Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Irak : comment lutter contre l'organisation de l'État islamique ?

En savoir plus

DÉBAT

UE - États-Unis - Russie : le double-jeu des sanctions

En savoir plus

SUR LE NET

La Toile boycotte la vidéo de l'exécution de James Foley

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Nos étoiles contraires", sortez vos mouchoirs !

En savoir plus

FOCUS

La bataille du salaire minimum aux États-Unis

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Benjamin Stora : "Les Français connaissent assez mal l’histoire de l’immigration"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Barbarie"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"La constance, c'est la confiance"

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

La fermeture de restaurants Mac Donald's en Russie : scandale sanitaire ou pression politique ?

En savoir plus

  • Riposte contre l’EI en Irak : "On assiste à un jeu très cynique"

    En savoir plus

  • Mohamed Deif, plus que jamais ennemi juré d'Israël

    En savoir plus

  • Ebola : les deux Américains traités au sérum ZMapp sont guéris

    En savoir plus

  • Sans surprise, Erdogan choisit Davutoglu au poste de Premier ministre turc

    En savoir plus

  • Ebola : "Moi, je refuse de faire un vol vers Conakry"

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Brandao suspendu provisoirement après son coup de tête

    En savoir plus

  • La Tunisie et l'Égypte ferment leurs frontières aériennes avec la Libye

    En savoir plus

  • À Bangui, plusieurs centaines de manifestants réclament le départ des soldats français

    En savoir plus

  • Yémen : ultimatum de la rébellion chiite qui exige la démission du gouvernement

    En savoir plus

  • Gaza : trois commandants du Hamas tués dans un raid israélien

    En savoir plus

  • Présidentielle au Brésil : la candidature de Marina Silva menace Dilma Rousseff

    En savoir plus

  • Syrie - Irak : le pape François tantôt pacifiste, tantôt interventionniste

    En savoir plus

  • Cécile Rol-Tanguy : "Je représente les résistantes qui ont été oubliées"

    En savoir plus

  • Ukraine : "C’est le début de la Troisième Guerre mondiale"

    En savoir plus

  • Assassinat de James Foley : les États-Unis ont tenté de le libérer

    En savoir plus

Afrique

Raid meurtrier de rebelles hutus rwandais contre l'armée régulière

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/06/2010

Cinq soldats et huit civils ont péri dans l'attaque menée contre une position des forces armées congolaises, à Burungu, dans l'est de la RD Congo. Les autorités accusent les rebelles des Forces démocratiques de libération du Rwanda (FDLR).

AFP - Au moins 19 personnes, dont cinq soldats et huit civils congolais, ont été tuées mercredi dans l'attaque d'une position de l'armée dans l'est de la RD Congo attribuée à des rebelles hutu rwandais, a affirmé jeudi l'armée congolaise.

Mercredi "aux environs de 03H00" (01H00 GMT), près de 150 combattants des Forces démocratique de libération du Rwanda (FDLR, rébellion) ont attaqué une position des Forces armées de la RDC, tuant cinq soldats et huit civils, a déclaré à l'AFP le major Vianney Kazarama, un porte-parole de l'armée dans la province du Nord-Kivu (est).

Lors de l'attaque qui s'est déroulée à Burungu, "nous avons tué six" rebelles FDLR, a-t-il ajouté, précisant que la situation était "redevenue calme" dans la localité visée.

Une source onusienne a confirmé à l'AFP la mort de douze soldats congolais et civils lors de cette attaque, tout en restant réservée sur l'origine des assaillants, les FDLR étant "plutôt actuellement dans une attitude défensive".

Burungu est située à environ 40 km du chef-lieu de province Goma, dans le territoire de Masisi où les FARDC, avec le soutien logistique de la Mission de l'ONU en RDC (Monuc), tentent depuis 2009 de faire rapatrier manu-militari les combattants FDLR.

Ces rebelles hutu rwandais sont accusés d'avoir participé au génocide de 1994 au Rwanda voisin. Ils sont aussi régulièrement accusés de commettre des pillages, atrocités, viols et assassinats, contre les civils notamment.

Ils sont estimés à moins de 3.200 (selon l'ONU) à ce jour dans l'est de l'ex-Zaïre, où ils exploitent illégallement les ressources minières, principalement la cassitérite utilisée dans l'industrie électronique, dont regorge le sous-sol du Nord-Kivu.

Mercredi, le porte-parole de la Monuc, Madnodje Mounoubai, a indiqué que la "situation sécuritaire" restait "volatile" dans cette province, en raison d'une opération de l'armée congolaise en cours contre les FDLR.

Celle-ci a pour objectif de repousser les FDLR loin de la frontière avec le Rwanda, dans des forêts difficilement accessibles, afin de les couper de leurs ressources économiques.

Leurs mauvaises conditions de vie dans la forêt poussent certains combattants à déserter les rangs des FDLR pour se rendre aux équipes Désarmement, démobilisation, rapatriement, réintégration et réinstallation (DDRRR) de la Monuc, et retourner au Rwanda.

Première publication : 03/06/2010

COMMENTAIRE(S)