Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Percée d'Haftar : France 24 filme la déroute d'une milice libyenne

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

La Turquie furieuse après la dégradation de sa note souveraine.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"À Alep, la barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Clinton vs. Trump, l'eau et le feu"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

"2016 sera une année record pour le tourisme en Grèce"

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Tourisme en Europe : les gagnants et les perdants

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Victoire à la Pyrrhus pour Jérôme Kerviel

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Présidentielle : le Gabon suspendu à la décision de la Cour constitutionnelle

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Attentats aux États-Unis : la peur du terrorisme ravivée (partie 2)

En savoir plus

Asie - pacifique

La journée Facebook de la caricature de Mahomet provoque l’ire du Pakistan

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 21/05/2010

Coup sur coup, Islamabad a fait bloquer l'accès à Facebook et YouTube au Pakistan, en réponse à un concours en ligne de caricatures du Prophète Mahomet.

Double peine au Pakistan pour les réseaux sociaux. Après Facebook, qu’un tribunal a fait bloquer jusqu’au 31 mai, les autorités ont décidé, ce jeudi, d’interdire l’accès à YouTube.

Les deux plus importantes plateformes sociales bloquées en deux jours ? L’offensive pakistanaise est inédite. Islamabad justifie son tour de vis par l’apparition sur Facebook et YouTube d’un concours de caricatures de Mahomet, une compétition qu'Islamabad a même officiellement condamné.

En effet, une poignée de personnes, sous l’impulsion d’une internaute répondant au pseudonyme Mimi Sulpovar, ont décidé que ce jeudi serait le "EverybodyDrawMohammeDay" ("Journée durant laquelle tout le monde dessine Mahomet") sur Facebook. Lancée il y a quelques semaines, cette initiative a profité d’un effet viral grandissant. À tel point qu’au-delà des traditionnels groupes Facebook, un blog a été mis en ligne pour promouvoir l’initiative.

À l’origine… South Park

Représenter visuellement le Prophète est considéré comme blasphématoire par les musulmans. Depuis la polémique mondiale engendrée par la publication d’une série de caricatures de Mahomet en 2005 dans un journal danois, la question ressurgit de temps à autre. Cette fois-ci, c’est le Pakistan qui est monté au créneau. Aucun autre pays musulman ne lui a, pour l’instant, emboîté le pas.

L’initiative "EverybodyDrawMohammedDay" tire son origine de… South Park. Dans son épisode 200, le célèbre dessin animé américain avait représenté Mahomet en ours. La provocation avait valu à leurs créateurs une menace de mort à peine voilée sur l’Internet. La chaîne Comedy Central s’était alors excusée et avait censuré l’épisode 201 qui se moquait de nouveau des religions, dont l’Islam.

Cette reculade avait provoqué un véritable tollé aux États-Unis. Plusieurs personnalités avaient pris la plume pour défendre le dessin animé. L’une d’elles, l’artiste graphique Molly Norris, avait même réalisé un dessin sur les caricatures du Prophète Mahomet. Ce travail a plusieurs fois été cité comme inspiration de la journée de la caricature. À tel point que Molly Norris s’est expressément désolidarisé du mouvement qualifiant les caricatures sur Facebook de "grossières et insultantes" pour la plupart.

Première publication : 20/05/2010

COMMENTAIRE(S)