Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Zimbabwe : retenu par l'armée Robert Mugabe préside tout de même une cérémonie

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le baiser imposé d'Al Franken

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

COP 23 en Allemagne : une occasion manquée ?

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Crise au Liban : La France à la manoeuvre

En savoir plus

TECH 24

Quoi de neuf, e-docteur ?

En savoir plus

LE GROS MOT DE L'ÉCO

Taux directeur : le diapason du système bancaire

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Afrique - Chine : le piège de la dépendance ?

En savoir plus

#ActuElles

Consentement sexuel des mineur(e)s : quel âge minimum ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La France, terre de vin et de tourisme

En savoir plus

EUROPE

Les Grecs manifestent contre la réforme des retraites

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2010

Des milliers de personnes ont manifesté à Athènes, ce samedi, pour protester contre le projet de réforme des retraites préparé par les autorités, qui prévoit un allongement de la durée du travail et une réduction du montant des pensions.

AFP- Quelques milliers de manifestants se sont rassemblés samedi en Grèce pour protester contre la réforme prévue des retraites, qui doit allonger la durée du travail et réduire les pensions, ont constaté des journalistes de l'AFP.

Sous le mot d'ordre "Bas les pattes de l'assurance sociale", ces manifestations étaient organisées par les deux grandes centrales syndicales du pays, la GSEE (un million d'adhérents) représentant le secteur privé, et l'Adedy (375.000 membres) pour la fonction publique.

Réunis à Athènes sous des banderoles dénonçant aussi "le bradage" des biens publics après l'annonce mercredi dernier d'un train de privatisations touchant notamment les chemins de fer et la poste, les manifestants devaient marcher jusqu'au Parlement.

A Salonique (nord), ils devaient défiler dans le centre-ville.

Le rendez-vous était décrit comme une répétition avant une grève attendue lors du dépôt au Parlement de la réforme, mise au point début mai et généralisant à 65 ans l'âge légal de départ à la retraite.

La GSEE dénonce les "dispositions anti-sociales" de la réforme et l'Adedy réclame "le retrait des mesures anti-populaires du gouvernement, du FMI et de l'UE".

Prévue fin mai, la soumission du texte au vote a été repoussée sur fond de négociations serrées sur l'ampleur des coupes dans les acquis sociaux avec l'Union Européenne et le Fonds Monétaire international.

Dans une question parlementaire vendredi, 14 députés de la majorité socialiste ont appelé le gouvernement à résister aux injonctions des créanciers du pays, qui conduiront selon eux à une "démolition" de l'assurance sociale.

Au bord de la banqueroute, la Grèce s'est résolue le 1er mai dernier à une thérapie de choc conditionnant la délivrance sur trois ans de prêts bilatéraux de 110 milliards d'euros consentis par l'UE et le FMI.

Première publication : 05/06/2010

  • GRÈCE

    Nouvelle manifestation à Athènes contre le plan d'austérité

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Un premier prêt de 14,5 milliards d'euros a été versé à Athènes

    En savoir plus

  • GRÈCE

    Le gouvernement adopte une réforme drastique des retraites

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)