Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

SUR LE NET

Données personnelles : les pratiques des géants du Net dénoncées

En savoir plus

SUR LE NET

Hommages aux victimes du naufrage en Corée du sud

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

  • La prise d'otages, "monnaie d'échange" pour les djihadistes en Syrie

    En savoir plus

  • Ukraine : fusillade à Sloviansk, les pro-russes demandent l'aide de Moscou

    En savoir plus

  • Les héritiers de Renault ne désespèrent pas de revoir quelques milliards

    En savoir plus

  • Kabylie : affrontements entre manifestants et forces de l'ordre à Tizi Ouzou

    En savoir plus

  • Tournoi de Monte-Carlo : Wawrinka bat Federer en finale

    En savoir plus

  • Bientôt Pâques sans chocolat ?

    En savoir plus

  • Bachar al-Assad se rend dans la ville chrétienne de Maaloula pour la fête de Pâques

    En savoir plus

  • De retour en France, les ex-otages évoquent des conditions de détention "rudes"

    En savoir plus

  • Algérie : 14 soldats tués dans une embuscade en Kabylie

    En savoir plus

  • Vidéo : pour RSF, la Syrie ne doit pas devenir "un trou noir" de l’information

    En savoir plus

  • Grand Prix de Chine : Hamilton et Rosberg offrent un nouveau doublé à Mercedes

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les animaux, ces grands oubliés des tranchées

    En savoir plus

  • Le Paris Saint-Germain se console avec la Coupe de la Ligue

    En savoir plus

  • "Nous avons traversé la frontière à tête découverte, les mains dans les poches"

    En savoir plus

  • En images : les célébrations de Pâques dans le monde

    En savoir plus

  • Corée du Sud : une vingtaine de corps repêchés du ferry naufragé

    En savoir plus

  • En images : Rencontres internationales de cerfs-volants à Berck-sur-Mer

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

Moyen-orient

Le président Al-Assad qualifie d'inacceptable la politique occidentale au Proche-Orient

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 23/05/2010

Le président syrien, Bachar al-Assad (photo), qui recevait ce dimanche à Damas le chef de la diplomatie française, Bernard Kouchner, a qualifié d'inacceptable la politique occidentale qui "garde le silence sur les violations israéliennes".

AFP - Le président syrien Bachar al-Assad a qualifié dimanche d'inacceptable la politique occidentale qui "garde le silence sur les violations israéliennes" au Proche-Orient, lors d'un entretien à Damas avec le chef de la diplomatie française Bernard Kouchner.

"La région a changé. La politique que l'Occident mène dans la région n'est plus acceptable et garder le silence sur les violations israéliennes n'est plus acceptable", a dit M. Assad lors de cet entretien, selon l'agence officielle Sana.

"Si l'Occident souhaite que la sécurité et la stabilité s'instaurent au Proche-Orient, il est nécessaire qu'il commence à jouer un rôle efficace pour contenir Israël et mettre fin à sa politique extrémiste et dangereuse pour la sécurité et la paix", a poursuivi M. Assad.

M. Kouchner, arrivé samedi soir à Damas dans le cadre d'une tournée régionale, a transmis à M. Assad un message de Nicolas Sarkozy sur les relations entre les deux pays, selon Sana.

Dans son message, M. Sarkozy affirme "la détermination de la France à jouer un rôle efficace pour faire baisser la tension dans la région et régler les problèmes à travers le dialogue", a dit Sana.

MM. Assad et Kouchner ont évoqué également le dossier nucléaire iranien.

Le président Assad a souligné à ce propos "l'importance de l'accord" conclu entre la Turquie, le Brésil et l'Iran en vue d'un échange d'uranium.

"Les pays concernés devraient modifier leur approche concernant le programme nucléaire civil iranien, car cet accord constitue une occasion importante pour parvenir à une solution diplomatique et éviter à la région et au monde des conflits tragiques", a indiqué le président Assad à M. Kouchner, toujours selon Sana.

L'accord tripartite signé lundi à Téhéran prévoit l'échange en Turquie de 1.200 kilogrammes d'uranium iranien faiblement enrichi (3,5%) contre 120 kilos de combustible enrichi à 20% fourni par les grandes puissances et destiné au réacteur de recherche nucléaire à des fins médicales de Téhéran.

Samedi, le président du Parlement iranien Ali Larijani a indiqué que son pays pourrait revenir sur cet accord si les grandes puissances ne l'acceptent pas dans sa totalité.

Le Conseil de sécurité de l'ONU a examiné mardi un nouveau projet de sanctions pénalisant l'Iran pour son programme nucléaire.

Première publication : 23/05/2010

Comments

COMMENTAIRE(S)