Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

DÉBAT

Rentrée des classes en France : le système éducatif français est-il mauvais élève ?

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Un accord pour rétablir le Parlement du Lesotho

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Affaire Kayumba : quatre accusés reconnus coupables de tentative de meurtre

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Abbas Araghchi, vice-ministre iranien des Affaires étrangères

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Sarkozy le retour?

En savoir plus

LES OBSERVATEURS

Le meilleur des Observateurs cette année !

En savoir plus

FOCUS

L'État islamique déclare la guerre de l'eau en Irak

En savoir plus

À L’AFFICHE !

"Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

En savoir plus

REPORTERS

Pakistan : Imran Khan, des terrains de cricket à la politique

En savoir plus

  • Steven Sotloff, un passionné du monde arabe tombé entre les griffes de l'EI

    En savoir plus

  • Vidéo : un convoi de l'armée ukrainienne détruit dans l'est de l'Ukraine

    En savoir plus

  • Europe : Moscovici, un sous-commissaire pour la France ?

    En savoir plus

  • Pôle emploi : Rebsamen se défend de vouloir "stigmatiser" les chômeurs

    En savoir plus

  • L'EI revendique dans une vidéo la décapitation d'un second journaliste américain

    En savoir plus

  • Ligue 1 : Falcao fait ses valises, à quoi joue Monaco?

    En savoir plus

  • Les photos volées de Jennifer Lawrence sont aussi gênantes pour Apple

    En savoir plus

  • Nord-Mali : quatre casques bleus tués par l'explosion d'une mine près de Kidal

    En savoir plus

  • En images : Falcao, James, Di Maria, Suarez... les plus gros transferts de l’été

    En savoir plus

  • "Peine perdue" d'Olivier Adam, la trentaine à la dérive

    En savoir plus

  • Un député tunisien échappe à une tentative d'assassinat

    En savoir plus

  • Le président du Yémen annonce un "gouvernement d'union nationale"

    En savoir plus

  • L'Otan menace de déployer une force de réaction rapide en Europe de l'Est

    En savoir plus

  • VTC : la justice interdit à Uber d'exercer en Allemagne

    En savoir plus

  • L’armée irakienne poursuit son offensive, l’EI recule

    En savoir plus

  • À Saint-Nazaire, les Mistral voguent vers leur destin russe

    En savoir plus

EUROPE

Un suspect a été arrêté à la suite du double meurtre dans un tribunal de Bruxelles

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/06/2010

Un ressortissant iranien de 47 ans suspecté d'avoir abattu froidement un greffier et une juge de paix dans un tribunal de la capitale belge, jeudi, a été interpellé dans un parc de Bruxelles.

AFP - Un suspect a été interpellé à la suite du double meurtre d'une juge de paix et d'un greffier abattus jeudi froidement en pleine salle d'audience à Bruxelles, une affaire qui a choqué la Belgique, a indiqué vendredi à l'AFP le Parquet de Bruxelles.

"Un suspect a été interpellé et identifié", a indiqué le porte-parole du Parquet, Jean-Marc Meilleur.

Il n'a pas été en mesure immédiatement de donner des précisions. Une conférence de presse du Parquet est prévue à 11H00 locales à Bruxelles.

Selon une source judiciaire, l'interpellation s'est produite jeudi soir dans un parc de Bruxelles et le suspect est un ressortissant iranien de 47 ans.

Après le double meurtre jeudi, le suspect avait réussi à prendre la fuite à pied.

A 19h20, des agents de police ont voulu contrôler un homme dans un parc du centre de Bruxelles, mais celui-ci a sorti une arme et s'est mis à tirer des coups de feu en l'air, selon la source. Les policiers ont néanmoins réussi à l'interpeller et l'ont ensuite identifié comme étant l'homme qu'ils recherchaient.

Le suspect a été blessé lors de l'incident.

Selon la radio-télévision flamande VRT, l'homme aurait affirmé avoir agi par vengeance. Mais le porte-parole du Parquet n'était pas encore en mesure de confirmer ce point vendredi matin.

La magistrate et son greffier, Isabelle Brandon et André Bellemans, avaient été abattus par un homme qui assistait à une audience du tribunal de justice de paix, une juridiction traitant notamment des divorces, affaires familiales et conflits de voisinage.

L'affaire --une première dans l'histoire de la Belgique après d'autres incidents ayant mis en cause ces dernières années la sécurité des locaux judiciaires-- a suscité un grand émoi dans le pays.

Jeudi après-midi, le chef du gouvernement, des ministres et des parlementaires belges, et des centaines de magistrats et d'avocats, avaient rendu un hommage solennel aux victimes de cette fusillade.

Première publication : 04/06/2010

COMMENTAIRE(S)