Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Hollande face à la presse : le chef de l'État a tenu sa conférence semestrielle

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

La stratégie des États-Unis face à l'organisation de l'EI

En savoir plus

FOCUS

Thaïlande : le business lucratif des mères porteuses

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Niki de Saint-Phalle, une "nana" militante et engagée

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ebola : une volontaire française de MSF contaminée

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

Tous les jours, le regard des internautes sur l’actualité et un point tout en image sur ce qui fait le buzz sur la toile. Du lundi au vendredi, à 8h20.

SUR LE NET

SUR LE NET

Dernière modification : 27/05/2010

Réactions en ligne à la capitulation des "chemises rouges"

Dans cette édition : en Thaïlande, les chemises rouges ont décidé de se rendre, réactions en ligne. La grogne gagne les utilisateurs de Facebook préoccupés par la protection de leur vie privée.

THAÏLANDE : LES CHEMISES ROUGES CAPITULENT

 

L’assaut de l’armée thaïlandaise aura eu raison de leur mouvement. Les leaders des chemises rouges se sont rendus mercredi après une offensive des forces de l'ordre sur leur camp retranché dans le centre de Bangkok qui a fait au moins six morts. Une évolution de la situation largement suivie en ligne.

 

Les forces armées ont en effet réussi à pénétrer dans le quartier qu’occupaient les protestataires depuis 2 mois. Des troupes qui ont mis le feu aux barricades érigées par les chemises rouges et qui étaient appuyées par des moyens dignes d’une véritable guerre : chars d’assaut et hélicoptères de combat ont en effet été utilisés pour déloger une bonne fois pour toute les manifestants du centre de Bangkok comme le montrent ces images qui circulent en ligne.

http://www.facebook.com/album.php?aid=135781&id=207730000664&page=23

 

Mais malgré ce déploiement impressionnant et la reddition de leurs leaders, certains membres des chemises rouges ne semblent pas prêts à abdiquer. De nombreux bâtiments ont ainsi été incendiés dans la capitale mercredi comme l’illustrent ces images mises en ligne par des internautes. Et dans cette vidéo tournée par un touriste, on entend clairement des coups de feu être tirés dans la ville.

http://www.youtube.com/watch?v=jrumsBhRe24

http://www.youtube.com/watch?v=nBkH_Jk6Mco

 

Dans le même temps, plusieurs sites ont vu le jour récemment et permettent de suivre en temps réel l’évolution de la situation en Thaïlande. « The Thai Report » notamment recueille toutes sortes de témoignages, photos, vidéos ou commentaires sur les réseaux sociaux pour offrir une couverture d’ensemble des événements.

http://www.thethaireport.com/thethaireport/index.html

 

Enfin, cette carte répertorie les incidents majeurs de ces derniers jours. A noter que son créateur distingue 3 catégories de protestataires : les « vraies » chemises rouges pacifiques, les terroristes déguisés en chemises rouges et les combattants en noir lourdement armés qui se mêlent aux manifestations.

http://www.redshirtwatch.co.nr/


FACEBOOK ET LA VIE PRIVÉE

 

Quitter Facebook et sa communauté de 400 millions d’internautes, l’idée commence à faire son chemin sur la Toile. Deux Canadiens ont en effet appelé les utilisateurs du site à désactiver massivement leurs comptes le 31 mai prochain. Objectif : protester contre la politique de Facebook en matière de protection des données personnelles. Et si l’impact de cette initiative devrait être assez limité, elle reflète néanmoins l’inquiétude grandissante des utilisateurs du site.

http://www.quitfacebookday.com/

 

Un internaute a ainsi créé ce graphique pour dénoncer les modifications successives apportées aux paramètres de confidentialité. Une évolution préoccupante puisque aujourd’hui, les informations personnelles, ainsi que les textes et les photos publiées sur Facebook sont accessibles par défaut à n’importe quel internaute.

http://mattmckeon.com/facebook-privacy/

 

Et pour illustrer ce problème de vie privée, le site Your Openbook dévoile au grand jour les messages embarrassants d’utilisateurs qui ignorent vraisemblablement que leur compte n'est pas sécurisé. Une manière de les inviter à y réfléchir à deux fois avant d’insulter leur patron, ou à tout simplement mieux protéger leurs informations.

http://youropenbook.org/

 

C’est justement ce que propose cet outil qui, après avoir scanné le profil Facebook d’un internaute, lui donne la possibilité d’ajuster ses paramètres afin de protéger ses données personnelles.

http://www.reclaimprivacy.org/

 

La grogne gagne donc les membres du site et des projets alternatifs commencent à se dessiner. Le site Diaspora, monté par quatre étudiants new-yorkais et financé par les internautes, se présente ainsi comme un réseau social décentralisé qui permettra aux utilisateurs d’avoir un contrôle total sur leurs informations personnelles.

http://www.joindiaspora.com/

 

SAY-IT.ORG

 

Apprendre la conjugaison des verbes irréguliers en anglais n’est pas toujours évident pour ceux qui découvrent la langue de Shakespeare. C’est la raison pour laquelle le site say-it.org propose une méthode innovante pour les mémoriser : en les chantant ! Un site disponible en français, allemand, espagnol, italien et arabe.

http://www.say-it.org/

 

I PARK ART

 

Après Milan, Gêne et Rome, une action de guérilla créative est prévue à Paris le 22 mai, le "I Park Art". Objectif : occuper temporairement les parkings publics, non pour stationner sa voiture mais pour y exposer une oeuvre d’art. Une opération dont le nut est la réappropriation de l’espace public par l’action artistique. Lancé par un artiste italien, "I Park Art" est souvent prétexte à des performances qui impliquent les citoyens et les passants.

http://www.parkart.tk/

 

LA VIDÉO DU JOUR

 

Sean Stiegemeier, un photographe et cinéaste américain, ne trouvait pas assez impressionnantes les images diffusées par les médias du volcan islandais qui perturbe le trafic aérien en Europe. Il a donc décidé de se rendre sur place et a filmé pendant deux jours le volcan en éruption. Le tout a été concentré dans une vidéo d’un plus de 2 minutes, ce qui rend la scène encore plus saisissante. 20

http://vimeo.com/11673745  

COMMENTAIRE(S)

Les archives

18/09/2014 Réseaux sociaux

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

Au sommaire de cette édition : les jeunes internautes iraniens contournent massivement la censure en ligne; au Kenya, les mauvais parents sont dénoncés sur Facebook; et un...

En savoir plus

17/09/2014 Réseaux sociaux

Wikileaks dénonce les États utilisant des logiciels espions

Au sommaire de cette édition : Wikileaks dénonce des pays ayant recours à des logiciels espions pour surveiller la Toile; en Angleterre, un projet de « zoo humain » choque les...

En savoir plus

16/09/2014 Réseaux sociaux

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

Au sommaire de cette édition : la Toile appelle les médias à censurer les vidéos de l’organisation de l’Etat islamique; la tendance du « Book Bucket Challenge » déferle sur le...

En savoir plus

13/09/2014 Réseaux sociaux

Le web révolutionne le journalisme d'investigation

Et si l'avenir du journalisme d'investigation passait par le web ? "Enquête ouverte" est le premier site français qui utilise le "crowdsourcing" pour recueillir de nouvelles...

En savoir plus

15/09/2014 Réseaux sociaux

La Toile réagit à l'exécution de David Haines

Au sommaire de cette édition : la Toile fait part de son émotion après l’exécution de David Haines; les responsables politiques philippins sont invités à prendre les transports...

En savoir plus