Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

LE JOURNAL DE L'ÉCONOMIE

Les incertitudes économiques d'une Écosse indépendante

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Guinée-Bissau : le président Vaz limoge le chef de l'armée

En savoir plus

REPORTERS

L’Écosse va-t-elle filer à l'anglaise ?

En savoir plus

SUR LE NET

Iran : les jeunes internautes contournent la censure

En savoir plus

DÉBAT

Lutte contre les jihadistes : faut-il s'allier avec l'Iran ?

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"DDay"

En savoir plus

REVUE DE PRESSE

"Kilt ou double"

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Le référendum écossais, sujet sensible pour les médias britanniques

En savoir plus

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Centrafrique : la force de l'ONU prend le relais de la force africaine

En savoir plus

  • Ebola : la Française contaminée bientôt rapatriée à Paris

    En savoir plus

  • L'Australie déjoue des meurtres projetés par l'État islamique

    En savoir plus

  • Peu importe l’issue du référendum, "l’Écosse ne sera plus jamais la même"

    En savoir plus

  • Air France : les pilotes maintiennent la pression au 4e jour de grève

    En savoir plus

  • Ajax - PSG : Lucas reconnaît avoir fait "une erreur"

    En savoir plus

  • Ukraine - Russie : Vladimir Poutine a-t-il remporté son bras de fer ?

    En savoir plus

  • Jack Ma et son Alibaba superstars de Wall Street

    En savoir plus

  • Référendum en Écosse : la presse britannique veut sauver l'Union

    En savoir plus

  • Élections en Tunisie : et revoilà les "amis" de Ben Ali

    En savoir plus

  • Des jihadistes enlèvent un soldat libanais près de la frontière syrienne

    En savoir plus

  • Nigeria : au moins dix morts dans une attaque contre une université

    En savoir plus

  • Un rapport dissèque les sommes records mises de côté par les entreprises

    En savoir plus

  • Vidéo : l'épidémie d'Ebola menace la Centrafrique

    En savoir plus

  • Filière jihadiste : six personnes interpellées près de Lyon, des armes saisies

    En savoir plus

  • Loi anti-jihad : l’interdiction de sortie du territoire adoptée

    En savoir plus

Asie - pacifique

Ankara et Bakou signent un accord pour le transit du gaz vers l'Europe

Texte par Dépêche

Dernière modification : 07/06/2010

La Turquie et l'Azerbaïdjan on conclu un accord pour acheminer du gaz azerbaïdjanais vers l'Europe. Il s'agit d'une mesure cruciale pour les pays européens qui cherchent à réduire leur dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie.

AFP - La Turquie et l'Azerbaïdjan ont signé lundi à Istanbul devant la presse un accord gazier crucial pour les Etats européens qui souhaitent réduire leur dépendance énergétique vis-à-vis de la Russie.

Un procès-verbal de consensus a été signé à cet effet par le ministre turc de l'Energie, Taner Yildiz, et son homologue azerbaïdjanais, Natik Aliev.

"Le gaz azéri est très important pour assurer, dans la période à venir, l'alimentation en gaz de la Turquie et des Etats européens", a souligné le ministre turc après avoir signé le document.

Le président azerbaïdjanais Ilham Aliev et le Premier ministre turc Recep Tayyip Erdogan ont assisté à la cérémonie organisée en marge de la conférence sur les mesures pour bâtir la confiance et l'action conjointe en Asie (CICA), un forum sur la coopération et la sécurité régionales réuni à Istanbul.

Le document signé réévalue le prix du gaz que l'Azerbaïdjan vend à la Turquie actuellement.

Il fixe aussi les quantités et le prix du gaz que le pays fournira à la Turquie lors du lancement, en 2017, de l'exploitation des champs de gaz Sah Deniz-II, ainsi que la commission que prendra la Turquie pour le transfert du gaz azerbaïdjanais vers l'Europe, a déclaré M. Yildiz à la presse.

L'Azerbaïdjan, pays riche en gaz, est considéré comme un fournisseur potentiel important dans le cadre du projet de gazoduc européen Nabucco entre la Turquie et l'Autriche, dont l'achèvement est prévu en 2014.

Nabucco est en concurrence directe avec le projet russo-italien South Stream qui permettra à la Russie d'exporter son gaz vers l'Italie et la Grèce, en passant sous la mer Noire évitant ainsi l'Ukraine avec laquelle elle s'est durement opposée sur les prix.
 

Première publication : 07/06/2010

COMMENTAIRE(S)