Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Dans l'ombre de Bouteflika"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le Nigéria face à Boko Haram

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Ali Benflis répond aux attaques d’Abdelaziz Bouteflika

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Booty Looting", un pillage chorégraphié de Wim Vandekeybus

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Bras de fer entre Washington et Téhéran autour d’un ambassadeur

En savoir plus

SUR LE NET

San Francisco : une nouvelle agression liée aux Google Glass

En savoir plus

FOCUS

Les Taïwanais divisés vis-à-vis de la Chine

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Cuisine durable

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Déficit public : la France tiendra-t-elle ses engagements?

En savoir plus

  • Naufrage d’un ferry en Corée du Sud : des centaines de disparus

    En savoir plus

  • Vladimir Poutine : "L'Ukraine est au bord de la guerre civile"

    En savoir plus

  • La police de New York ferme une unité secrète chargée d'espionner les musulmans

    En savoir plus

  • Démission du puissant chef des renseignements saoudiens

    En savoir plus

  • "Injustices et corruption alimentent le cycle de violences au Nigeria"

    En savoir plus

  • Violences sexuelles dans l'armée : Le Drian prône la "tolérance zéro"

    En savoir plus

  • La justice indienne reconnaît l’existence d’un troisième genre

    En savoir plus

  • Kiev passe à l'offensive contre les pro-russes dans l'Est

    En savoir plus

  • Ali Benflis : "La présidence à vie en Algérie, c’est terminé"

    En savoir plus

  • Les prisonniers d'Abou Ghraib transférés face à la menace djihadiste

    En savoir plus

  • Des travaux d'intérêt général pour Silvio Berlusconi

    En savoir plus

  • Vidéo : Yasmina Khadra appelle les Algériens à "chasser" le régime

    En savoir plus

  • Réforme des régions : la Bourgogne et la Franche-Comté sur la voie de la fusion

    En savoir plus

  • Reportage : à Horlivka, les insurgés s'emparent des bâtiments officiels

    En savoir plus

  • Un an après les attentats, Boston rend hommage à ses victimes

    En savoir plus

  • L'incendie de Valparaiso pourrait encore durer plusieurs jours

    En savoir plus

  • Hillsborough : 25 ans après, Liverpool demande toujours justice pour les victimes

    En savoir plus

  • Amnesty International accuse l'Algérie de violer les droits de l'Homme

    En savoir plus

Amériques

"Le mélange de pétrole et de produits dispersants est un cauchemar absolu"

©

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/05/2010

Les défenseurs de l'environnement estiment que les produits dispersants utilisés par BP pour endiguer la marée noire sont aussi toxiques que le pétrole lui-même. Le petit-fils du commandant Cousteau, qui a plongé dans le golfe du Mexique, raconte.

AFP - Jacques-Yves Cousteau aurait été "horrifié" en voyant les dégâts causés par la marée noire dans le golfe du Mexique, assure son petit-fils, qui, dans les traces du commandant, a revêtu une combinaison et plongé dans le cocktail de pétrole et de produits dispersants.

"Une vaste zone du golfe est désormais recouverte d'un mélange de pétrole et de produits dispersants. Et, comme nous le craignions, ce mélange n'est pas concentré à la surface", a expliqué Philippe Cousteau Junior sur CNN mardi soir. "C'est un cauchemar absolu", a-t-il ajouté.

Le jeune homme, âgé de 30 ans, est, à l'instar de son grand-père, très impliqué dans la protection de la nature.

"Nous avons plongé à 5, 6 mètres de profondeur et (ce mélange), divisé en de petites particules, ne faisait que tourbilloner autour de nous dans la colonne d'eau, nous enserrant dans un cocktail toxique. C'était très, très angoissant", a-t-il poursuivi.

Le produit dispersant est utilisé par le groupe pétrolier britannique BP, qui exploitait la plateforme qui a sombré le 22 avril au large des côtes américaines, pour diviser le pétrole en de très fines particules. Les défenseurs de la nature, dont Greenpeace, estiment que ces produits sont autant toxiques que le pétrole lui-même.

"Je sais que mon père et mon grand-père en auraient fait autant s'ils étaient vivants. Ils auraient été tout aussi horrifiés que moi par ce que j'ai vu", a observé Philippe Cousteau Junior sur son blog www.earthecho.org/blog.

BP doit décider mercredi s'il tente de stopper la fuite de pétrole en la cimentant.

Mais, a averti M. Cousteau, "même s'ils réussissent à arrêter l'écoulement de pétrole demain, le brut qui s'est écoulé dans la mer va se répandre. Il va être happé par les courants, dont le Gulf Stream qui l'entraînera jusqu'au cercle polaire Arctique, causant de graves dégâts sur son passage".

Première publication : 27/05/2010

  • MARÉE NOIRE

    Le pétrole a cessé de s'écouler dans les eaux du golfe du Mexique

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    BP a ignoré des signaux d'alerte

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    L'administration américaine critique la manière dont BP gère la marée noire

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)