Ouvrir

À suivre

Rendez-vous

Rejouer


LES DERNIÈRES ÉMISSIONS

JOURNAL DE L’AFRIQUE

Abdelaziz Bouteflika réélu pour un quatrième mandat

En savoir plus

UN ŒIL SUR LES MÉDIAS

Aquilino Morelle : Un "caillou" dans la chaussure de François Hollande

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 2)

En savoir plus

UNE SEMAINE DANS LE MONDE

Une semaine dans le monde - 18 avril (Partie 1)

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

Crise ukrainienne : vers une nouvelle guerre du gaz ?

En savoir plus

#ActuElles

Carrière envers et contre tout ?

En savoir plus

LA SEMAINE DE L'ECO

50 milliards d'économies : un plan d'austérité qui ne dit pas son nom ?

En savoir plus

7 JOURS EN FRANCE

La rigueur version Valls

En savoir plus

TECH 24

Les Google Glass déjà mal vues

En savoir plus

La chronique de l’art de vivre à la française vous propose de découvrir les nouveautés en matière de décoration, de patrimoine, de mode de vie, de gastronomie, d’œnologie et d’architecture. Le samedi à 08h20.

LES ARTS DE VIVRE

LES ARTS DE VIVRE

Dernière modification : 10/06/2010

Alain Baraton, le jardinier du château de Versailles

Alain Baraton est le jardinier en chef du Grand Trianon et du grand parc du Château de Versailles. C'est en étudiant de près un tableau d'époque du grand Trianon qu'il a décidé de restituer l'esprit des jardins du 18è siècle.

Alain Baraton est le jardinier en chef du Grand Trianon et du grand parc du Château de Versailles. C'est en étudiant de près un tableau d'époque du grand Trianon qu'il a décidé de restituer l'esprit des jardins du 18è siècle.

 

"On sait que sous Louis XIV les parterres étaient de 4 couleurs : bleu, blanc, rouge et rose. Nos parterres ici sont également de ces 4 couleurs. On se doit, je crois, d'avoir des parterres de fleurs qui accompagnent le mouvement du musée dans sa recherche historique." Explique Alain Baraton.

 

Un travail de précision colossal. Le Parc de Versailles représente 850 hectares, et tous les jours 150 jardiniers travaillent sous la direction d'Alain. Même si aujourd'hui il ne chausse plus les bottes, il garde un œil sur tout.

Amoureux de la nature, Alain connaît son métier et son domaine sur le bout des doigts. Cela fait presque 35 ans qu'il est arrivé dans ce parc.

 

"Je me destinais au départ à la photographie. Et après 3 années d'études horticoles pour faire plaisir à mes parents, je me suis fait engager à Versailles comme caissier. Je faisais payer les voitures. Et finalement je suis tombé amoureux du site, et surtout des vieux arbres." Raconte Alain Baraton.

 

Alain est alors devenu jardinier stagiaire et a gravi tous les échelons jusqu'à celui de jardinier en chef, un poste qu'il occupe depuis 1982.

 

Malheureusement je suis devenu un employé de bureau. Je le regrette souvent parce qu'il n'y a rien de plus beau que de planter soi-même. De temps en temps il m'arrive, c'est vrai, de chevaucher une tondeuse, mais c'est plutôt pour mon plaisir personnel que pour l'intérêt du domaine. Explique Alain Baraton.

 

Pourtant Alain possède un autre privilège : celui de loger dans le parc du château. C'est ici également que se trouve son bureau. En plus de coordonner les équipes de jardiniers, il est chroniqueur à la radio et a déjà écrit une dizaine de livres.

 

"Je crois que c'est important pour moi aujourd'hui de communiquer. Déjà, c'est une façon d'être reconnu dans ce que l'on fait. Et puis c'est vraiment important de donner aux autres l'envie de faire son métier." Ajoute le jardinier Alain Baraton.

 

Car l'héritage du Parc est une charge lourde à porter : le poids de l'histoire et la nécessité de transmettre aux générations futures.

 

"Le travail qu'aujourd'hui j'orchestre à Versailles sera apprécié par les enfants de mes petits-enfants. Rien que ça, je trouve ça extraordinaire." Raconte Alain.

 

"Quand vous venez ici le soir en été, que vous êtes tout seul parce que le parc est fermé, vous avez le sentiment que le parc est à vous. Il y a cette vision qui porte au loin qui est, je trouve, apaisante et belle." Conclut Alain.

 

Alain Baraton peut contempler son travail avec fierté. A 52 ans, le jardinier est le digne héritier de Le Nôtre, le concepteur du parc du château de Versailles.

 

Adresse :

Château de Versailles

Place d'Armes

78000 Versailles

www.chateauversailles.fr

 

 

 

 

 


 

Par Electron Libre

Comments

COMMENTAIRE(S)

 
 
Les archives

12/04/2014 Gastronomie

Cuisine durable

Si les valeurs du développement durable imprègnent de plus en plus notre sphère alimentaire, une restauration responsable peut désormais être gourmande.

En savoir plus

05/04/2014 Urbanisme

Nouvelle atmosphère

Pour remédier à la pollution atmosphérique qui sévit depuis plusieurs jours dans les grandes villes de France, de nouvelles solutions existent, à différentes échelles.

En savoir plus

29/03/2014 Paris

La bibliothérapie

La lecture pourrait devenir une nouvelle médecine douce. Très en vogue dans les pays anglo-saxons et reconnue en Angleterre depuis mai 2013, la bibliothérapie commence à se...

En savoir plus

22/03/2014 robotique

L'art de vivre avec les robots

Alors que la deuxième édition du salon "Innorobo", le sommet International dédié à la robotique en Europe, s'est tenu à Lyon du 18 au 20 mars, une nouvelle génération de...

En savoir plus

15/03/2014 Gastronomie

Nouvelle restauration monomaniaque

Aujourd'hui, dans l'univers des restaurants mono-produit, ce phénomène culinaire qui consiste à décliner un produit ou une spécialité à l'infini, l'imagination de certains...

En savoir plus