Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • Angela Merkel est à Kiev, le convoi russe a quitté l'Ukraine

    En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Le Hamas signe la demande d’adhésion palestinienne à la CPI

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

    En savoir plus

  • Attentat-suicide meurtrier contre le QG des renseignements à Bagdad

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

FRANCE

Arrestation du chef militaire présumé de l'ETA à Bayonne

Vidéo par Adeline PERCEPT

Texte par Dépêche

Dernière modification : 20/05/2010

Mikel Kabikoitz Karrera Sarobe et deux autres membres de l'organisation séparatiste basque ont été arrêtés dans le sud-ouest de la France. Surnommé "Ata", il est considéré comme le chef de l'appareil militaire de l'ETA.

AFP - Le chef présumé de l'appareil militaire d'ETA, Mikel Karrera Sarobe, et deux autres membres présumés de l'organisation séparatiste basque ont été arrêtés jeudi matin à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), a-t-on appris de sources proches de l'enquête.

Parmi les deux personnes, un homme et une femme, arrêtés à Bayonne avec Mikel Karrera Sarobe se trouverait le numéro 2 de l'appareil militaire d'ETA, a-t-on précisé de même source.

Deux autres arrestations ont été effectuées "aux environs de Bayonne" dans le cadre de ce coup de filet, a ajouté une source proche de l'enquête, sans donner plus de détails sur les identités de ces deux autres personnes.

Le 16 mars, la police espagnole avait allongé sa liste des membres du groupe indépendantiste basque armé ETA recherchés, une liste alors portée à 34 membres présumés. Dans cette liste, Mikel Karrera Sarobe, dit "Ata" (canard en langue basque), était considéré comme le nouveau chef militaire de l'ETA.

Considérée comme organisation terroriste par l'Union européenne, l'ETA est tenue pour responsable de la mort de 828 personnes en plus de 40 ans de violences dans la lutte pour l'indépendance du Pays Basque.

L'ETA qui n'a pas commis d'attentat en Espagne depuis août 2009, a tué un policier français, le 16 mars en région parisienne, lors d'une fusillade.

Plus d'une trentaine de membres présumés ont été arrêtés depuis début 2010, dont le nouveau chef Ibon Gogeascoechea Arronategui, interpellé fin février dans le nord-ouest de la France.

L'arrestation de Mikel Karrera Sarobe a eu lieu vers 06H15 à un domicile particulier à Bayonne, a indiqué une autre source sans plus de précision.

L'opération, au cours de laquelle des armes ont été saisies, a été menée par la police judiciaire, le RAID ainsi que la Direction nationale anti-terroriste (Dnat). Elle se serait déroulée "en douceur", selon une source proche de l'enquête.

Première publication : 20/05/2010

COMMENTAIRE(S)