Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"Les travaux d'Hercule"

En savoir plus

FOCUS

Auschwitz, symbole d'une entreprise de mort programmée et industrielle

En savoir plus

L'ENTRETIEN

"On ne revient jamais vraiment d'Auschwitz"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La victoire de Syriza fait rêver l'extrême gauche et le Front national

En savoir plus

FOCUS

Ukraine : la situation s'enlise à l'Est

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Spécial Grèce : Dimitris Kourkoulas et Yiorgos Tsipras

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Taux de croissance en Chine : "7,4%, c'est un taux de croissance dont on rêverait!"

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Ray Lema, musicien engagé

En savoir plus

DÉBAT

Sport féminin : comment améliorer la visibilité des sportives dans les médias ? (partie 2)

En savoir plus

Amériques

Fuite de pétrole dans le golfe du Mexique : la pire marée noire de l'histoire des États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/05/2010

Selon les experts mandatés par Washington, 2 à 3 millions de litres de pétrole s'écoulent chaque jour dans le golfe du Mexique. Depuis l'explosion de la plate-forme, le volume déversé est de 6 à 10 fois supérieur à celui de l'"Exxon Valdez" en 1989.

AFP - Le pétrole s'est écoulé à un rythme de 2 à 3 millions de litres par jour depuis le début de la marée noire dans le golfe du Mexique, soit 3 à 4 fois plus qu'estimé jusqu'ici, a conclu jeudi un panel d'experts mandaté par l'administration américaine.

Marcia McNutt, la responsable de l'Institut géologique américain USGS qui a dirigé ce panel, a indiqué que ces estimations étaient le fruit des conclusions de deux équipes, qui ont eu recours à des méthodes de calcul différentes.

"L'estimation basse du flux s'évalue à 12.000 barils par jour (2 millions de litre (...) et ce flux pourrait aller jusqu'à 19.000 barils par jour (3 millions de litre", a indiqué la responsable.

Jusqu'à présent, les autorités et BP, groupe qui exploitait la plateforme à l'origine de la marée noire, avaient estimé que 800.000 litres s'échappaient chaque jour à 1.500 mètres de profondeur.

Des experts avaient toutefois souligné que ces évaluations étaient vraisemblablement bien en deçà de la réalité.

Les garde-côtes ont annoncé jeudi que BP avait réussi à stopper l'écoulement de pétrole, mais le groupe pétrolier doit encore cimenter le puits afin de pérenniser ce succès.

Selon les nouvelles évaluations, entre 70 et 110 millions de litres de pétrole se seraient écoulés dans le golfe du Mexique depuis l'explosion de la plateforme il y a 37 jours.

A titre de comparaison, lors de la catastrophe de l'Exxon Valdez au large de l'Alaska en 1989, la pire marée noire américaine, 11 millions de brut s'étaient déversés en mer.

Première publication : 27/05/2010

  • MARÉE NOIRE

    Le pétrole a cessé de s'écouler dans les eaux du golfe du Mexique

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    "Le mélange de pétrole et de produits dispersants est un cauchemar absolu"

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    BP a ignoré des signaux d'alerte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)