Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

INTELLIGENCE ÉCONOMIQUE

Société militaire privée : le business de la guerre

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Evasion fiscale : Juncker est-il crédible en "Monsieur propre" ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Dacian Ciolos, commissaire européen à l'Agriculture et au Développement rural

En savoir plus

FOCUS

Tunisie : l’emploi, un défi pour le futur président

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Harlem Désir, Secrétaire d'État aux Affaires européennes

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Beyonce fait le buzz avec son clip "fait-maison"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"Laisser aux Arabes le temps de découvrir ce que c’est que la démocratie"

En savoir plus

SUR LE NET

Un livre sur la poupée Barbie indigne la Toile américaine

En savoir plus

TECH 24

Neutralité : il faut sauver le soldat Internet

En savoir plus

Economie

Apple détrône Microsoft et devient la première entreprise de technologie

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/05/2010

Pour la première fois de son histoire, l'action de la marque à la pomme vaut plus que celle de son rival Microsoft. La société dirigée par Steve Jobs vaut aujourd'hui quelque 222 milliards de dollars, soit dix fois plus qu'il y a dix ans.

REUTERS - Apple a temporairement ravi, mercredi, à Microsoft le titre de première entreprise mondiale de technologie en terme de capitalisation boursière, un symbole supplémentaire de la résurrection du fabricant de l'iPhone, au bord du gouffre dans les années 1990.

En fin de séance, l'action de la firme à la pomme gagnait 1,0% sur le Nasdaq, portant sa capitalisation boursière à 222 milliards de dollars, devant Microsoft dont la valorisation s'établissait à 219 milliards de dollars, selon des données Reuters. Au même moment, l'action Microsoft perdait 2,2% à 25,50 dollars.

L'action Apple vaut aujourd'hui dix fois plus qu'il y a dix ans, la société dirigée par Steve Jobs ayant réussi à révolutionner l'univers de la technologie grâce au lancement de produits innovants et intuitifs comme l'iPod, iPhone et le MacBook.

Microsoft, dont le système d'exploitation équipe plus de 90% des PC, n'a, lui, pas réussi à égaler le rythme de croissance des années précédentes. Son action affiche une baisse d'environ 18% par rapport à il y a dix ans.

La firme de Cupertino est désormais la deuxième plus importante société de l'indice Standard & Poor's-500 en terme de capitalisation boursière derrière le géant pétrolier Exxon Mobil.

Première publication : 27/05/2010

COMMENTAIRE(S)