Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

FOCUS

Immigration en Méditerranée : prêts à risquer leur vie pour rejoindre l’Europe

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Margaret Atwood, la reine du roman d’anticipation est de retour !

En savoir plus

LE DUEL DE L’ÉCONOMIE

Vote de confiance : Manuel Valls sera-t-il soutenu par sa majorité ?

En savoir plus

TECH 24

Apple, IFA, cours de code : c'est la rentrée high-tech !

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

En savoir plus

L'ENTRETIEN

PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

En savoir plus

SUR LE NET

Certains médias accusés de faire le jeu de l'EI

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

La Libye : terre d'accueil des jihadistes?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Combien de rêves naufragés?"

En savoir plus

  • En direct : Manuel Valls en quête de confiance face aux députés

    En savoir plus

  • EI, EIIL, Daech, comment appeler les jihadistes en Irak?

    En savoir plus

  • Les étrangers désormais interdits de travail au Soudan du Sud

    En savoir plus

  • L’inavouable alliance des États-Unis et de l’Iran contre l’EI

    En savoir plus

  • Ligue des champions : un Monaco diminué retrouve l'Europe dix ans après

    En savoir plus

  • Exposition : Niki de Saint Phalle, une sacrée nana, au Grand Palais

    En savoir plus

  • Air France : la grève se durcit, les négociations "bloquées"

    En savoir plus

  • Yannick Agnel, la fin du rêve américain

    En savoir plus

  • Deux branches d’Al-Qaïda appellent les jihadistes à s’unir contre la coalition anti-EI

    En savoir plus

  • Nouvel appel des musulmans de France contre l’EI

    En savoir plus

  • Washington frappe des positions de l'État islamique près de Bagdad

    En savoir plus

  • Les députés ukrainiens ratifient l’accord d’association avec l’UE

    En savoir plus

  • Coalition contre l'EI : "L'Iran doit participer"

    En savoir plus

  • Ebola : Obama veut envoyer 3 000 soldats en Afrique de l’Ouest

    En savoir plus

  • Près de 500 migrants portés disparus après un naufrage en Méditerranée

    En savoir plus

  • PDG de Netflix : "Nous sommes un grand exportateur de films français"

    En savoir plus

  • Deuxième grand oral pour le Premier ministre Manuel Valls

    En savoir plus

EUROPE

Un suspect a été arrêté à la suite du double meurtre dans un tribunal de Bruxelles

Texte par Dépêche

Dernière modification : 04/06/2010

Un ressortissant iranien de 47 ans suspecté d'avoir abattu froidement un greffier et une juge de paix dans un tribunal de la capitale belge, jeudi, a été interpellé dans un parc de Bruxelles.

AFP - Un suspect a été interpellé à la suite du double meurtre d'une juge de paix et d'un greffier abattus jeudi froidement en pleine salle d'audience à Bruxelles, une affaire qui a choqué la Belgique, a indiqué vendredi à l'AFP le Parquet de Bruxelles.

"Un suspect a été interpellé et identifié", a indiqué le porte-parole du Parquet, Jean-Marc Meilleur.

Il n'a pas été en mesure immédiatement de donner des précisions. Une conférence de presse du Parquet est prévue à 11H00 locales à Bruxelles.

Selon une source judiciaire, l'interpellation s'est produite jeudi soir dans un parc de Bruxelles et le suspect est un ressortissant iranien de 47 ans.

Après le double meurtre jeudi, le suspect avait réussi à prendre la fuite à pied.

A 19h20, des agents de police ont voulu contrôler un homme dans un parc du centre de Bruxelles, mais celui-ci a sorti une arme et s'est mis à tirer des coups de feu en l'air, selon la source. Les policiers ont néanmoins réussi à l'interpeller et l'ont ensuite identifié comme étant l'homme qu'ils recherchaient.

Le suspect a été blessé lors de l'incident.

Selon la radio-télévision flamande VRT, l'homme aurait affirmé avoir agi par vengeance. Mais le porte-parole du Parquet n'était pas encore en mesure de confirmer ce point vendredi matin.

La magistrate et son greffier, Isabelle Brandon et André Bellemans, avaient été abattus par un homme qui assistait à une audience du tribunal de justice de paix, une juridiction traitant notamment des divorces, affaires familiales et conflits de voisinage.

L'affaire --une première dans l'histoire de la Belgique après d'autres incidents ayant mis en cause ces dernières années la sécurité des locaux judiciaires-- a suscité un grand émoi dans le pays.

Jeudi après-midi, le chef du gouvernement, des ministres et des parlementaires belges, et des centaines de magistrats et d'avocats, avaient rendu un hommage solennel aux victimes de cette fusillade.

Première publication : 04/06/2010

COMMENTAIRE(S)