Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Nana Akufo-Addo vainqueur de la présidentielle au Ghana

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Europol lance un calendrier de l'avent des criminels les plus recherchés

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Valls : premier ministre clivant, candidat rassembleur ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Journée de la laïcité : une exception française

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Corée du sud : la déferlante culturelle

En savoir plus

TECH 24

#OpenGov : la démocratie en mode startup

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Ciao Renzi : l'Italie en crise politique et institutionnelle

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Présidentielle française : deux gauches irréconciliables ?

En savoir plus

FOCUS

Côte d'Ivoire : plongeon dans le trafic illicite et très lucratif des faux médicaments

En savoir plus

EUROPE

Trois complices présumés des attentats du métro de Moscou abattus

Texte par Dépêche

Dernière modification : 13/05/2010

Trois personnes soupçonnés d'avoir joué un rôle dans le double attentat commis en mars à Moscou ont été tuées par les forces de l'ordre russes. "Ils ont résisté férocement et ont dû être éliminés", a précisé le chef des services secrets.

AFP - Les forces de l'ordre russes ont tué trois complices présumés du double attentat suicide commis en mars dans le métro de Moscou, a annoncé jeudi le chef des services de sécurité (FSB), Alexandre Bortnikov.

Lors d'une rencontre avec le président russe Dmitri Medvedev, ce responsable a déclaré que les trois suspects avaient été abattus après avoir opposé une résistance armée lorsque les autorités ont tenté de les arrêter.

"Malheureusement, nous n'avons pas pu les prendre vivants. Ils ont résisté férocement et ont dû être éliminés", a-t-il dit dans des propos retransmis à la télévision russe, sans préciser les circonstances et le lieu de l'opération.

"Eliminez ceux qui résistent. Ne montrez aucune pitié", a rétorqué le chef de l'Etat russe.

M. Bortnikov avait indiqué il y a un mois que tous les suspects des attentats du 29 mars à Moscou avaient été identifiés.

La double attaque suicide dans le métro moscovite avait fait 40 morts et avait été revendiquée par la rébellion islamiste qui déstabilise le Caucase russe depuis plusieurs années.

Selon les autorités russes, les deux kamikazes étaient une jeune femme et une adolescente originaires du Daguestan, une république caucasienne minée par les violences et voisine de la Tchétchénie.
 

Première publication : 13/05/2010

  • RUSSIE

    Journée de deuil dans le pays après le double attentat du métro de Moscou

    En savoir plus

  • RUSSIE

    Explosions meurtrières dans le métro de Moscou

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)