Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

L'ENTRETIEN

Hubert Reeves, président de "Humanité et biodiversité"

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 2)

En savoir plus

DÉBAT

France - budget 2015 : le gouvernement serre la ceinture (Partie 1)

En savoir plus

CAP AMÉRIQUES

Narendra Modi à la conquête des États-Unis

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Guerre des nerfs"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Ebola : ne pas oublier l'Afrique

En savoir plus

SUR LE NET

Firechat, l'application anti-censure des Hongkongais

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"J'ai toujours su qu'il serait au rendez-vous"

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

"Il faut une réponse globale" contre le terrorisme, dit le Premier ministre malien sur France 24

En savoir plus

  • Les députés turcs se prononcent sur une intervention contre l'EI

    En savoir plus

  • Quand les touristes chinois découvrent la fronde à Hong Kong

    En savoir plus

  • Equipe de France : Gignac et Payet retrouvent les Bleus

    En savoir plus

  • Le chef de Boko Haram revient à la vie... pour la quatrième fois

    En savoir plus

  • Décès du père d'un journaliste harcelé par un hacker israélien

    En savoir plus

  • Arrestation d’"El H", le baron de la drogue qui valait 5 millions de dollars

    En savoir plus

  • Ebola, EI, coronavirus : la Mecque sous haute surveillance pour le Hadj

    En savoir plus

  • En images : les ratés du Secret Service de la Maison Blanche

    En savoir plus

  • Juppé contre Sarkozy : Chirac choisit son ancien Premier ministre

    En savoir plus

  • Nicolas Sarkozy propose un contrat de cinq ans pour les fonctionnaires

    En savoir plus

  • Ebola au Liberia : les chiffres de l'OMS sont "faux", affirme Ellen Johnson Sirleaf

    En savoir plus

  • Barack Obama veut faire évoluer le "statu quo" entre Israéliens et Palestiniens

    En savoir plus

  • Ligue des champions : Monaco tient en échec le Zenit (0-0)

    En savoir plus

  • La France renforce son dispositif militaire pour lutter contre l'EI en Irak

    En savoir plus

  • Mondial de basket : les Françaises en quarts contre les Américaines

    En savoir plus

Afrique

Kinshasa reste sourd aux requêtes de l'ONU après le meurtre de Floribert Chebeya

Vidéo par AITV

Texte par Arnaud ZAJTMAN

Dernière modification : 07/06/2010

À la suite du meurtre du militant des droits de l'Homme Floribert Chebeya mercredi, le président Kabila a suspendu le chef de la police congolaise. Mais il reste sourd aux appels de l'ONU, qui demande l'ouverture d'une enquête indépendante.

Le président de la République, Joseph Kabila, a suspendu le chef de la police congolaise mais continue à ignorer la demande des Nations unies de lancer une "enquête indépendante" sur la mort de Floribert Chebeya, le défenseur congolais des droits humains retrouvé mort mercredi dernier à Kinshasa.

Selon le compte-rendu d’une réunion du Conseil supérieur de la Défense - présidé par Joseph Kabila - consacrée à l’affaire samedi 5 juin, le chef de la police congolaise John Numbi a été suspendu de ses fonctions "à titre conservatoire" afin qu’une enquête puisse être menée "en toute sérénité (…) par la justice congolaise", a annoncé le ministre de l’Intérieur, Adolphe Lumanu.

Dans un communiqué publié le 3 juin, le bureau du Secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, avait demandé qu’une enquête "transparente et indépendante" soit menée pour faire toute la lumière sur le décès de Floribert Chebeya. Le texte indiquait par ailleurs que la Mission de l'ONU en RD Congo (Monuc) était disposée à y apporter son soutien.

Ignorant cette requête, Joseph Kabila a décidé de confier l’enquête à la justice congolaise. Celle-ci a déjà abouti à l’arrestation de plusieurs officiers de la Police nationale congolaise, a ajouté le ministre.

L'un d’eux, le colonel Daniel Mukalay, chef des services spéciaux, "est passé aux aveux et a mis en cause" le général Numbi qui a été "placé en résidence surveillée", a pour sa part indiqué à l'AFP une source proche de la présidence.

Visage tuméfié

Président de l'ONG La voix des sans-voix (VSV), Floribert Chebeya, 47 ans, a été retrouvé mort mercredi matin à l'arrière de sa voiture sur une route de la capitale congolaise. Selon la police, il avait les mains liées derrière le dos, ainsi que son pantalon et ses sous-vêtements baissés sur les genoux.

Il avait disparu, avec son chauffeur qui n'a toujours pas été retrouvé, après s’être rendu mardi en fin de journée à l'inspection générale de la police, où il devait avoir un rendez-vous avec le chef de la police John Numbi, selon VSV.

Âgé de 48 ans, Le général Numbi est un proche du président Kabila qui l'avait nommé inspecteur général de la police en juin 2007.

Après la mort de Floribert Chebeya, l'un des militants des droits de l'Homme les plus respectés de RDC, les États-Unis, l'ONU, l'Union européenne et la France, mais aussi de nombreuses ONG, avaient réclamé aux autorités congolaises une "enquête indépendante", "impartiale et transparente" sur ce meurtre.

Les collaborateurs de Floribert Chebeya, ainsi qu’un responsable des Nations unies, qui ont pu voir sa dépouille à la morgue de Kinshasa ont constaté que son visage était tuméfié. Ils n’ont, en revanche, pas été autorisés à soulever le linceul qui couvrait le reste de son corps.

Première publication : 06/06/2010

  • RD CONGO

    Le défenseur des droits de l'Homme Floribert Chebeya assassiné

    En savoir plus

  • RD CONGO

    Le chef de la police suspendu après le meurtre de Floribert Chebeya

    En savoir plus

COMMENTAIRE(S)