Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Burundi : un mois après le début des manifestations la France suspend sa coopération sécuritaire

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Le prélèvement à la source : une fausse bonne idée?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Dominique A, artiste exigeant

En savoir plus

FOCUS

Népal : difficile retour sur les bancs de l'école, un mois après le séisme

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Jeannette Bougrab : "Ma mère a réussi à briser cette malédiction de naître femme"

En savoir plus

#ActuElles

Les Méditerranéennes en mouvement

En savoir plus

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Nigeria : accord des distributeurs de carburant sur la fin de la grève

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Burundi : "Tout va très bien Madame la Marquise"

En savoir plus

DÉBAT

Burundi : l'impossible dialogue entre pouvoir et opposition? (partie 2)

En savoir plus

Amériques

Fitch dégrade la note de BP de AA+ à AA à cause de la marée noire

Texte par Dépêche

Dernière modification : 03/06/2010

Suite à la marée noire dont est responsable BP, l'agence de notation Fitch a abaissé la note de crédit de la compagnie pétrolière britannique, avec perspective négative, de AA+ à AA.

AFP - L'agence de notation Fitch a abaissé jeudi de AA+ à AA la note de crédit de la compagnie pétrolière britannique BP, avec perspective négative, à cause des incertitudes sur l'issue de la marée noire que le groupe tente d'étancher dans le golfe du Mexique.

Ces notes maintiennent le groupe parmi "les émetteurs de haute qualité".

Cet abaissement de notation "reflète l'opinion de Fitch selon laquelle les risques sur le profil d'activité et financier de BP continuent à s'accroître après l'accident de la plate-forme Deepwater Horizon", indique l'agence.

Elle note que BP "a jusqu'à présent échoué de manière répétée à stopper la fuite de pétrole qui en a résulté et qu'elle est plutôt revenue à des méthodes d'endiguement qui doivent encore être complètement mises en oeuvre et sont sujettes à de possibles problèmes météorologiques", note l'agence, faisant allusion aux fréquents ouragans d'été dans le golfe du Mexique.

Elle observe aussi que le creusement de puits de secours "peut aussi poser des risques et nécessiter du temps supplémentaire pour être complètement efficaces".

Fitch a aussi été sensible à l'ouverture d'une double enquête criminelle et civile autour de cette marée noire, "qui pourrait avoir des implications potentiellement négatives sur le profil financier de BP".

L'agence continue en l'état actuel des choses à estimer à deux ou trois milliards de dollars le coût de l'opération de nettoyage. BP a déjà versé environ un milliard de dollars.

L'agence de notation Moody's avait déjà abaissé de stable à négative la perspective d'évolution de la note d'endettement de BP le 5 mai.

Première publication : 03/06/2010

  • MARÉE NOIRE

    Enlisé dans le golfe du Mexique, BP s'effondre en Bourse

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    Les vains efforts de BP pour endiguer la marée noire

    En savoir plus

  • ÉTATS-UNIS

    La tentative de BP de colmater la fuite de pétrole est un échec

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)