Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 1)

En savoir plus

REPORTERS

Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

En savoir plus

#ActuElles

Suède : un modèle de parité ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

UE - USA : la guerre économique est-elle déclarée ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

UMP et PS sous tension

En savoir plus

TECH 24

Giroptic : la start-up lilloise star de Kickstarter déjà GoPro killer ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Conférence sociale : le gouvernement mise sur l'apprentissage

En savoir plus

  • Vidéo : à Casablanca, trois immeubles s'effondrent sur leurs habitants

    En savoir plus

  • Vidéo : les habitants de Rafah pris au piège des raids israéliens

    En savoir plus

  • Brésil – Pays-Bas : la Seleçao veut sauver son honneur

    En savoir plus

  • L'armée ukrainienne essuie de lourdes pertes, Donetsk devient ville fantôme

    En savoir plus

  • En mal de soutien, Vladimir Poutine rencontre Fidel Castro à Cuba

    En savoir plus

  • Défilé du 14-Juillet : la présence de soldats algériens fait polémique à Alger

    En savoir plus

  • Netanyahou déterminé à "frapper les terroristes" à Gaza

    En savoir plus

  • "Fais tes prières, je vais te tuer" : Amnesty dénonce la torture dans l'est ukrainien

    En savoir plus

  • Gaza : seule une solution politique peut garantir la sécurité d’Israël

    En savoir plus

  • Cynk, l’entreprise fantôme qui valait quatre milliards

    En savoir plus

  • Exclusif - Dans l'enfer des prisons secrètes

    En savoir plus

  • Vidéo : le sélectionneur du Niger Gernot Rohr livre sa vision du Mondial

    En savoir plus

  • Tuerie de Bruxelles : Nemmouche accepte d'être extradé vers la Belgique

    En savoir plus

  • Les forces kurdes revendiquent la prise de deux champs pétroliers

    En savoir plus

  • Le FC Barcelone casse sa tirelire pour s’offrir le controversé Luis Suarez

    En savoir plus

Moyen-orient

Dans les États musulmans, le voile intégral ne fait pas l’unanimité

©

Texte par FRANCE 24

Dernière modification : 14/09/2010

Pour justifier l'éventuelle interdiction du voile intégral, Michèle Alliot-Marie a affirmé mercredi qu'il était "même interdit à La Mecque". La réalité est plus nuancée, même si le niqab ne fait pas l’unanimité en terre d'islam.

Si certains pays, comme l’Arabie saoudite, sont connus pour encourager cette pratique, d’autres au contraire, sont allés jusqu’à en limiter l’usage.


• Le voile intégral n’est pas interdit à La Mecque

Il n’existe pas d’interdiction légale propre à la ville de la Mecque. Il est toutefois interdit de se couvrir le visage pendant le pèlerinage. Les textes religieux précisent qu’il est interdit aux femmes en état d’ihram (qui se préparent ou accomplissent le pèlerinage) de se couvrir le visage et les mains.

 

• Aucun pays n’oblige au port du voile intégral

Il n’existe nulle part d’obligation législative de porter le voile intégral. On trouve d’ailleurs peu de textes dans les pays musulmans qui règlementent des pratiques. Celles-ci varient parfois d’une région à l’autre, en fonction des traditions.

En Arabie Saoudite, par exemple, la loi stipule qu’il faut être vêtu "décemment" conformément à la charia. Dans certaines régions, cela signifiera le port d’une abaya qui laisse le visage à découvert, alors que dans d’autres, il sera exigé de le couvrir. Traditions, usages et coutumes jouent donc indéniablement un grand rôle.

 

• Certains pays ont règlementé le port de la burqa

En Égypte, Cheikh Mohamed Sayyed Tantawi, le défunt recteur de la mosquée d’al-Azhar, principale autorité des musulmans sunnites, s’emporte en octobre 2009 contre une élève d’une école dépendant de la mosquée. Il lance alors une fatwa interdisant l’accès des écoles non mixtes aux jeunes femmes portant le niqab. Le gouvernement rebondit sur la question et interdit le port du voile intégral au lycée et à l’université.

D’autres pays musulmans ont choisi de restreindre le port du voile intégral. La Tunisie, notamment se distingue par une vision plus "libérale" de l’islam, défendue par l’ancien président Habib Bourguiba qui, déjà dans les années 1960, avait interdit le port du hijab. Comme en Turquie, le port du voile islamique simple, le hijab y est prohibé dans les écoles, les universités et pour les employées de l’administration publique. A plus forte raison celui du niqab.
 

Première publication : 21/05/2010

  • FRANCE

    L'interdiction du voile intégral, un "chemin exigeant mais juste" pour Nicolas Sarkozy

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)