Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Le Front Al-Nosra a exécuté un soldat libanais qu'il détenait en captivité

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : l'enquête n'a mené à "aucune piste privilégiée"

    En savoir plus

  • Journées du patrimoine : visite guidée du théâtre de l’Opéra Comique

    En savoir plus

  • Après 47 ans d'attente, le Cameroun accueillera la CAN en 2019

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : la PAF interpelle deux adolescentes à Marseille

    En savoir plus

  • Les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Migrants à Calais : Londres débloque 15 millions d'euros

    En savoir plus

  • Air France : la grève des pilotes prolongée jusqu'au 26 septembre

    En savoir plus

  • Tunisie : le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison Blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

Moyen-orient

Le ministre des Affaires étrangères pourrait être poursuivi pour abus de confiance

Texte par Dépêche

Dernière modification : 24/05/2010

La police israélienne recommande, ce lundi, d'inculper Avigdor Lieberman dans le cadre d'une enquête liée à une affaire de corruption. L'ex-ambassadeur d'Israël au Bélarus est également dans le collimateur des enquêteurs.

AFP - La police israélienne a recommandé lundi d'inculper le ministre des Affaires étrangères, Avigdor Lieberman, et un haut diplomate, dans le cadre d'une enquête liée à une affaire de corruption concernant M. Lieberman, a-t-elle indiqué.
  
L'enquête concerne la remise présumée au chef de la diplomatie par l'ancien ambassadeur d'Israël au Bélarus, Zeev Ben Arieh, de documents confidentiels liés à une affaire dans laquelle M. Lieberman est accusé de corruption, blanchiment d'argent et d'obstruction à la justice.
  
"La police a décidé de recommander (à la justice) l'inculpation de M. Ben Arieh pour transfert de documents secrets à M. Lieberman," a déclaré à l'AFP le porte-parole de la police, Micky Rosenfeld.
  
"Nous avons également recommandé l'inculpation de M. Lieberman pour abus de confiance dans le cadre de ses fonctions", a-t-il ajouté.
  
Le procureur général d'Israël doit encore décider de suivre ou non les recommandations de la police, une démarche qui peut prendre plusieurs mois.
  
Selon la police, M. Ben Areah a remis à M. Lieberman lors de sa visite à Minsk en octobre 2008, une requête du ministère israélien de la Justice auprès du gouvernement bélarusse pour vérifier des comptes bancaires dans ce pays et interroger diverses personnalités.
  
Après avoir accédé en 2009 au poste de ministre des Affaires étrangères, M. Lieberman avait nommé M. Ben Arieh conseiller politique à ce même ministère.
  
La police avait recommandé en août l'inculpation de M. Lieberman, chef du parti ultranationaliste Israel Beiteinou, pour corruption, blanchiment d'argent et obstruction à la justice, dans le cadre d'une enquête sur le versement occulte de 2,5 millions de dollars via des sociétés écran et comptes bancaires pour financer ses campagnes électorales.
  
M. Lieberman, qui a été l'objet de plusieurs enquêtes depuis 1996, a nié toute malversation, affirmant que ces enquêtes étaient politiquement motivées.

Première publication : 24/05/2010

COMMENTAIRE(S)