Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Retour sur le palmarès du Festival de Cannes

En savoir plus

FOCUS

Migrants en Asie du Sud-Est : la traque des trafiquants en Thaïlande

En savoir plus

FACE À FACE

Failles et dysfonctionnements dans la protection du président Hollande

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Cisjordanie : le village de Nabi Saleh face à l'occupation

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un mois après le début des manifestations, Paris suspend sa coopération sécuritaire

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : où en est la transition politique ? (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Centrafrique : où en est la transition politique ? (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Câblo-distribution : consolidation du secteur aux États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Rififi à la FIFA"

En savoir plus

Moyen-orient

Le cinéaste Jafar Panahi libéré sous caution

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/05/2010

Le réalisateur iranien, qui avait été arrêté le 1er mars, a été libéré sous caution, deux jours après la clôture du Festival de Cannes dont il devait être l'un des membres du jury.

AFP -Le cinéaste iranien Jafar Panahi, qui avait été arrêté le 1er mars, a été libéré sous caution mardi, a déclaré à l'AFP son épouse, Tahereh Saeedi, confirmant un communiqué du bureau du procureur de Téhéran.

"Oui, il a été libéré. Il va bien", a déclaré par téléphone Mme Saeedi.

"Nous l'emmenons chez le docteur", a-t-elle toutefois précisé. M. Panahi avait entamé il y a une dizaine de jours une grève de la faim pour protester contre sa détention.

Agé de 49 ans, Jafar Panahi, qui soutient ouvertement l'opposition au président Mahmoud Ahmadinejad, avait été arrêté à son domicile de Téhéran avec seize autres personnes.

Le ministère iranien de la Culture avait affirmé mi-avril que cette arrestation était liée au fait que le metteur en scène "préparait un film contre le régime portant sur les évènements post-électoraux", ce que M. Panahi a démenti.

Cette arrestation a soulevé une vague d'indignation internationale et de nombreux appels ont été lancés pour sa libération, notamment ces derniers jours, à l'occasion du Festival de Cannes où le cinéaste devait siéger parmi les membres du jury.

Première publication : 25/05/2010

  • CINÉMA IRANIEN

    Paris réclame la libération de Jafar Panahi pour qu'il puisse se rendre à Cannes

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)