Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Manuel Valls, le Tony Blair français ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Simple appareil"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Le gazoduc "Force de Sibérie" : l'appel de la Chine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Comme le disait ma grand-mère"

En savoir plus

SUR LE NET

Les hommages à Michael Brown se multiplient sur Internet

En savoir plus

DÉBAT

Mali - pourparlers à Alger : peut-on croire à la paix ?

En savoir plus

DÉBAT

Ukraine : la Russie en guerre contre l'Europe ?

En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • Rythmes scolaires : la rentrée chahutée par des maires récalcitrants

    En savoir plus

  • Le siège du parti de l'ex-président Gbagbo mis à sac

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

  • Washington annonce avoir mené un raid contre les Shebab somaliens

    En savoir plus

  • L'ONU envoie une mission pour enquêter sur les crimes de l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Vers un nouveau coup d'État militaire au Pakistan ?

    En savoir plus

  • Vidéo : une rentrée des classes pas comme les autres en Ukraine

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le Bangladesh bloque Facebook à cause des caricatures du prophète Mahomet

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2010

La Commission de régulation des télécommunications du Bangladesh (BTRC) a bloqué l'accès à Facebook suite à un concours de dessins sur le prophète de l'Islam. Vendredi, des milliers de Bangladeshis dénonçaient une "propagande anti-islamique".

AFP - Le Bangladesh a bloqué l'accès au site internet de Facebook en raison des caricatures du prophète Mahomet et des images "odieuses" des dirigeants de ce pays majoritairement musulman publiées sur ce site, a-t-on annoncé samedi de source officielle.

Facebook a été bloqué samedi soir, a indiqué la Commission de régulation des télécommunications du Bangladesh (BTRC), et un jeune homme a été arrêté par la police.

La décision a été prise après que le site a "blessé les sentiments religieux de la majorité musulmane de la population" en publiant des caricatures de Mahomet, a déclaré à l'AFP le président intérimaire de la BTRC, Mahmud Delwar.

"Certains liens du site contenaient aussi des images odieuses de nos dirigeants, y compris le père de la nation, Cheikh Mujibur Rahman, l'actuel Premier ministre Cheikh Hasina et le dirigeant de l'opposition", a ajouté le responsable.

Les autorités "ne peuvent pas tolérer ces images offensantes", a ajouté Delwar, ajoutant toutefois que le blocage serait "temporaire".

"Facebook sera rouvert dès qu'ils auront effacé les pages qui contiennent ces images odieuses", a-t-il assuré.

Le Bataillon d'action rapide (RAB), une unité d'élite contre la criminalité, a arrêté un jeune homme soupçonné d'être lié à la publication des images attaquant les dirigeants politiques.

"Une équipe spéciale du renseignement de la RAB l'a arrêté et il a été accusé de répandre la malveillance et d'insulter les dirigeants du pays", a déclaré un haut responsable de la RAB, Enamul Kabir.

Vendredi, des milliers de Bangladeshis sont descendus dans la rue de la capitale, Dacca, exigeant l'interdiction de Facebook pour "propagande anti-islamique".

La manifestation répondait à un concours de dessins sur le prophète de l'islam Mahomet, lancé par un usager occidental sur Facebook.

Le Pakistan a pris une décision similaire samedi dernier, qui a frappé également le site de Youtube, et annoncé mercredi dernier le prochain rétablissement de l'accès à ces deux sites, mais pas aux pages aux contenus jugés "blasphématoires".

Première publication : 30/05/2010

  • INTERNET

    La journée Facebook de la caricature de Mahomet provoque l’ire du Pakistan

    En savoir plus

  • INTERNET

    Les Pakistanais privés de Facebook pour un concours de caricatures de Mahomet

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)