Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

  • Abdelaziz Bouteflika, le président fantôme

    En savoir plus

  • Sans surprise, Bouteflika réélu président de l'Algérie avec 81,53 % des voix

    En savoir plus

  • Les séparatistes de l'est de l'Ukraine rejettent l'accord conclu à Genève

    En savoir plus

  • L'embryon numérique, la nouvelle technologie pour faire un bébé parfait

    En savoir plus

  • Découverte de la première planète jumelle de la Terre

    En savoir plus

  • Reportage interactif : Cambodge, les sacrifiés du sucre

    En savoir plus

  • Arrestation du capitaine du ferry naufragé en Corée du Sud

    En savoir plus

  • Manuel Valls au Vatican pour les canonisations de Jean-Paul II et Jean XXIII

    En savoir plus

  • Hollande ne se représentera pas en 2017 si le chômage ne baisse pas

    En savoir plus

  • La Russie "ne souhaite pas se faire déborder par le mouvement qu’elle a suscité"

    En savoir plus

  • Aquilino Morelle, conseiller politique de François Hollande, démissionne

    En savoir plus

  • Au moins 12 morts dans l'avalanche la plus meurtrière de l'Everest

    En savoir plus

  • En Inde, des votes à vendre

    En savoir plus

  • Près de 60 morts dans l'attaque d’une base de l’ONU au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • Prijedor : les survivants contre l’oubli

    En savoir plus

  • Mort de Gabriel Garcia Marquez, géant de la littérature sud-américaine

    En savoir plus

  • Cinq humanitaires maliens libérés par des troupes françaises

    En savoir plus

  • Le virus Ebola présent en Guinée et au Liberia est issu d'une nouvelle souche

    En savoir plus

Sports

Nicolas Sarkozy attendu à Genève pour défendre le dossier français

©

Vidéo par Pauline GODART

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/05/2010

Le président français, Nicolas Sarkozy, se rendra vendredi à Genève, en Suisse, pour défendre personnellement devant l'UEFA la candidature de la France à l'organisation de l'Euro-2016.

REUTERS - Nicolas Sarkozy se rendra vendredi matin à Genève pour défendre la candidature de la France pour l'Euro 2016 de football, annonce jeudi l'Elysée.

Le chef de l'Etat, qui sera accompagné de la ministre de la Santé et des Sports Roselyne Bachelot et de la secrétaire d'Etat aux Sports Rama Yade, doit intervenir lors du "grand oral" de la délégation française devant le comité de sélection de l'UEFA.

Celui-ci doit annoncer son choix vendredi après avoir auditionné les trois pays candidats, la France étant opposée à la Turquie et à l'Italie.



Nicolas Sarkozy avait reçu en décembre dernier les maires des villes présélectionnées par la Fédération française de football (FFF) pour la candidature française et confirmé à cette occasion que l'Etat débloquerait 150 millions d'euros pour leurs stades.

Il a rencontré en mars la commission d'évaluation de l'UEFA à l'occasion de sa visite en France.

Rama Yade a souligné qu'un des atouts de la candidature française était que "l'Etat s'est mobilisé au maximum" pour la défendre.

"Ce que nous disons nous le ferons, les promesses françaises seront tenues. Nos engagements, ce ne sont pas des promesses mais des engagements fermes", a-t-elle dit à Reuters.

Elle a ajouté que cette candidature s'appuyait aussi "sur un soutien national unanime, de l'Etat, des ministères, des partis politiques, des villes aussi".

"On y croit, on est enthousiaste. Il y a une envie, une détermination qui ne s'est jamais démentie depuis que cette candidature a été présentée", a-t-elle indiqué.

Rappelant que les succès des coupes du monde de football en 1998 ou de rugby en 2007, la secrétaire d'Etat a estimé que la France avait déjà montré "sa capacité d'organiser ce genre d'événements".

"Mais nous faisons table rase du passé. Nous abordons cette candidature avec un esprit neuf : l'enjeu est de contribuer au développement du football en France pour les 50 prochaines années."

 

Première publication : 27/05/2010

  • FOOTBALL

    Qui peut priver la France de l’Euro-2016 ?

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)