Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Attentat déjoué en Algérie : Constantine, la 3ème ville du pays menacée ?

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne (partie 2)

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle française : la justice, invitée inattendue de la campagne

En savoir plus

FOCUS

Quelle stratégie pour les États-Unis sur le continent asiatique ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Oscars: "et le gagnant est...""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La République des juges ?"

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

89ème cérémonie des Oscars : le gotha du cinéma mondial à l'honneur

En savoir plus

DEMAIN À LA UNE

États-Unis - Donald Trump : premier discours devant le Congrès

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Emmanuel Macron utilise un vocabulaire émotionnel"

En savoir plus

Economie

Apple détrône Microsoft et devient la première entreprise de technologie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/05/2010

Pour la première fois de son histoire, l'action de la marque à la pomme vaut plus que celle de son rival Microsoft. La société dirigée par Steve Jobs vaut aujourd'hui quelque 222 milliards de dollars, soit dix fois plus qu'il y a dix ans.

REUTERS - Apple a temporairement ravi, mercredi, à Microsoft le titre de première entreprise mondiale de technologie en terme de capitalisation boursière, un symbole supplémentaire de la résurrection du fabricant de l'iPhone, au bord du gouffre dans les années 1990.

En fin de séance, l'action de la firme à la pomme gagnait 1,0% sur le Nasdaq, portant sa capitalisation boursière à 222 milliards de dollars, devant Microsoft dont la valorisation s'établissait à 219 milliards de dollars, selon des données Reuters. Au même moment, l'action Microsoft perdait 2,2% à 25,50 dollars.

L'action Apple vaut aujourd'hui dix fois plus qu'il y a dix ans, la société dirigée par Steve Jobs ayant réussi à révolutionner l'univers de la technologie grâce au lancement de produits innovants et intuitifs comme l'iPod, iPhone et le MacBook.

Microsoft, dont le système d'exploitation équipe plus de 90% des PC, n'a, lui, pas réussi à égaler le rythme de croissance des années précédentes. Son action affiche une baisse d'environ 18% par rapport à il y a dix ans.

La firme de Cupertino est désormais la deuxième plus importante société de l'indice Standard & Poor's-500 en terme de capitalisation boursière derrière le géant pétrolier Exxon Mobil.

Première publication : 27/05/2010

COMMENTAIRE(S)