Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 1)

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Terrorisme en Europe : comment concilier sécurité et libertés ?

En savoir plus

Sports

Le FC Séville s'adjuge la Coupe du Roi aux dépens de l'Atletico Madrid

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/05/2010

Le FC Séville a remporté mercredi la Coupe du Roi, en surclassant l'Atletico Madrid en finale. Les Andalous se sont imposés par 2 buts à 0 au Camp Nou de Barcelone.

AFP - Le FC Séville, bourreau du tenant du titre, le FC Barcelone, en 8e de finale, a remporté mercredi la Coupe du Roi, en dominant l'Atletico Madrid en finale au Camp Nou (2-0).
  
L'Inter Milan, qui jouera samedi la finale de la Ligue des champions à Madrid face au Bayern Munich, y verra-t-il un bon présage ? Il a éliminé le Barça, tenant du titre, en demi-finale de la C1.
  
Le FC Séville se plaît au Camp Nou. C'est dans l'immense stade de Catalogne (près de 100.000 spectateurs) qu'il était venu chercher sa qualification pour les quarts de finale en s'imposant 2-1 en huitièmes de finale aller.
  
Mercredi, l'équipe d'Antonio Alvarez, qui a arraché la 4e place en Liga dans les dernières minutes de la dernière journée, a pris un départ canon face au récent vainqueur de l'Europa League.
  
Dès la 5e minute, le petit ailier gauche Diego Capel a envoyé un missile après une première tentative de Jesus Navas, qui n'a laissé aucune chance à De Gea, le jeune gardien de l'Atletico.
  
La finale était lancée. Et elle a été à la hauteur, avec beaucoup de rythme, d'occasions et de moments de tension et de nervosité.
  
L'Atletico, mis en appétit par la C3, s'est rué à l'attaque pour égaliser. A la 11e minute, les Madrilènes ont eu une énorme occasion, par Agüero puis Forlan, après un superbe débordement d'Ujfalusi mais Séville s'en est sorti presque miraculeusement.
  
Juste avant la pause, Forlan a obligé Palop à aller chercher un ballon au ras du poteau (43e).
  
En début de seconde période, c'est Tiago qui a cherché à surprendre Palop d'une frappe lointaine (50e).
  
Séville, avec une solide charnière centrale Escudé-Squillaci, se contentait de réagir par contres. Sur l'un d'entre eux, Negredo a manqué le but du "break" juste avant l'heure de jeu (59e) échouant tout seul devant De Gea après une ingénieuse remise du talon de Kanouté.
  
L'Atletico a continué d'insister et Forlan a été tout près d'égaliser d'une superbe reprise (77e) mais Palop a claqué le ballon en corner.
  
Sur un dernier contre, Navas est parti tromper De Gea (90+1), assurant la cinquième Coupe du Roi de Séville, la deuxième en quatre ans.
 

Première publication : 20/05/2010

COMMENTAIRE(S)