Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : et la Palme d'or est attribuée à...

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Merkel-Trump, je t'aime moi non plus"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

France - Russie : des relations économiques pas si frileuses

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron, président à poigne"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Cannes 2017 : Costa-Gavras, le cinema engagé sur la Croisette

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Lutte contre le terrorisme en Europe : et maintenant ?...

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Toile émue après l'attentat contre des coptes en Égypte

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Hommage à Jean-Karim Fall : la rédaction de France 24 en deuil

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Tournée diplomatique de Trump : des débuts réussis ? (partie 2)

En savoir plus

EUROPE

Elisabeth II dévoile le programme du gouvernement Cameron

Texte par Dépêche

Dernière modification : 25/05/2010

La reine a prononcé le traditionnel discours du Trône dans lequel elle a présenté le programme du gouvernement Cameron. Relance de la croissance et réduction du déficit sont les priorités de la formation de coalition entre conservateurs et libéraux.

REUTERS - Le nouveau gouvernement britannique de coalition entre conservateurs et libéraux se donne deux priorités dans son programme annoncé mardi : la réduction du déficit budgétaire et la relance de la croissance économique.

"La première priorité est de réduire le déficit et de restaurer la croissance économique", a déclaré la Reine Elisabeth dans un discours prononcé au nom du gouvernement de David Cameron pour l'ouverture officielle de la nouvelle législature.

"Des mesures seront prises pour accélérer la réduction du déficit budgétaire structurel", a-t-elle ajouté.

Un nouvel Office pour la responsabilité budgétaire sera créé.

Le Trésor a annoncé lundi son projet de réduire le déficit budgétaire de 6,2 milliards de livres dans un premier temps.

De nouvelles mesures devraient suivre dans la loi de finance rectificative qui sera présentée le mois prochain.

Une réforme politique sera engagée qui prévoit notamment une législature fixe de cinq ans. Un référendum sera organisé.

Première publication : 25/05/2010

COMMENTAIRE(S)