Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 29 août (Partie 1)

En savoir plus

L'ENTRETIEN

Laurent Fabius sur France 24 : le ministre s'exprime sur la diplomatie française

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Emmanuel Macron, nouvel homme fort de Bercy

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

La preuve par l'image de "l'invasion" russe en Ukraine

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Les ennemis de mes ennemis ne sont pas mes amis"

En savoir plus

FOCUS

Ces chrétiens d'Irak qui commencent leur nouvelle vie en France

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Alain Choquette, drôlement magique !

En savoir plus

TECH 24

Quand le jeu vidéo change le monde

En savoir plus

  • Laurent Fabius sur France 24 : "Il faut faire preuve de fermeté face à la Russie"

    En savoir plus

  • Ukraine : des femmes de soldats russes sans nouvelles de leurs maris

    En savoir plus

  • Un premier cas d'Ebola détecté au Sénégal

    En savoir plus

  • Google fait décoller le rêve des drones livreurs

    En savoir plus

  • L'Ukraine va lancer les procédures d'adhésion à l'Otan

    En savoir plus

  • Un enfant britannique atteint d'une tumeur est recherché en France

    En savoir plus

  • Nintendo renouvelle sa gamme de consoles portables

    En savoir plus

  • Maroc : une autoroute bloquée 14 jours pour tourner "Mission : Impossible 5"

    En savoir plus

  • Golan : 43 Casques bleus pris en otage, la force onusienne prête à se défendre

    En savoir plus

  • Judo : la Française Audrey Tcheuméo laisse filer la médaille d'or

    En savoir plus

  • Ligue Europa : fortunes diverses au tirage pour Lille, Saint-Étienne et Guingamp

    En savoir plus

  • Isolés, les pays touchés par Ebola peinent à faire face à l'épidémie

    En savoir plus

  • Quand le Canada et la Russie jouent les profs de géographie sur Twitter

    En savoir plus

  • Le nombre de réfugiés syriens atteint le chiffre record de trois millions

    En savoir plus

  • Dans un climat tendu, le PS ouvre son université d'été

    En savoir plus

  • L'Occident dénonce l'incursion "évidente" de la Russie en Ukraine

    En savoir plus

  • Obama "n'a pas encore de stratégie" pour intervenir contre l'EI en Syrie

    En savoir plus

FRANCE

Manifestations dans les grandes villes du monde contre la politique israélienne à Gaza

Vidéo par Pauline GODART

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2010

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté partout dans le monde contre le blocus imposé à Gaza par Israël et rendre hommage aux victimes de l'arraisonnement d'une flottille d'aide humanitaire par Tsahal, lundi.

AFP - Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté contre Israël samedi dans plusieurs villes d'Europe cinq jours après un raid sanglant de l'armée israélienne contre une flottille d'aide à Gaza.

Ces manifestations sont intervenues alors que la marine israélienne a arraisonné dans la journée un autre cargo d'aide, le bateau irlandais Rachel Corrie, qui faisait route vers Gaza

Près de 8.000 manifestants ont répondu dans plusieurs villes de France à l'appel de dizaines d'organisations politiques, syndicales et religieuses pro-palestiniennes.

A Paris, quelque 5.000 personnes, beaucoup portant des keffiehs palestiniens, ont défilé jusqu'à la place de la Concorde au centre de la capitale, a constaté une journaliste de l'AFP.

Plusieurs personnalités de gauche faisaient partie du cortège derrière la maquette en carton-pâte d'un paquebot. De nombreux jeunes agitaient des drapeaux turcs et de l'Autorité palestinienne.

Des militants français du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens (CBSP), une ONG française de la mouvance islamiste, étaient à bord de la flottille arraisonnée par Israël et sont rentrés cette semaine en France.

"Ce qu'on a vécu est quelque chose de très éprouvant (...) mais ce n'est rien par rapport à ce que vivent les Palestiniens 365 jours sur 365", a déclaré à l'AFP Youcef Benberdal, permanent du CBSP et rentré mardi à Paris.

Dans le sud de la France, quelque 2.000 personnes, selon la police, se sont réunies à Nice et environ un millier à Marseille, Bordeaux et Montpellier, réclamant des sanctions internationales contre Israël et la fin du blocus de Gaza.

A Istanbul de 5.000 à 10.000 personnes, selon des journalistes de l'AFP, se sont rassemblés à l'appel notamment de l'ONG islamiste IHH, un des principaux organisateurs de l'expédition maritime de lundi dernier.

Cinq Turcs, dont un turco-américain, ont été tués dans le raid israélien provoquant une très vive réaction d'Ankara, qui a rappelé son ambassadeur à Tel Aviv. "Plus on garde le silence, plus le massacre grandit", pouvait-on lire, sur une banderole.

Depuis le raid de lundi des dizaines de milliers de personnes ont manifesté en Turquie contre Israël et en faveur du Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui contrôle Gaza.

A Londres, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées devant la résidence officielle du Premier ministre David Cameron à Londres avant de se diriger vers l'ambassade d'Israël.

Les victimes "ne sont pas mortes en vain et (...) cela a permis d'attirer l'attention de la planète sur le crime épouvantable qu'est le blocus de Gaza", a déclaré à la foule Lindsey German, porte-parole de l'organisation Stop The War Coalition à l'origine du rassemblement.

"Libérer, libérer la Palestine", "Arrêter la piraterie israélienne", "Nous sommes tous des Palestiniens" ont crié les manifestants en agitant des drapeaux palestiniens. La communauté turque était largement représentée dans le cortège.

Le raid sanglant de lundi qui a fait neuf tués et des dizaines de blessés a plongé Israël, condamné de toutes parts, dans une grave crise diplomatique.
 

Première publication : 05/06/2010

  • PROCHE- ORIENT

    Qui pour mener l'enquête sur l'assaut israélien contre la "flottille de la paix" ?

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Une organisation controversée à l’origine de la flottille pour Gaza

    En savoir plus

  • Colère après l'abordage israélien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)