Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le gouvernement israélien utilise la mort de James Foley pour sa communication

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Une rentrée politique sous tension

En savoir plus

#ActuElles

Réfugiés de Centrafrique: préserver son honneur et sa dignité

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

RDC : L'opposant Tshisekedi en convalescence à Bruxelles

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : manifestations contre la France au PK5

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Émeutes de Ferguson : Obama face à la question raciale

En savoir plus

TECH 24

Transports du futur : quand la réalité dépasse la fiction

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Philippe Ramette fait son éloge de la contemplation

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

  • RD Congo : les victimes du "colonel 106" racontent leur calvaire

    En savoir plus

  • Angela Merkel à Kiev pour arracher un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • 2e division blindée : "Nous étions des frères"

    En savoir plus

  • Les deux nouveaux satellites Galileo placés sur la mauvaise orbite

    En savoir plus

  • Gaza : intensification des frappes après la mort d’un enfant israélien

    En savoir plus

  • Meurtre de James Foley : Washington n'exclut pas de frapper l'EI en Syrie

    En savoir plus

  • Un nouveau gouvernement de large ouverture formé en Centrafrique

    En savoir plus

  • Vidéo : après la reprise du barrage de Mossoul, les Kurdes déminent la zone

    En savoir plus

  • Doublé historique des Français au 100 m libre, Manaudou décroche l'or

    En savoir plus

  • Ahmet Davutoglu, l'homme qui ne fait aucune ombre à Erdogan

    En savoir plus

  • Quelles options pour l’administration Obama contre l’EI en Syrie ?

    En savoir plus

  • Irak : près de 70 morts dans l'attaque d'une mosquée sunnite

    En savoir plus

  • Les éliminatoires de la CAN-2015 perturbées par le virus Ebola

    En savoir plus

  • Le Hamas exécute des "collaborateurs" présumés d'Israël à Gaza

    En savoir plus

  • Yémen : "Si la transition est abandonnée, alors le pays se disloquera"

    En savoir plus

FRANCE

Polémique sur l'affectation des fonds issus de la journée de solidarité

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/05/2010

Une partie des deux milliards d'euros récoltés chaque année grâce au dispositif créé en 2003 pour financer la prise en charge des personnes âgées sert à renflouer le trou de la Sécurité sociale, affirme une mission parlementaire.

REUTERS - Cinq ans après la création de la journée de solidarité, une mission parlementaire affirme qu’une partie des deux milliards d’euros récoltés chaque année a été affectée au colmatage du trou de la Sécurité sociale.

Dans une interview lundi au Parisien, sa présidente, la députée socialiste Laurence Dumont, assure que la caisse chargée d’allouer les fonds souffre de “dysfonctionnements budgétaires” et que le flou règne sur la coordination des projets financés.

La députée s’inquiète en outre de la mise à l’étude d’une deuxième journée de solidarité.

Ce dispositif avait été décidé par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin après la canicule de l’été 2003 et ses 15.000 morts pour financer la prise en charge des personnes âgées et handicapées.

Interrogé par le quotidien, le ministère du Travail a affirmé qu’il était “totalement faux de dire que l’argent de la journée solidarité a été détourné.”

Selon Laurence Dumont, 150 millions d’euros ont servi en 2009 à colmater le trou de la Sécurité sociale. Mais pour le ministère, ces sommes “provenaient de l’argent de l’assurance maladie et non pas de l’argent du jour férié.”

De même, l’entourage du ministre du Travail Eric Woerth dément la mise à l’étude d’un deuxième jour de solidarité.

La mission parlementaire doit remettre son rapport en juin.

Les inquiétudes exprimées par Laurence Dumont rejoignent celles exprimées par un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) en mars et par Pascal Champvert, président de l’Association des maisons de retraite.

Selon ce dernier, l’Etat a en réalité pris un milliard d’euros pour renflouer l’assurance maladie alors que Jean-Pierre Raffarin s’était engagé à ce que l’argent récolté par la journée de solidarité serve uniquement à son objet final.

Les polémiques sur la pagaille du lundi de Pentecôte travaillé se sont calmées depuis que les entreprises peuvent fixer comme bon leur semble leur “journée de solidarité” avec les personnes âgées ou handicapées.

La question du financement de la dépendance reste toutefois entière. Nicolas Sarkozy avait promis la création d’une cinquième branche de la protection sociale, s’ajoutant à la maladie, la famille, les accidents du travail et les retraites, pour financer la dépendance.

Première publication : 24/05/2010

  • Système de Santé: la France championne du monde? (partie 1)

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)