Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (Partie 1)

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Vol AH 5017 : l'équipage aurait changé de direction à cause de la météo

En savoir plus

TECH 24

Objets : tous connectés !

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Centenaire de la Grande Guerre : retour sur la bataille de Verdun

En savoir plus

FOCUS

Ces réfugiés syriens dont de nombreux Turcs ne veulent plus

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Paris fête l'été !

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Crash du vol AH5017 : "Série Noire"

En savoir plus

  • En images : la zone du crash du vol AH5017 au Mali

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : les enquêteurs français attendus samedi au Mali

    En savoir plus

  • L’essor du tourisme "100 % halal"

    En savoir plus

  • Une manifestation pro-palestinienne prévue samedi à Paris interdite

    En savoir plus

  • Un soldat libanais rejoint le Front Al-Nosra

    En savoir plus

  • Crash du vol AH5017 : "J'ai perdu mon jeune frère et toute sa famille"

    En savoir plus

  • Tour de France : Navardauskas décroche une première victoire pour la Lituanie

    En savoir plus

  • Didier Drogba officialise son retour à Chelsea

    En savoir plus

  • Cinq Palestiniens tués lors du "Jour de colère" en Cisjordanie

    En savoir plus

  • Tour de France : "Jicé" Péraud, routard sur le tard, à la conquête des cols

    En savoir plus

  • En Ukraine, le conflit militaire se double d'une crise politique

    En savoir plus

  • BNP Paribas écope de 60 millions d'euros d'amende aux États-Unis

    En savoir plus

  • Vol AH5017 : l'hypothèse d'un tir de missile sol-air "quasiment impossible"

    En savoir plus

  • Gaza : 15 Palestiniens tués dans une école de l'ONU

    En savoir plus

  • Washington accable la Russie, l’UE renforce ses sanctions contre Moscou

    En savoir plus

  • Tour de France : le Chinois Cheng Ji, lanterne rouge et fier de l'être

    En savoir plus

  • Gaza : Israël et le Hamas loin d’être prêts à un cessez-le-feu

    En savoir plus

  • Le Kurde Fouad Massoum élu président de l'Irak

    En savoir plus

  • En images : à Alep, les cratères d'obus deviennent des piscines pour enfants

    En savoir plus

  • La Soudanaise condamnée à mort pour apostasie est arrivée en Italie

    En savoir plus

  • France : UBS mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale

    En savoir plus

  • Arizona : condamné à mort, il agonise deux heures sur la table d'exécution

    En savoir plus

  • Levée de la suspension des vols américains et européenns vers Tel-Aviv

    En savoir plus

Amériques

La Scientologie obtient la condamnation d’un hacker pour "crime haineux"

Texte par Sébastian SEIBT

Dernière modification : 26/05/2010

Brian Thomas Mettenbrick a été condamné à un an de prison ferme pour avoir participé en 2008 à plusieurs attaques contre des sites de l’Église de scientologie. Le juge a qualifié les faits de "crime haineux".

Un tribunal de Los Angeles a décidé de donner raison à l’Église de scientologie dans sa croisade contre le groupe de cyber-hacktivistes Anonymous. L’un de ses membres, Brian Thomas Mettenbrink, a été condamné, lundi, à un an de prison et 20 000 dollars d’amende pour avoir participé à une série d’attaques informatiques contre les sites de la secte en 2008. Pour la première fois, le juge a estimé que les faits pouvaient s’apparenter à un "crime haineux". Aux Etats-Unis, la Scientologie est en effet considérée comme une religion.

Le jeune homme de 20 ans avait plaidé coupable en janvier et avait reconnu s’être "introduit illégalement" sur les sites de la Scientologie. C’est le deuxième membre du groupe Anonymous qui est condamné pour ces attaques. En novembre, un adolescent de 18 ans avait écopé de 366 jours de prison pour des faits similaires.

"Déclaration de guerre"

Les attaques remontent à janvier 2008. Pendant plus d’une semaine, plusieurs sites dépendants de l’Église de scientologie deviennent inaccessibles. Le groupe Anonymous revendique l’offensive sur le site "Project Chanology".

A l’origine de l’initiative de ces pirates informatiques, une vidéo de Tom Cruise sur YouTube. L’acteur y explique en long et en large ses convictions scientologues. Elle a été vu plus d’un million de fois à l’époque (et 5 millions aujourd’hui). Mais la secte demande à YouTube de l’enlever de la Toile, car elle génère un buzz très négatif.

Cette tentative de censure aurait été pour Anonymous la goutte qui fait déborder le vase. Dans une vidéo mise en ligne le 21 janvier 2008, le groupe affirme qu’il fera tout pour "exclure la Scientologie de l’Internet". En moins de 2 semaines, cette "déclaration de guerre" aura été regardé plus de 2 millions de fois. Les cyber-hacktivistes mettent en cause le "risque que fait peser la Scientologie sur la démocratie" et promettent des révélations en cascade.

En fait, ils réussiront par deux fois à rendre public des documents internes de la secte qui sont présentés comme le petit livre rouge de la propagande made in Scientologie.

La secte répond fin janvier 2008 en déposant plainte. Elle lance une vaste campagne sur la Toile, accusant les membres d'Anonymous d’être des "terroristes" et faisant état de "centaines de menaces de mort" à l’égard de scientologues. Un site web, anonymousFacts, soupçonné d’être lié à la Scientologie, publie même les informations personnelles sur des supposés membres d’Anonymous. Le FBI, de son côté, enquêtera pendant près d’un an pour remonter le fil de ce groupe.

Crédit photo : Lors d'une manifestation des membres d'Anonymous (2008) - Anonymous9000 (Flickr)

Première publication : 26/05/2010

COMMENTAIRE(S)