Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

REVUE DE PRESSE

"N'oublions pas la Syrie"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libye : Un incendie "hors de contrôle" menace Tripoli

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 25 juillet (partie 1)

En savoir plus

DÉBAT

Crash du MH 17 en Ukraine : une enquête entravée par la bataille de l'Est

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

En savoir plus

FOCUS

Inde : Carrefour jette l’éponge

En savoir plus

REPORTERS

L’essor du tourisme "100 % halal"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Contre-productif"

En savoir plus

  • À Gaza, Israël s’attaque aux symboles du Hamas

    En savoir plus

  • Aïd meurtrier à Gaza, Netanyahou annonce une "longue campagne"

    En savoir plus

  • En images : de Gaza à la Syrie, en passant par l’Irak, la triste fête de l’Aïd

    En savoir plus

  • Un incendie hors de contrôle menace Tripoli d’une "catastrophe humaine"

    En savoir plus

  • Transferts : l'attaquant français Antoine Griezmann signe à l'Atletico

    En savoir plus

  • Ioukos : la Russie perd un procès à 50 milliards de dollars

    En savoir plus

  • La France prête à accueillir les chrétiens persécutés en Irak

    En savoir plus

  • Vol Air Algérie : Paris et Alger sous le feu des critiques

    En savoir plus

  • Gilles Kepel : "Plus Israël réplique, plus le Hamas remporte une victoire politique"

    En savoir plus

  • Un Français soupçonné de recruter des djihadistes arrêté au Maroc

    En savoir plus

  • Photos à l'appui, Washington accuse Moscou de bombarder l'Ukraine

    En savoir plus

  • Vol d'Air Algérie : les boîtes noires arrivées en France, le pays en deuil

    En savoir plus

  • Sous le choc, Sloviansk découvre sa première fosse commune

    En savoir plus

  • Vol MH17 : l’arrivée des experts de nouveau repoussée en raison des combats

    En savoir plus

  • 28 juillet 1914 : l'empire des Habsbourg signe son arrêt de mort

    En savoir plus

  • Ebola : après le Nigeria, un cas mortel confirmé à Freetown, au Sierra Leone

    En savoir plus

  • Jean Ping, ancien ministre des Affaires étrangères du Gabon

    En savoir plus

  • Tour de France : le requin Nibali s'offre un premier sacre

    En savoir plus

Amériques

Fuite de pétrole dans le golfe du Mexique : la pire marée noire de l'histoire des États-Unis

Texte par Dépêche

Dernière modification : 27/05/2010

Selon les experts mandatés par Washington, 2 à 3 millions de litres de pétrole s'écoulent chaque jour dans le golfe du Mexique. Depuis l'explosion de la plate-forme, le volume déversé est de 6 à 10 fois supérieur à celui de l'"Exxon Valdez" en 1989.

AFP - Le pétrole s'est écoulé à un rythme de 2 à 3 millions de litres par jour depuis le début de la marée noire dans le golfe du Mexique, soit 3 à 4 fois plus qu'estimé jusqu'ici, a conclu jeudi un panel d'experts mandaté par l'administration américaine.

Marcia McNutt, la responsable de l'Institut géologique américain USGS qui a dirigé ce panel, a indiqué que ces estimations étaient le fruit des conclusions de deux équipes, qui ont eu recours à des méthodes de calcul différentes.

"L'estimation basse du flux s'évalue à 12.000 barils par jour (2 millions de litre (...) et ce flux pourrait aller jusqu'à 19.000 barils par jour (3 millions de litre", a indiqué la responsable.

Jusqu'à présent, les autorités et BP, groupe qui exploitait la plateforme à l'origine de la marée noire, avaient estimé que 800.000 litres s'échappaient chaque jour à 1.500 mètres de profondeur.

Des experts avaient toutefois souligné que ces évaluations étaient vraisemblablement bien en deçà de la réalité.

Les garde-côtes ont annoncé jeudi que BP avait réussi à stopper l'écoulement de pétrole, mais le groupe pétrolier doit encore cimenter le puits afin de pérenniser ce succès.

Selon les nouvelles évaluations, entre 70 et 110 millions de litres de pétrole se seraient écoulés dans le golfe du Mexique depuis l'explosion de la plateforme il y a 37 jours.

A titre de comparaison, lors de la catastrophe de l'Exxon Valdez au large de l'Alaska en 1989, la pire marée noire américaine, 11 millions de brut s'étaient déversés en mer.

Première publication : 27/05/2010

  • MARÉE NOIRE

    Le pétrole a cessé de s'écouler dans les eaux du golfe du Mexique

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    "Le mélange de pétrole et de produits dispersants est un cauchemar absolu"

    En savoir plus

  • MARÉE NOIRE

    BP a ignoré des signaux d'alerte

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)