Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

L'Ouganda porte plainte après la mort de 4 policiers, Kinshasa reconnaît une "erreur déplorable"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

France: bras de fer autour des raffineries

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Patricia Essong, la nouvelle sensation soul

En savoir plus

FOCUS

Vidéo : une ONG chrétienne ramène des réfugiés syriens en Italie

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en Autriche : quelle leçon pour l’Europe ? (partie 1)

En savoir plus

LE DÉBAT

Présidentielle en Autriche : quelle leçon pour l’Europe ? (partie 2)

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCO

Dette grecque : le bras de fer entre le FMI et l'Allemagne

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Revers pour le "Trump autrichien""

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Macron sans tabou"

En savoir plus

Afrique

Un grave accident d'autobus fait une trentaine de morts

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2010

Une trentaine de personnes sont mortes dans un accident d'autobus à proximité de la ville de Bafia, dans le centre du Cameroun, dans la nuit de samedi à dimanche. Leur véhicule s'est brisé en deux après avoir fait de violents tonneaux.

AFP - Au moins trente voyageurs ont été tués dans la nuit de samedi à dimanche dans la région du Centre au Cameroun lorsque l'autobus à bord duquel ils se trouvaient s'est brisé après avoir fait "des tonneaux", a appris l'AFP auprès de la gendarmerie, qui parle d'un bilan provisoire.

"Sur le lieu de l'accident, nous avons identifié environ 30 corps mais le bilan pourrait être beaucoup plus important, étant donné que certains blessés évacués bien avant notre arrivée seraient décédés en chemin", a affirmé l'adjudant-chef Fifen Idrissou, commandant du peloton routier motorisé de Bafia, chef-lieu du département où est survenu le drame.

"Le bus a dérapé", son chauffeur a tenté de maîtriser la situation puis "200 mètres après le dérapage, (il) s'est retrouvé face à un creux. Le véhicule s'est mis à faire des tonneaux. Le choc a été tellement violent que sa carcasse s'est divisée en deux", a expliqué le gendarme.

Le nombre total de personnes à bord du bus n'était pas connu dans l'immédiat. La liste des passagers, que le conducteur était censé détenir, n'a pas été retrouvée, a-t-il précisé.

Première publication : 30/05/2010

COMMENTAIRE(S)