Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

France - migrants illégaux : l'impasse calaisienne

En savoir plus

DÉBAT

Organisation de l'État Islamique : l'Iran réaffirme son soutien à l'Irak : à quel prix ?

En savoir plus

ICI L'EUROPE

Entretien exclusif avec José Manuel Barroso, président de la Commission européenne

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Magic in the moonlight" : la magie opère dans le dernier Woody Allen

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Total, premier groupe pétrolier en Afrique, a perdu son PDG Christophe de Margerie

En savoir plus

FACE À FACE

Martine Aubry, la gauche et ses frondeurs

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Ces étrangers qui partent combattre avec les Kurdes en Irak et en Syrie

En savoir plus

DÉBAT

La sentence de Pistorius est-elle "satisfaisante" ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Prisonnier Pistorius"

En savoir plus

FRANCE

Jugement le 6 décembre dans le procès du Concorde

Texte par Dépêche

Dernière modification : 28/05/2010

La justice française rendra son jugement le 6 décembre dans l'affaire du crash du Concorde d'Air France, dans lequel 113 personnes avaient trouvé la mort à Gonesse le 25 juillet 2000.

AFP - Le tribunal correctionnel de Pontoise rendra le 6 décembre son jugement dans le procès du crash du Concorde d'Air France, qui a fait 113 morts le 25 juillet 2000 à Gonesse (Val d'Oise), a annoncé vendredi la présidente Dominique Andréassier.

Entamé il y a quatre mois, le procès s'est terminé vendredi après la plaidoirie de la défense de Continental Airlines, l'un des six prévenus. Deux de ses employés et trois anciens cadres français de l'aéronautique étaient également jugés.

La semaine dernière, le parquet avait requis 175.000 euros d'amende contre Continental Airlines, 18 mois de prison avec sursis contre ses deux employés, 2 ans de prison avec sursis contre l'ancien directeur du programme Concorde Henri Perrier, 80 ans, et la relaxe des deux autres prévenus français.

Selon l'accusation, une lamelle perdue par un DC10 de Continental Airlines sur la piste de décollage du Concorde aurait fait éclater un pneu, qui a perforé le réservoir et déclenché une inflammation du carburant, menant à la perte du supersonique.

Première publication : 28/05/2010

COMMENTAIRE(S)