

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : "Il n'est jamais trop tard pour rétablir l'histoire"

    En savoir plus

  • Poursuite des raids israéliens à Gaza, les offres de médiation se multiplient

    En savoir plus

  • Disparition de Nadine Gordimer, l'écrivaine nobelisée et anti-apartheid

    En savoir plus

  • En images : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • À Nice, les rassemblements pro-palestiniens interdits par la préfecture

    En savoir plus

  • Vidéo : le Costa Concordia flotte de nouveau

    En savoir plus

  • Chine : des enfants-ouvriers dans l'usine d'un fournisseur de Samsung

    En savoir plus

  • La banque Citigroup paiera sept milliards de dollars pour éviter un procès

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • Mondial-2014 : le Français Paul Pogba élu meilleur jeune joueur

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

Afrique

Incertitudes sur la poursuite de la mission des casques bleus dans l'est du pays

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/05/2010

L'ONU souhaite prolonger le mandat des casques bleus de la Minurcat qui expire samedi. Mais Idriss Déby, le président tchadien, s'y oppose, estimant qu'elle n'a pas rempli sa mission.

REUTERS - Le Conseil de sécurité de l'Onu a reporté mercredi de deux semaines sa décision sur l'avenir des casques bleus de la Minurcat déployés dans l'est du Tchad limitrophe du Soudan.

Le mandat de la Mission des Nations unies en République centrafricaine et au Tchad expire samedi. Il sera prorogé jusqu'au 26 mai compte tenu de la nécessité d'examiner en profondeur les propositions avancées.

La Minurcat a pour mission de protéger les populations civiles de l'est du Tchad et du nord de la RCA des éventuels débordements de violences venant de la province soudanaise du Darfour voisin.

Cette vaste région aride, réputée pour ses actes de banditisme et l'absence d'autorité de l'Etat, abrite, selon les Nations unies, un demi-million de réfugiés. Pour l'Onu, tout retrait précipité des casques bleus risquerait d'accroître la vulnérabilité de ces populations.

Il y a quelques mois, le président tchadien Idriss Déby a demandé au Conseil de sécurité de ne pas renouveler le mandat de la Minurcat, expliquant que cette force n'avait pas été déployée dans sa totalité et n'avait pas réussi à protéger les populations civiles ou à construire les infrastructures promises.

Depuis, l'Onu a dépêché trois délégations pour tenter de persuader Déby d'autoriser un retrait progressif de la force de paix qui, selon les Nations unies, a besoin du feu vert du gouvernement du pays hôte pour rester.

Dans un récent rapport au Conseil, le secrétaire général de l'Onu, Ban Ki-moon a proposé que la Minurcat soit autorisée à rester une année supplémentaire, avec un mandat différent: l'armée tchadienne se verrait confier immédiatement la responsabilité de protéger les civils, et les effectifs de la force internationale passeraient de 3.300 hommes aujourd'hui - soit deux-tiers de la taille initialement prévue - à 1.900.

Ces derniers cesseraient cependant toute opération à partir du 15 octobre avant de commencer leur rapatriement.

Le rapport de Ban Ki-moon a été remis aux diplomates du Conseil le 29 avril.

 

Première publication : 13/05/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)