Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le Premier ministre chinois à Séoul en pleine crise entre les deux Corées

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/05/2010

Wen Jiabao, en visite à Séoul, a déclaré que Pékin ne protégerait pas les responsables du naufrage de la corvette sud-coréenne. Celle a été torpillée, selon une enquête internationale, par la Corée du Nord.

AFP - La Chine ne protégera pas les responsables du naufrage d'une corvette sud-coréenne, coulée, selon une enquête internationale, par une torpille nord-coréenne, a déclaré vendredi le Premier ministre chinois Wen Jiabao, cité par un responsable sud-coréen.
   
Le Premier ministre chinois en visite à Séoul a fait ces déclarations lors d'une rencontre avec le président sud-coréen Lee Myung-Bak, selon le porte-parole de la présidence.
   
Selon les conclusions d'une enquête internationale, une torpille tirée par un sous-marin nord-coréen est à l'origine du naufrage de la corvette Cheonan, le 26 mars, dans lequel 46 marins ont péri.
   
Le régime communiste de Pyongyang - que la Chine n'a pas condamné pour cette attaque - a rejeté toute implication, affirmant que des preuves avaient été "fabriquées" par Séoul.
   
Séoul fait pression sur la Chine, proche alliée de Pyongyang, pour qu'elle soutienne sa démarche visant à obtenir du Conseil de sécurité de l'ONU de nouvelles sanctions contre le Nord.
   
Selon Séoul, le Premier ministre chinois a indiqué que la Chine adopterait une position "juste" sur l'incident après avoir évalué les résultats de l'enquête internationale.
   
"Le gouvernement chinois va évaluer attentivement les résultats de l'enquête internationale et prendra en considération sérieusement les réactions des pays concernés", a déclaré M. Wen, selon Séoul.
   
La Chine "prendra alors une position sur la question de façon objective et juste. Selon les résultats de l'enquête, la Chine ne protégera personne", a ajouté la source sud-coréenne.
   
La Chine avait déclaré mercredi être toujours en train d'évaluer les conclusions d'enquêteurs internationaux.
   
Mardi, la Corée du Nord avait décidé de rompre ses relations avec la Corée du Sud qu'elle a menacée d'une "guerre totale" si de nouvelles sanctions lui étaient imposées à l'ONU, comme le veut Séoul.
   
Pyongyang a aussi coupé les lignes de communication clés avec le Sud, notamment celles entre les marines du nord et du sud, a indiqué le ministère sud-coréen de l'Unification.

 

Première publication : 28/05/2010

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Hillary Clinton en visite à Séoul en pleine crise entre les deux Corées

    En savoir plus

  • PÉNINSULE CORÉENNE

    Pyongyang décide de rompre toutes ses relations avec Séoul

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)