Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le F-35 grand absent de Farnborough

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Collectif"

En savoir plus

SUR LE NET

Le recyclage devient high-tech

En savoir plus

SUR LE NET

La guerre au Proche-Orient attise la Toile

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'invité: Colonel Badjeck, porte-parole du ministère de la défense camerounais

En savoir plus

MODE

Paris, Haute Couture automne-hiver 2014-2015.

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

Vers une offensive terrestre sur Gaza ?

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Israël-Gaza : l'application mobile Yo a peut-être enfin trouvé son utilité

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 11 juillet (partie 2)

En savoir plus

  • En direct : le défilé du 14-Juillet sur les Champs-Élysées

    En savoir plus

  • EN IMAGES : les meilleurs moments du Mondial

    En savoir plus

  • À Paris, un rassemblement pro-palestinien entaché de heurts

    En savoir plus

  • L'Allemagne est championne du monde pour la 4e fois de son histoire

    En savoir plus

  • La délicate opération de renflouement du Costa Concordia a commencé

    En savoir plus

  • Scènes de liesse à Berlin, tristesse et violences à Buenos Aires

    En savoir plus

  • Les civils fuient leurs habitations dans le nord de la bande de Gaza

    En savoir plus

  • À Vienne, les négociations sur le nucléaire iranien teintées de pessimisme

    En savoir plus

  • La Russie menace l'Ukraine "de conséquences irréversibles"

    En savoir plus

  • Tour de France 2014 : Tony Gallopin endosse le premier maillot jaune français

    En savoir plus

  • Sahara occidental : le torchon brûle entre Rabat et Alger

    En savoir plus

  • Nigeria : le chef de Boko Haram soutient al-Baghdadi, le "calife" de l'EIIL

    En savoir plus

  • Fin de Serval au Mali, lancement de l’opération "Barkhane" au Sahel

    En savoir plus

  • Combats entre milices libyennes autour de l'aéroport de Tripoli

    En savoir plus

  • Décès du célèbre chef d’orchestre américain Lorin Maazel

    En savoir plus

  • Nouvelle humiliation pour le Brésil battu par les Pays-Bas (3-0)

    En savoir plus

  • "Wissous plage" : l’interdiction du port du voile suspendue par la justice

    En savoir plus

  • Après une opération commando à Gaza, Tsahal intensifie ses frappes

    En savoir plus

  • Présidentielle afghane : les candidats s'accordent sur un audit des votes

    En savoir plus

FRANCE

Le Rwandais Eugène Rwamucyo "sous écrou extraditionnel"

©

Vidéo par Marc PERELMAN

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 27/05/2010

Arrêté hier dans le Val-d'Oise, Eugène Rwamucyo est visé par un mandat d'arrêt international émis par le Rwanda pour son implication présumée dans le génocide de 1994. La justice française doit statuer sur son éventuelle extradition.

Le médecin rwandais Eugène Rwamucyo, visé par un mandat d'arrêt international émis par le Rwanda pour son implication présumée dans le génocide des Tutsis en 1994, a été placé jeudi sous écrou extraditionnel, selon une source judiciaire.

Ancien médecin à Maubeuge (Nord), Eugène Rwamucyo, né en 1959, est notamment accusé par Kigali d'avoir participé à des réunions de responsables génocidaires à Butare (sud du Rwanda) en 1994, dont l'une sous l'égide du Premier ministre de l'époque, Jean Kambanda, condamné à la perpétuité par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Il a été interpellé mercredi après-midi à la suite d'un mandat d'arrêt international émis par Kigali pour des infractions "en lien avec le génocide", selon une source judiciaire.

M. Rwamucyo est par ailleurs visé par une information judiciaire ouverte à Paris le 5 février 2008 pour génocide, crimes contre l'humanité et complicités après une plainte du Collectif des parties civiles pour le Rwanda (CPCR).

La chambre de l'instruction sera chargée d'émettre un avis sur la demande d'extradition.

Rwamucyo exerçait les fonctions de médecin à l'hôpital de Maubeuge (Nord), avant d'être suspendu puis licencié de l'établissement en avril. Le médecin réside en Belgique avec son épouse et ses enfants de nationalité belge.

Selon une source proche du dossier, il a été interpellé par les policiers alors qu'il venait d'assister à Sannois aux obsèques d'un autre Rwandais, Jean-Bosco Barayagwiza. M. Barayagwiza, co-fondateur de la Radio télévision libre des Mille-Collines, avait été condamné par le Tribunal pénal internationale pour le Rwanda (TPIR). Il est mort le 25 avril au Bénin.

Environ 800.000 Tutsis et Hutus modérés ont été tués, selon l'Onu, entre avril et juillet 1994 au cours du génocide rwandais.

Cette interpellation est intervenue à quelques jours de l'ouverture à Nice le 31 mai du 25e sommet Afrique-France où sont attendus des responsables politiques et économiques africains et français, ainsi que des représentants de l'Union européenne, de la Commission de l'Union Africaine et le secrétaire général de l'ONU, M. Ban Ki-Moon.

Première publication : 27/05/2010

  • FRANCE

    Eugène Rwamucyo, le médecin rwandais accusé de génocide, a été interpellé

    En savoir plus

  • RWANDA

    Sarkozy évoque "une grave erreur d'appréciation" de la France lors du génocide

    En savoir plus

Comments

COMMENTAIRE(S)