Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Nicolas Sarkozy annonce son retour sur Facebook

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 19 septembre (Partie 1)

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La gauche en difficulté

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Stéphane Distinguin, PDG de FaberNovel et président de Cap Digital

En savoir plus

L'INVITÉ DE L'ÉCO

Bernard Maris, chroniqueur à Charlie Hebdo et auteur de "Houellebecq, économiste"

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jérôme Bel ou la danse minimale

En savoir plus

#ActuElles

Angélique Kidjo : la voix des Africaines

En savoir plus

  • Vidéo : Le difficile retour des musulmans de Bangui dans leur quartier de PK5

    En savoir plus

  • Tunisie : Le président Moncef Marzouki candidat à sa réélection

    En savoir plus

  • Ebola : Cuba fait perdurer la tradition de l’entraide médicale

    En savoir plus

  • Grande Guerre : les prisonniers des colonies, objets de propagande allemande

    En savoir plus

  • Libération des otages turcs enlevés dans le nord de l'Irak

    En savoir plus

  • États-Unis : un intrus arrêté à la Maison blanche

    En savoir plus

  • L’Ukraine et les séparatistes signent un mémorandum pour garantir le cessez-le-feu

    En savoir plus

  • De Fantômas à Luc Besson, Gaumont dévoile ses trésors d'hier et d'aujourd'hui

    En savoir plus

  • Sarkozy : un retour attendu et longuement préparé

    En savoir plus

  • Le Tchad accuse l'ONU d'utiliser ses soldats comme "bouclier" au Mali

    En savoir plus

  • Washington et Téhéran discutent à New York de la lutte contre l'EI

    En savoir plus

  • Ebola : les 6,5 millions d'habitants de Sierra Leone assignés à résidence

    En savoir plus

  • Irak : la France opère ses premiers raids aériens contre les jihadistes de l'EI

    En savoir plus

  • Wall Street : début en fanfare pour le géant chinois Alibaba

    En savoir plus

  • Le Premier ministre écossais annonce sa démission au lendemain du référendum

    En savoir plus

  • Quand Hollande se targue d’influencer la politique économique européenne

    En savoir plus

Moyen-orient

Pour le Premier ministre turc, Israël doit être "absolument puni"

Vidéo par Hélène DROUET

Texte par FRANCE 24 avec dépêches

Dernière modification : 01/06/2010

L'assaut meurtrier de l'armée israélienne contre la flottille d'aide humanitaire au large de Gaza continue de provoquer les protestations de la communauté internationale. La Turquie se montre particulièrement virulente.

Le Conseil de sécurité de l’ONU

Le Conseil de sécurité a appelé, mardi, "à lancer sans retard une enquête impartiale, crédible et transparente conforme aux critères internationaux", à l'issue d'une réunion marathon agitée. L'instance des Nations unies dit "regretter profondément les pertes en vies humaines et les blessures ayant résulté de l'usage de la force durant l'opération militaire israélienne dans les eaux internationales contre le convoi se dirigeant vers Gaza". "Le Conseil, dans ce contexte, condamne les actes qui ont

résulté en la perte d'au moins dix vies humaines et fait de nombreux blessés". De plus, l’ONU "réclame la libération immédiate des navires ainsi que des civils détenus par Israël".

Turquie

"Je condamne de la manière la plus forte ce massacre sanglant" commis par Israël, a déclaré le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan devant les députés de son parti (AKP), demandant que l’Etat hébreu soit "absolument puni" pour son "opération inhumaine". Erdogan a averti qu'"Israël ne doit pas mettre à l'épreuve la patience de la Turquie". "L'amitié de la Turquie est précieuse mais son inimitié est d'autant plus violente", a-t-il poursuivi.

Israël

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou, qui a dû couper court à une visite au Canada et renoncer à une rencontre avec le président américain Barack Obama, a affirmé qu'il "regrettait" les pertes de vies humaines. Israël rejette la responsabilité des affrontements sanglants sur les militants pro-palestiniens du convoi. Les soldats israéliens ont "dû défendre leurs vies" a souligné le Premier ministre.

"Il ne fait aucun doute qu'il fallait arrêter cette flottille. Evidemment, je reconnais que les images ne sont pas très bonnes et j'admets qu'il y a eu des défauts dans l'évaluation de la situation sur un des bateaux, a déclaré mardi le vice-ministre de la Défense israélien Matan Vilnaï. Nous allons en tirer les leçons."

États-Unis

Le président Barack Obama a exprimé "ses profonds regrets quant aux pertes en vies humaines lors de l'incident de lundi, et sa préoccupation concernant les blessés", a indiqué la Maison Blanche. "Le président a également insisté sur l'importance de connaître dès que possible tous les faits et les circonstances entourant les évènements tragiques de ce [lundi] matin."

 
 
Sommet UE-Russie
 
"L'UE et la Russie exigent une enquête complète et impartiale sur les événements et les circonstances" de l'attaque, ont indiqué les délégations russes et européennes, réunies pour un sommet à Rostov-sur-le-Don (sud-ouest de la Russie) depuis lundi. L'UE et la Russie appellent à l'ouverture immédiate de passages pour les flux d'aide humanitaire, les biens commerciaux et les personnes à l'entrée et à la sortie de Gaza.
 
Les pertes humaines sont "irréparables et absolument injustifiées", a déclaré de son côté le président russe Dmitri Medvedev au cours d'une conférence de presse mardi.
 
Chine
 
"Nous avons été choqués par l'assaut israélien contre une flottille turque transportant de l'aide humanitaire vers Gaza qui a fait des victimes et le condamnons", a déclaré tard ce lundi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères, Ma Zhaoxu.
 
Grande-Bretagne
 
Lundi soir, dans une conversation téléphonique avec son homologue israélien Benjamin Netanyahou, le nouveau chef du gouvernement britannique, David Cameron, a "déploré les lourdes pertes humaines" lors de l'opération des commandos israéliens qu’il a jugé "inacceptable".
 
Selon un porte-parole du chef de gouvernement britannique, "Cameron a réitéré l'engagement fort du Royaume-Uni en faveur de la sécurité d'Israël, mais a pressé Israël de répondre de manière constructive aux critiques légitimes de ses actes, et à faire tout son possible pour éviter la répétition d'une situation pareille".

 

Première publication : 01/06/2010

  • PROCHE-ORIENT

    Condamnations unanimes de l'attaque israélienne ‎de la flottille

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Israël expulse vers Gaza un détenu originaire de Cisjordanie

    En savoir plus

  • PROCHE-ORIENT

    Israël effectue plusieurs raids sur la bande de Gaza

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)