Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

  • "Boules puantes" et règlements de compte : la débandade de l’UMP

    En savoir plus

  • Au Caire, juifs, chrétiens et musulmans célèbrent ensemble la rupture du jeûne

    En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Brève alerte au tsunami après un fort séisme au Japon

    En savoir plus

Moyen-orient

La Sorbonne d'Abou Dhabi délivre ses premiers diplômes

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 17/05/2010

La première promotion de la Sorbonne d’Abou Dhabi vient de sortir, fraîchement diplômée. Cette branche de la prestigieuse université française n'atteint pas encore sa capacité d'accueil de 2000 étudiants. En cause notamment, le coût des études.

Quatre ans après le lancement de l’université Paris-Sorbonne Abou Dhabi, la toute première promotion d’étudiants à y avoir été scolarisée en est ressortie diplômée, dimanche. Au total, 180 diplômes, notamment des licences et des masters, ont été directement délivrés par Paris-IV. "Tous ces diplômes sont exactement les mêmes que les diplômes français", assure le professeur Georges Molinié, président de la célèbre université parisienne.

La branche délocalisée de la Sorbonne a été créée en 2006 par un accord de coopération internationale signé entre Paris-IV et le ministère de l’Enseignement supérieur et de la recherche de l'émirat d’Abou Dhabi. En décembre dernier, elle s’est définitivement installée sur l’île d’Al-Reem, dans un complexe ultra-moderne financé par l'émirat.

L'objectif de ce projet, qui s’inscrit dans la droite ligne de celui du Louvre, est de faire rayonner le prestige d’une université française au Moyen-Orient. L'enjeu est de taille, la jeunesse de la région se tournant, en priorité, vers les cursus anglo-saxons et les filières plus techniques.

Malgré sa capacité d'accueil qui s'élève à 2 000 étudiants, la Sorbonne d’Abou Dhabi est encore loin d’afficher complet. Pour l’heure, moins de 500 étudiants, dont une minorité d’Émiriens, occupent les bancs de la faculté.

Le phénomène peut s'expliquer en partie par le coût élevé des études à la Sorbonne, l'inscription dans la prestigieuse université s'élève en effet à 12 000 euros par an pour une licence, et près de 20 000 euros pour un Master.

Mais la barrière de la langue constitue un autre défi, comme l’explique Obaid al-Jeraishi, diplômé d’un master en Marketing et Communication. "Il ne faut pas oublier qu’aux Émirats, la deuxième langue est l’anglais, rappelle celui-ci. Donc, pour nous, améliorer notre français et le parler est un véritable défi". 

Première publication : 17/05/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)