Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Libération de Karim Wade : une décision dénoncée par des militants anti-corruption

En savoir plus

LE JOURNAL DE L’AFRIQUE

Condamnation de Moïse Katumbi : l'opposition dénonce un "harcèlement"

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

Dans les coulisses des palaces parisiens

En savoir plus

LE DÉBAT

Le Royaume-Uni quitte l'Union Européenne, un pays et une Europe sous le choc

En savoir plus

TECH 24

Fintech : quand les startups font trembler la banque

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 2)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Brexit : le saut dans l'inconnu (Partie 1)

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Refaire passer le chef de l’État par une primaire ne me paraît pas logique »

En savoir plus

POLITIQUE

Jean-Vincent Placé : « Nous sommes arrivés à un moment où il n’y a plus de débat démocratique ni de dialogue social »

En savoir plus

Afrique

Kinshasa reste sourd aux requêtes de l'ONU après le meurtre de Floribert Chebeya

Texte par Arnaud ZAJTMAN

Dernière modification : 07/06/2010

À la suite du meurtre du militant des droits de l'Homme Floribert Chebeya mercredi, le président Kabila a suspendu le chef de la police congolaise. Mais il reste sourd aux appels de l'ONU, qui demande l'ouverture d'une enquête indépendante.

Le président de la République, Joseph Kabila, a suspendu le chef de la police congolaise mais continue à ignorer la demande des Nations unies de lancer une "enquête indépendante" sur la mort de Floribert Chebeya, le défenseur congolais des droits humains retrouvé mort mercredi dernier à Kinshasa.

Selon le compte-rendu d’une réunion du Conseil supérieur de la Défense - présidé par Joseph Kabila - consacrée à l’affaire samedi 5 juin, le chef de la police congolaise John Numbi a été suspendu de ses fonctions "à titre conservatoire" afin qu’une enquête puisse être menée "en toute sérénité (…) par la justice congolaise", a annoncé le ministre de l’Intérieur, Adolphe Lumanu.

Dans un communiqué publié le 3 juin, le bureau du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, avait demandé qu’une enquête "transparente et indépendante" soit menée pour faire toute la lumière sur le décès de Floribert Chebeya. Le texte indiquait par ailleurs que la Mission de l'ONU en RD Congo (Monuc) était disposée à y apporter son soutien.

Ignorant cette requête, Joseph Kabila a décidé de confier l’enquête à la justice congolaise. Celle-ci a déjà abouti à l’arrestation de plusieurs officiers de la Police nationale congolaise, a ajouté le ministre.

L'un d’eux, le colonel Daniel Mukalay, chef des services spéciaux, "est passé aux aveux et a mis en cause" le général Numbi qui a été "placé en résidence surveillée", a pour sa part indiqué à l'AFP une source proche de la présidence.

Visage tuméfié

Président de l'ONG La voix des sans-voix (VSV), Floribert Chebeya, 47 ans, a été retrouvé mort mercredi matin à l'arrière de sa voiture sur une route de la capitale congolaise. Selon la police, il avait les mains liées derrière le dos, ainsi que son pantalon et ses sous-vêtements baissés sur les genoux.

Il avait disparu, avec son chauffeur qui n'a toujours pas été retrouvé, après s’être rendu mardi en fin de journée à l'inspection générale de la police, où il devait avoir un rendez-vous avec le chef de la police John Numbi, selon VSV.

Âgé de 48 ans, Le général Numbi est un proche du président Kabila qui l'avait nommé inspecteur général de la police en juin 2007.

Après la mort de Floribert Chebeya, l'un des militants des droits de l'Homme les plus respectés de RDC, les États-Unis, l'ONU, l'Union européenne et la France, mais aussi de nombreuses ONG, avaient réclamé aux autorités congolaises une "enquête indépendante", "impartiale et transparente" sur ce meurtre.

Les collaborateurs de Floribert Chebeya, ainsi qu’un responsable des Nations unies, qui ont pu voir sa dépouille à la morgue de Kinshasa ont constaté que son visage était tuméfié. Ils n’ont, en revanche, pas été autorisés à soulever le linceul qui couvrait le reste de son corps.

Première publication : 06/06/2010

  • RD CONGO

    Le défenseur des droits de l'Homme Floribert Chebeya assassiné

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Le chef de la police suspendu après le meurtre de Floribert Chebeya

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)