Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Mexique: le cimetière des journalistes

En savoir plus

DÉBAT

Changement climatique : le pari ambitieux de Barack Obama

En savoir plus

DÉBAT

John Kerry au Moyen-Orient : comment rassurer les pays du Golfe ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Plan climat : Barack Obama va au charbon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Gabon : turbulences avec Paris

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Porto Rico en défaut de paiement

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Le défenseur des droits de l'homme burundais Pierre-Claver Mbonimpa blessé par balles

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi: le spectre de l'escalade

En savoir plus

DÉBAT

Raids turcs en Irak et en Syrie : l'offensive contre l'EI et le PKK s'intensifie (Partie 2)

En savoir plus

Tous les matins, nous vous proposons un reportage tourné par nos correspondants sur un sujet qui fait l’actualité dans leur pays. Du lundi au vendredi, à 7h45.

FOCUS

FOCUS

Dernière modification : 05/11/2010

Le discours du trône

C’est un rituel solennel, l’un des événements majeurs de la vie politique au Royaume-Uni : la Reine Élisabeth II prononce ce mardi 25 mai, le discours du trône devant les deux chambres du Parlement. Une allocution qui révélera le programme du gouvernement pour la prochaine législature.

Vingt jours après les élections législatives du 6 mai, le traditionnel discours du trône marque l’ouverture de la session parlementaire. Un événement mêlant folklore et austérité. Folklore, car ce discours est entouré d’un rituel très précis. Austérité, car les médias qui s’en sont procuré le texte, ont identifié l’austérité budgétaire comme ligne directrice.

Chaque fin d’année, ou après les élections législatives, le discours du trône expose l’agenda du Parlement et les projets de lois qui y seront discutés. Bien que le souverain prononce l’allocution, il n’en est pas l’auteur. Traditionnellement, ce sont le Premier ministre et son cabinet qui s’en chargent. Cette année, il a été écrit en concertation avec le vice-premier ministre, Nick Clegg.


Si le contenu du discours est fondamental, le rituel qui l’entoure est assez surprenant. La tradition n’a pas été dépoussiérée depuis le XVIème siècle. C’est donc en carrosse et flanquée de la cavalerie royale que la souveraine se rend du Palais de Buckingham jusqu’à Westminster. Pour l’occasion, Elisabeth II doit être vêtue du traditionnel manteau d’hermine, porter les bijoux d’apparat et ceindre sa tête d’une lourde couronne.


Arrivée à destination, la souveraine subit les outrages d’un parlement indépendant. La tradition veut que la chambre basse, les Communes, rechigne à lui obéir. Ils claquent donc la porte au nez du Black Rod, le fonctionnaire du Parlement venant les convoquer, qui doit alors frapper et faire une demande officielle. Les parlementaires le suivent ensuite jusqu’à la chambre des Lords. Du fond de la salle, ils assistent au “très gracieux discours” que sa majesté prononce, assise sur un trône.


Le contenu du discours est ensuite discuté au Parlement pendant cinq jours, selon un agenda précis. Seule la Chambre des Communes émet un vote sur le texte. S’il est accepté, le travail des parlementaires pourra alors vraiment commencé.
 

 

Invités :

  • Fabrice BENSIMON, professeur à l’Université Paris IV, spécialiste de la politique britannique
  • Bénédicte PAVIOT, correspondante de France 24 en Grande-Bretagne, par téléphone de Londres (Grande-Bretagne)

Émission préparée par Kate Williams, Marie Billon et Patrick Lovett

Par Marie Billon

COMMENTAIRE(S)

Les archives

31/07/2015 Brésil

Brésil : des cours par visioconférence au cœur de l’Amazonie

Dilma Rousseff a fait de l’éducation l’une des priorités de son deuxième mandat. Le défi est immense pour ce pays à la taille d'un continent. L’une des solutions passe par les...

En savoir plus

30/07/2015 Bangladesh

Au Bangladesh, les assassinats de libres-penseurs se multiplient

L'émergence de groupes fondamentalistes islamistes au Bangladesh représente une menace pour tous ceux qui osent critiquer la religion musulmane. Depuis le début de l'année, trois...

En savoir plus

29/07/2015 sécurité

Colombie : face aux bandes armées à Buenaventura, un quartier résiste

Buenaventura, le principal port de la Colombie sur la côte Pacifique, est une ville stratégique. La majeure partie des exportations du pays andin partent de ce port et autorités...

En savoir plus

28/07/2015 sécurité

Les sociétés militaires privées russes : le bras armé caché du Kremlin

Depuis le début du conflit ukrainien, Moscou est régulièrement accusé d'envoyer ses soldats sur le front. Le Kremlin ne dément pas la présence de citoyens russes dans le Dombas...

En savoir plus

27/07/2015 Mahamadou Issoufou

Les stigmates de manifestations "anti-Charlie" toujours visibles dans le sud du Niger

Entre les gravas et les fenêtres brisées, le directeur du centre culturel français de Zinder, la deuxième ville du Niger, essaie tant bien que mal de maintenir sa programmation....

En savoir plus