Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Saint-Louis : la mort en 15 secondes

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : la victime d'une profession exploitée à ses risques et périls

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

James Foley : "sur la piste de l'égorgeur"

En savoir plus

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Dette argentine : la réplique de la justice américaine

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

  • Vol MH17 : les victimes malaisiennes rapatriées à Kuala Lumpur

    En savoir plus

  • Selon le Pentagone, neutraliser l'EI passe par une intervention en Syrie

    En savoir plus

  • 22 août 1914 : le jour le plus meurtrier de l'histoire de France

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

Asie - pacifique

Le Bangladesh bloque Facebook à cause des caricatures du prophète Mahomet

Texte par Dépêche

Dernière modification : 30/05/2010

La Commission de régulation des télécommunications du Bangladesh (BTRC) a bloqué l'accès à Facebook suite à un concours de dessins sur le prophète de l'Islam. Vendredi, des milliers de Bangladeshis dénonçaient une "propagande anti-islamique".

AFP - Le Bangladesh a bloqué l'accès au site internet de Facebook en raison des caricatures du prophète Mahomet et des images "odieuses" des dirigeants de ce pays majoritairement musulman publiées sur ce site, a-t-on annoncé samedi de source officielle.

Facebook a été bloqué samedi soir, a indiqué la Commission de régulation des télécommunications du Bangladesh (BTRC), et un jeune homme a été arrêté par la police.

La décision a été prise après que le site a "blessé les sentiments religieux de la majorité musulmane de la population" en publiant des caricatures de Mahomet, a déclaré à l'AFP le président intérimaire de la BTRC, Mahmud Delwar.

"Certains liens du site contenaient aussi des images odieuses de nos dirigeants, y compris le père de la nation, Cheikh Mujibur Rahman, l'actuel Premier ministre Cheikh Hasina et le dirigeant de l'opposition", a ajouté le responsable.

Les autorités "ne peuvent pas tolérer ces images offensantes", a ajouté Delwar, ajoutant toutefois que le blocage serait "temporaire".

"Facebook sera rouvert dès qu'ils auront effacé les pages qui contiennent ces images odieuses", a-t-il assuré.

Le Bataillon d'action rapide (RAB), une unité d'élite contre la criminalité, a arrêté un jeune homme soupçonné d'être lié à la publication des images attaquant les dirigeants politiques.

"Une équipe spéciale du renseignement de la RAB l'a arrêté et il a été accusé de répandre la malveillance et d'insulter les dirigeants du pays", a déclaré un haut responsable de la RAB, Enamul Kabir.

Vendredi, des milliers de Bangladeshis sont descendus dans la rue de la capitale, Dacca, exigeant l'interdiction de Facebook pour "propagande anti-islamique".

La manifestation répondait à un concours de dessins sur le prophète de l'islam Mahomet, lancé par un usager occidental sur Facebook.

Le Pakistan a pris une décision similaire samedi dernier, qui a frappé également le site de Youtube, et annoncé mercredi dernier le prochain rétablissement de l'accès à ces deux sites, mais pas aux pages aux contenus jugés "blasphématoires".

Première publication : 30/05/2010

  • INTERNET

    La journée Facebook de la caricature de Mahomet provoque l’ire du Pakistan

    En savoir plus

  • INTERNET

    Les Pakistanais privés de Facebook pour un concours de caricatures de Mahomet

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)