Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Tidjane Thiam, PDG de Prudential

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : accord signé pour la fin des hostilités

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Bartabas, le seigneur des chevaux

En savoir plus

FOCUS

Crimée : un été pas comme les autres

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gwendal Rouillard, Secrétaire de la commission de la Défense et des forces armées

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Bolivie : au travail dès l'âge de 10 ans

En savoir plus

DÉBAT

Manifestation en soutien à Gaza : un rassemblement test pour le gouvernement

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Andy Serkis : l'homme à l'origine du singe

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Empathie et sympathie"

En savoir plus

  • Ce que l'on sait sur la disparition du vol AH5017 d’Air Algérie

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Vol AH5017 d'Air Algérie : Paris n'exclut "aucune hypothèse"

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Un match entre Lille et le Maccabi Haifa interrompu par des pro-palestiniens

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

  • Tour de France : ces forçats qui ont forgé la réputation du Tourmalet

    En savoir plus

  • Sénégal : risque de famine en Casamance

    En savoir plus

  • L'ONU ouvre une enquête sur l'offensive israélienne à Gaza

    En savoir plus

Asie - pacifique

Un attentat attribué aux maoïstes fait au moins 30 morts dans le centre du pays

Texte par Dépêche

Dernière modification : 17/05/2010

Au moins vingt personnes ont été tuées dans l'explosion d'un autobus dans le centre de l'Inde à Dantewada, dans l'État du Chhattisgarh. L'attentat est attribué à la rébellion maoïste, selon la police indienne.

AFP - Au moins 35 personnes ont été tuées lundi lorsqu'un car qui transportait des civils et des policiers a sauté sur une mine dans un Etat du centre de l'Inde où la rébellion maoïste mène de sanglants attentats, selon les autorités.

"Vingt-quatre civils et onze policiers sont morts, et quinze autres personnes, dont quatorze policiers, ont été blessées", a déclaré à la presse le gouverneur de l'Etat de Chhattisgarh, Raman Singh, dans la capitale de l'Etat Raipur.

Un nombre encore inconnu de cadavres se trouvaient toujours à l'intérieur de la carcasse du car, dévastée par l'explosion d'une mine dans le district instable du Dantewada.

Un précédent bilan, fourni par l'inspecteur général adjoint de la police du district, S.R. Kalluri, faisait état de vingt morts. "Environ 40 personnes voyageaient dans le car", avait-t-il précisé.

Les membres des forces de l'ordre étaient des civils qui aidaient les forces de sécurité dans leurs opérations antimaoïstes, a-t-il ajouté, précisant que six personnes étaient blessées.

Le Chhattisgarh a récemment été le théâtre d'attaques sanglantes attribuées aux rebelles. Le 8 mai, six paramilitaires avaient été tués par l'explosion d'une mine posée par des rebelles maoïstes.

En avril, dans la jungle de cet Etat riche en minerais, les rebelles d'extrême gauche avaient massacré 76 policiers, tombés dans une embuscade tendue par une centaine d'assaillants munis de fusils mitrailleurs et de mines.

Le nombre de policiers dans l'Etat de Chhattisgarh a plus que doublé depuis 2003, passant de 22.000 à 46.000 actuellement afin de faire face à l'escalade de la violence.

Le gouvernement a lancé il y a quelques mois une vaste opération dans six Etats impliquant 56.000 membres des forces paramilitaires appuyées par la police locale et baptisée "Chasse verte", en référence à la jungle dans laquelle ils se cachent, pour les déloger de leurs bastions.

Selon le Premier ministre Manmohan Singh, la rébellion maoïste constitue la principale menace contre la sécurité intérieure du pays. Les rebelles contrôlent des territoires importants, notamment dans les régions rurales qui n'ont pas bénéficié du récent développement économique de l'Inde.

Ces guérilleros, qui seraient entre 10.000 et 20.000, disent lutter pour la défense des paysans sans terre et des tribus.

Plus de 600 personnes sont mortes l'an dernier dans des attaques attribuées aux maoïstes. Le gouvernement a interdit le mouvement en 2009, désormais officiellement qualifié de "terroriste".
 

 

Première publication : 17/05/2010

  • INDE

    Plus de 70 policiers tués dans une embuscade tendue par des maoïstes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)