Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

Israël - Hamas : à qui profite la guerre ? (partie 1)

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Gérard Mestrallet, président de Paris Europlace et PDG de GDF Suez

En savoir plus

SUR LE NET

Mondial 2014 : le match Allemagne-Brésil inspire le Net

En savoir plus

FOCUS

Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

En savoir plus

DÉBATS POLITIQUES EN FRANCE

Littérature , histoire et pouvoir

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Frédéric Tissot, ancien consul général de France à Erbil

En savoir plus

FOCUS

La charia a-t-elle sa place dans le droit britannique?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Rwanda : les juges français mettent fin à l'instruction sur la mort de l'ex-président Habyarimana

En savoir plus

  • Ces missiles que le Hamas utilise pour "terroriser" Israël

    En savoir plus

  • Obama face à la "crise humanitaire" des mineurs clandestins au Texas

    En savoir plus

  • Google Glass lance la “première application de télékinésie”

    En savoir plus

  • Le scandale des bébés du "péché" traumatise l'Irlande

    En savoir plus

  • Le conflit israélo-palestinien change le sens de l'application Yo

    En savoir plus

  • Allemagne : le chef des services secrets américains expulsé

    En savoir plus

  • Vidéo : ramadan sous tension pour les musulmans de Pékin

    En savoir plus

  • L'Argentine rejoint l'Allemagne en finale du Mondial

    En savoir plus

  • Un concours lancé en Suisse pour dépoussiérer l'hymne national

    En savoir plus

  • "Gaza est sur le fil du rasoir", l’ONU appelle à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Lunettes danoises de François Hollande : les opticiens français voient rouge

    En savoir plus

  • Chikungunya aux Antilles : "une épidémie majeure" pour Marisol Touraine

    En savoir plus

  • "Le gouvernement de Netanyahou instrumentalise l’assassinat des trois Israéliens"

    En savoir plus

  • Tueur à gage et flèche empoisonnée : les mystères de la tuerie de Chevaline

    En savoir plus

  • Tour de France : Chris Froome, vainqueur du Tour 2013, abandonne

    En savoir plus

FRANCE

Polémique sur l'affectation des fonds issus de la journée de solidarité

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/05/2010

Une partie des deux milliards d'euros récoltés chaque année grâce au dispositif créé en 2003 pour financer la prise en charge des personnes âgées sert à renflouer le trou de la Sécurité sociale, affirme une mission parlementaire.

REUTERS - Cinq ans après la création de la journée de solidarité, une mission parlementaire affirme qu’une partie des deux milliards d’euros récoltés chaque année a été affectée au colmatage du trou de la Sécurité sociale.

Dans une interview lundi au Parisien, sa présidente, la députée socialiste Laurence Dumont, assure que la caisse chargée d’allouer les fonds souffre de “dysfonctionnements budgétaires” et que le flou règne sur la coordination des projets financés.

La députée s’inquiète en outre de la mise à l’étude d’une deuxième journée de solidarité.

Ce dispositif avait été décidé par le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin après la canicule de l’été 2003 et ses 15.000 morts pour financer la prise en charge des personnes âgées et handicapées.

Interrogé par le quotidien, le ministère du Travail a affirmé qu’il était “totalement faux de dire que l’argent de la journée solidarité a été détourné.”

Selon Laurence Dumont, 150 millions d’euros ont servi en 2009 à colmater le trou de la Sécurité sociale. Mais pour le ministère, ces sommes “provenaient de l’argent de l’assurance maladie et non pas de l’argent du jour férié.”

De même, l’entourage du ministre du Travail Eric Woerth dément la mise à l’étude d’un deuxième jour de solidarité.

La mission parlementaire doit remettre son rapport en juin.

Les inquiétudes exprimées par Laurence Dumont rejoignent celles exprimées par un rapport de l’Inspection générale des affaires sociales (Igas) en mars et par Pascal Champvert, président de l’Association des maisons de retraite.

Selon ce dernier, l’Etat a en réalité pris un milliard d’euros pour renflouer l’assurance maladie alors que Jean-Pierre Raffarin s’était engagé à ce que l’argent récolté par la journée de solidarité serve uniquement à son objet final.

Les polémiques sur la pagaille du lundi de Pentecôte travaillé se sont calmées depuis que les entreprises peuvent fixer comme bon leur semble leur “journée de solidarité” avec les personnes âgées ou handicapées.

La question du financement de la dépendance reste toutefois entière. Nicolas Sarkozy avait promis la création d’une cinquième branche de la protection sociale, s’ajoutant à la maladie, la famille, les accidents du travail et les retraites, pour financer la dépendance.

Première publication : 24/05/2010

  • Système de Santé: la France championne du monde? (partie 1)

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)