Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LES OBSERVATEURS

La route rebelle de Nouvelle-Caledonie et les étudiants reconstruisent Tripoli

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : Catherine Samba Panza en quête de soutien à l'ONU

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Les nouveaux road trip

En savoir plus

LES ARTS DE VIVRE

Le succès du high-tech "made in France"

En savoir plus

ÉLÉMENT TERRE

Réchauffement climatique : la planète bientôt sous l'eau?

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Jacob Desvarieux, l'ambassadeur international du Zouk!

En savoir plus

TECH 24

Organisation de l'État islamique : la nouvelle bataille d'Anonymous

En savoir plus

FOCUS

À la rencontre des étudiants étrangers à Paris

En savoir plus

  • Un Français enlevé dimanche soir dans l'est de l'Algérie

    En savoir plus

  • Menaces contre la France : "l’EI a décidé d’exporter le conflit en Occident"

    En savoir plus

  • Le Mondial-2022 ne se jouera pas au Qatar, selon un membre de la Fifa

    En savoir plus

  • Apple bat des records de ventes avec ses nouveaux iPhone

    En savoir plus

  • Face aux jihadistes de l'EI, "on ne comprend pas l'attitude d'Ankara"

    En savoir plus

  • À Berlin, Manuel Valls promet des réformes à Angela Merkel

    En savoir plus

  • Mort d’Albert Ebossé : la JS Kabylie suspendue deux ans par la CAF

    En savoir plus

  • Hong Kong : les étudiants en grève pour dénoncer la mainmise de Pékin

    En savoir plus

  • Selon Bernard Cazeneuve, "la France n’a pas peur" face à la menace jihadiste

    En savoir plus

  • Ebola : sept questions sur le virus

    En savoir plus

  • Le report du projet de Transavia Europe ne suffit pas aux pilotes d'Air France

    En savoir plus

  • Préservatifs trop petits : un problème de taille pour les Ougandais

    En savoir plus

  • Ebola : "nous avons devant nous l’une des pires épidémies", dit Douste-Blazy

    En savoir plus

  • Vidéo : les villages repris à l'EI portent les stigmates des combats

    En savoir plus

  • Ebola : pourquoi les femmes sont-elles les premières victimes du virus ?

    En savoir plus

FRANCE

Manifestations dans les grandes villes du monde contre la politique israélienne à Gaza

Vidéo par Pauline GODART

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2010

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté partout dans le monde contre le blocus imposé à Gaza par Israël et rendre hommage aux victimes de l'arraisonnement d'une flottille d'aide humanitaire par Tsahal, lundi.

AFP - Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté contre Israël samedi dans plusieurs villes d'Europe cinq jours après un raid sanglant de l'armée israélienne contre une flottille d'aide à Gaza.

Ces manifestations sont intervenues alors que la marine israélienne a arraisonné dans la journée un autre cargo d'aide, le bateau irlandais Rachel Corrie, qui faisait route vers Gaza

Près de 8.000 manifestants ont répondu dans plusieurs villes de France à l'appel de dizaines d'organisations politiques, syndicales et religieuses pro-palestiniennes.

A Paris, quelque 5.000 personnes, beaucoup portant des keffiehs palestiniens, ont défilé jusqu'à la place de la Concorde au centre de la capitale, a constaté une journaliste de l'AFP.

Plusieurs personnalités de gauche faisaient partie du cortège derrière la maquette en carton-pâte d'un paquebot. De nombreux jeunes agitaient des drapeaux turcs et de l'Autorité palestinienne.

Des militants français du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens (CBSP), une ONG française de la mouvance islamiste, étaient à bord de la flottille arraisonnée par Israël et sont rentrés cette semaine en France.

"Ce qu'on a vécu est quelque chose de très éprouvant (...) mais ce n'est rien par rapport à ce que vivent les Palestiniens 365 jours sur 365", a déclaré à l'AFP Youcef Benberdal, permanent du CBSP et rentré mardi à Paris.

Dans le sud de la France, quelque 2.000 personnes, selon la police, se sont réunies à Nice et environ un millier à Marseille, Bordeaux et Montpellier, réclamant des sanctions internationales contre Israël et la fin du blocus de Gaza.

A Istanbul de 5.000 à 10.000 personnes, selon des journalistes de l'AFP, se sont rassemblés à l'appel notamment de l'ONG islamiste IHH, un des principaux organisateurs de l'expédition maritime de lundi dernier.

Cinq Turcs, dont un turco-américain, ont été tués dans le raid israélien provoquant une très vive réaction d'Ankara, qui a rappelé son ambassadeur à Tel Aviv. "Plus on garde le silence, plus le massacre grandit", pouvait-on lire, sur une banderole.

Depuis le raid de lundi des dizaines de milliers de personnes ont manifesté en Turquie contre Israël et en faveur du Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui contrôle Gaza.

A Londres, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées devant la résidence officielle du Premier ministre David Cameron à Londres avant de se diriger vers l'ambassade d'Israël.

Les victimes "ne sont pas mortes en vain et (...) cela a permis d'attirer l'attention de la planète sur le crime épouvantable qu'est le blocus de Gaza", a déclaré à la foule Lindsey German, porte-parole de l'organisation Stop The War Coalition à l'origine du rassemblement.

"Libérer, libérer la Palestine", "Arrêter la piraterie israélienne", "Nous sommes tous des Palestiniens" ont crié les manifestants en agitant des drapeaux palestiniens. La communauté turque était largement représentée dans le cortège.

Le raid sanglant de lundi qui a fait neuf tués et des dizaines de blessés a plongé Israël, condamné de toutes parts, dans une grave crise diplomatique.
 

Première publication : 05/06/2010

  • PROCHE- ORIENT

    Qui pour mener l'enquête sur l'assaut israélien contre la "flottille de la paix" ?

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Une organisation controversée à l’origine de la flottille pour Gaza

    En savoir plus

  • Colère après l'abordage israélien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)