Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

"Il faut que Pékin réévalue ses politiques dans les régions tibétaines"

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Uruguay : la vie après Guantanamo

En savoir plus

EXPRESS ORIENT

Turquie : les Alévis, des musulmans à part

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Tunisie : vieux président pour jeune démocratie

En savoir plus

À L’AFFICHE !

Comédies musicales, friandises, illuminations : les réjouissances de fin d'année !

En savoir plus

SUR LE NET

L'Unicef invite les enfants de Gaza à dessiner leur futur

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Gabon : un vent de contestation

En savoir plus

DÉBAT

Gabon : l'opposition demande le départ du président Ali Bongo

En savoir plus

DÉBAT

Trois attaques en France en 48 heures : un effet de mimétisme ?

En savoir plus

FRANCE

Manifestations dans les grandes villes du monde contre la politique israélienne à Gaza

Vidéo par Pauline GODART

Texte par Dépêche

Dernière modification : 05/06/2010

Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté partout dans le monde contre le blocus imposé à Gaza par Israël et rendre hommage aux victimes de l'arraisonnement d'une flottille d'aide humanitaire par Tsahal, lundi.

AFP - Des dizaines de milliers de personnes ont manifesté contre Israël samedi dans plusieurs villes d'Europe cinq jours après un raid sanglant de l'armée israélienne contre une flottille d'aide à Gaza.

Ces manifestations sont intervenues alors que la marine israélienne a arraisonné dans la journée un autre cargo d'aide, le bateau irlandais Rachel Corrie, qui faisait route vers Gaza

Près de 8.000 manifestants ont répondu dans plusieurs villes de France à l'appel de dizaines d'organisations politiques, syndicales et religieuses pro-palestiniennes.

A Paris, quelque 5.000 personnes, beaucoup portant des keffiehs palestiniens, ont défilé jusqu'à la place de la Concorde au centre de la capitale, a constaté une journaliste de l'AFP.

Plusieurs personnalités de gauche faisaient partie du cortège derrière la maquette en carton-pâte d'un paquebot. De nombreux jeunes agitaient des drapeaux turcs et de l'Autorité palestinienne.

Des militants français du Comité de bienfaisance et de secours aux Palestiniens (CBSP), une ONG française de la mouvance islamiste, étaient à bord de la flottille arraisonnée par Israël et sont rentrés cette semaine en France.

"Ce qu'on a vécu est quelque chose de très éprouvant (...) mais ce n'est rien par rapport à ce que vivent les Palestiniens 365 jours sur 365", a déclaré à l'AFP Youcef Benberdal, permanent du CBSP et rentré mardi à Paris.

Dans le sud de la France, quelque 2.000 personnes, selon la police, se sont réunies à Nice et environ un millier à Marseille, Bordeaux et Montpellier, réclamant des sanctions internationales contre Israël et la fin du blocus de Gaza.

A Istanbul de 5.000 à 10.000 personnes, selon des journalistes de l'AFP, se sont rassemblés à l'appel notamment de l'ONG islamiste IHH, un des principaux organisateurs de l'expédition maritime de lundi dernier.

Cinq Turcs, dont un turco-américain, ont été tués dans le raid israélien provoquant une très vive réaction d'Ankara, qui a rappelé son ambassadeur à Tel Aviv. "Plus on garde le silence, plus le massacre grandit", pouvait-on lire, sur une banderole.

Depuis le raid de lundi des dizaines de milliers de personnes ont manifesté en Turquie contre Israël et en faveur du Hamas, le mouvement islamiste palestinien qui contrôle Gaza.

A Londres, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées devant la résidence officielle du Premier ministre David Cameron à Londres avant de se diriger vers l'ambassade d'Israël.

Les victimes "ne sont pas mortes en vain et (...) cela a permis d'attirer l'attention de la planète sur le crime épouvantable qu'est le blocus de Gaza", a déclaré à la foule Lindsey German, porte-parole de l'organisation Stop The War Coalition à l'origine du rassemblement.

"Libérer, libérer la Palestine", "Arrêter la piraterie israélienne", "Nous sommes tous des Palestiniens" ont crié les manifestants en agitant des drapeaux palestiniens. La communauté turque était largement représentée dans le cortège.

Le raid sanglant de lundi qui a fait neuf tués et des dizaines de blessés a plongé Israël, condamné de toutes parts, dans une grave crise diplomatique.
 

Première publication : 05/06/2010

  • PROCHE- ORIENT

    Qui pour mener l'enquête sur l'assaut israélien contre la "flottille de la paix" ?

    En savoir plus

  • TURQUIE

    Une organisation controversée à l’origine de la flottille pour Gaza

    En savoir plus

  • Colère après l'abordage israélien

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)